WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'armagnac, un produit d'avenir?


par Floran Bayle
Université Paul Cézanne - Aix-Marseille III  - Institut d'études politiques 2007
  

précédent sommaire suivant

2.2.2.1.2 L'utilisation d'Internet : la révolution numérique en Armagnac

86 cf. annexes

67

Internet permet aux opérateurs de se doter d'une visibilité pour tous les consommateurs. Si le temps passé sur le Web reste inférieur à la télévision, Internet devient une source d'information essentielle87 et l'e-commerce se développe doucement88. Le monde de l'Armagnac n'a pu ignorer ce changement de communication avec la clientèle. Le BNIA s'est doté d'un site dès 2001, et de nombreux opérateurs privés également au début des années 2000. Internet offre aujourd'hui un environnement au produit Armagnac accessible depuis le monde entier. Comment les professionnels utilisent-ils Internet ?

Il faut d'abord préciser que les deux principaux opérateurs n'ont pas de site Internet. Certains ont fait le pari de la visibilité sur la Toile avec le moyens du bord, c'est-à-dire très souvent de manière artisanale. Nous verrons quelques aspects de la e-communication en Armagnac : une communication minimale et similaire, l'absence d'interactivité, la timide tentative d'e-commerce.

La plupart des sites se ressemblent. Ils se concentrent sur la lisibilité et offre un minimum d'informations. Nous retrouvons systématiquement :

-une description générale du produit Armagnac avec parfois pour illustration l'alambic, les chais et la vigne, et une présentation du domaine où nous retrouvons les caractéristiques patrimoniales et historiques de l'affaire en rapport avec le prestige de la famille et du château.

-une présentation de la gamme de produits

- les contacts, les repères géographiques, lieux de vente

Aucun site n'offre une interactivité entre l'internaute et l'opérateur ou la marque. Peu entretiennent une communication, seul le site Tariquet offre une actualité autour de la région et des événements locaux. Les dernières « news » de Baron de Sigognac (société ADEX) datent de 2004. Janneau n'a rien d'annoncé dans cette page.

Cela ressemble plus à des prospectus en version numérique qu'à de réels sites de commerce et de communication. Aucune vidéo, aucune animation sonore, les professionnels n'ont pas pris en compte l'aspect publicitaire d'Internet pour le consommateur, sans parler de l'aspect ludique. Le critère informationnel est réduit à son

87 55% des Français déclarent utiliser internet à la « recherche d'informations pratiques », Enjeux du quotidien, vague 3, TNS SOFRES, mai 2006

88 11% déclarent acheter des produits, idem

68

minimum avec une faible imagination. Nous pourrions imaginer une actualité de l'activité, une vidéo ou webcam pendant la distillation,...

L'adresse Internet du producteur n'apparaît d'ailleurs même pas sur les bouteilles commercialisées.

Quelques producteurs tentent de commercialiser directement leurs Armagnacs par Internet. La plupart y sont réticents au motif que cela concurrence leurs revendeurs et que cela oblige à des frais d'envoi et d'emballage trop importantes pour des commandes marginales. Un compromis intéressant est développé par le château de Ravignan : il ne commercialise par Internet qu'une offre découverte de ses produits.

précédent sommaire suivant