WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les adblockers sont-ils une chance ou un danger pour la publicité en ligne ?


par Sylvain Chadenas
ESCEM - Master 2 Marketing Etudes et Web 2016
  

précédent sommaire suivant

3. L'UTILISATION DES DONNÉES

M. Balestas : régie ROI

Les datas peuvent être anonymes et le fait d'être retargeté ou ciblé par cookie fait partie du jeu d'Internet. Cependant, au vu du business des adblockers autorisant certains acteurs à outrepasser leurs règles, il ne pense pas qu'ils protègent les données des utilisateurs, bien au contraire...

« C'est plus compliqué quand il y a des tags qui prennent des informations trop personnelles et je comprends les craintes des utilisateurs à ce sujet. »

M. Gabillet : régie média

La France est relativement secure par rapport à d'autres pays. Cependant, en aucun cas un adblocker ne peut empêcher la récolte de données par des outils tels que Google Analytics ou d'autres outils. Cependant, il est vrai que les adblockers peuvent permettre de limiter le retargeting.

M. Malet : régie technique

L'utilisation et la vente de données n'est possible que pour de très gros acteurs comme Google. La récolte par la publicité est très faible, ce sont la plupart du temps les internautes qui donnent les datas eux-mêmes. Concernant le retargeting, les chiffres montrent que ça fonctionne bien. Même si ce n'est pas vraiment un adblocker, un outil comme Ghostery20(*) revend les données de ses utilisateurs donc il ne pense pas qu'un adblocker permette une meilleure protection des données.

M. Namri : éditeur

Il a codé son site en utilisant le cache et les cookies de façon à ce que ses visiteurs soient respectés malgré la publicité. Selon lui, les internautes manquent encore trop d'éducation à propos de l'utilisation des données qu'ils donnent eux-mêmes sans s'en rendre compte. Les adblockers ne sont en tout cas pas légitimes dans ce rôle de protecteur, c'est juste un business.

M. Abitan : éditeur

L'utilisation des données n'a rien à voir avec les problématiques liées aux adblockers. Il est normal que les internautes soient de plus en plus méfiants mais un adblocker ne les dispense pas de déposer des cookies et de voir leurs données utilisées par certains sites notamment marchands.

Jean : éditeur

Il n'utilise pas d'outils spécifiques à la data pour sa publicité. Il considère la publicité ciblée comme utile pour les internautes mais craint qu'elle ne permette de les pister et de les surveiller. Les adblockers peuvent éventuellement permettre de se sentir moins "surveillé".

Tableau 4 : Tableau récapitulatif des entretiens (3/5)

Le lien entre adblockers et données n'est pas évident. Tous s'accordent à dire qu'un adblocker ne peut permettre une meilleure protection des données qu'au niveau du retargeting dans une moindre mesure. Un adblocker n'empêche pas le dépôt de cookies ou l'utilisation de différents outils de récolte des données par les sites. Les adblockers sont donc loin d'être garants de la confidentialité et de la sécurité des données sur Internet. La data est en tout cas un sujet qui intéresse l'ensemble des acteurs interrogées mais pas vraiment au niveau du adblocking.

Nous pouvons retenir les codes suivants : protection des données, absence de légitimité, manque d'éducation.

* 20Ghostery est un plugin protégeant la vie privée des internautes.

précédent sommaire suivant