WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les adblockers sont-ils une chance ou un danger pour la publicité en ligne ?


par Sylvain Chadenas
ESCEM - Master 2 Marketing Etudes et Web 2016
  

précédent sommaire suivant

5. LA RELATION AVEC L'INTERNAUTE

M. Gabillet : régie média

Avant toute chose, il faut savoir que pour un annonceur, le référencement est la priorité, la publicité vient après. Les réseaux sociaux sont également un passage obligé aujourd'hui pour toucher ses cibles. Il y a donc une remise en cause de la stratégie des annonceurs mais également des sites pour assurer leur rentabilité dans le respect des internautes.

M. Malet : régie technique

La publicité en ligne peut être un bon levier pour interagir avec les internautes selon ce qu'on veut faire. La publicité revêt deux intérêts : acquérir des clients ou faire parler de sa marque. Une grande marque comme Meetic fait des publicités plutôt qualitatives pour faire passer un message publicitaire sur des gros sites et utilise la publicité classique sur l'ensemble des sites pour faire remplir des formulaires et acquérir de nouveaux clients. Tout dépend du contexte. A partir du moment où il y a une confiance mutuelle entre les éditeurs, les annonceurs et les internautes, il n'y a pas lieu d'utiliser de adblockers.

« Si l'objectif est vraiment d'acquérir des clients et avoir de l'inscrit, la publicité reste le meilleur moyen. Après, si je suis une marque et que je veux établir une vraie relation avec mes clients, non ce ne sera pas le meilleur moyen, c'est sûr. »

« Si un site arrive à avoir la confiance de l'internaute, ce dernier sachant qu'il n'y aura pas de publicité intrusive, peut-être qu'il n'utilisera pas de adblocker. »

M. Namri : éditeur

Il est très important de respecter les visiteurs et ça passe par beaucoup de transparence. Il n'a reçu aucune plainte de la part de ses internautes car ils comprennent que c'est grâce à la publicité qu'ils ont accès au contenu gratuitement. Il a même refusé des dons de leur part car il veut que son site reste gratuit et financé par la publicité pour plus de profit.

M. Abitan : éditeur

Les réseaux sociaux sont, pour soonnight, le meilleur moyen de communiquer avec ses visiteurs, via le partage de contenus. La publicité est acceptable pour ses internautes s'ils comprennent que c'est indispensable pour la survie du site.

Jean : éditeur

En tant qu'éditeur, la publicité a comme unique objectif de dégager des profits, rien de plus. Il utilise les réseaux sociaux et le référencement pour être plus visible mais pas pour avoir une meilleure relation avec ses visiteurs.

Tableau 6 : Tableau récapitulatif des entretiens (5/5)

Tous s'accordent à dire qu'il est indispensable de prendre en compte l'internaute dans les stratégies publicitaires, que ce soit de la part des éditeurs, des annonceurs ou des régies. Il faut être cohérent dans son approche. Il faut instaurer une relation de confiance entre chacune des parties pour inciter l'internaute à ne pas utiliser de adblockers. Cependant, il apparaît pour certains que pour établir un véritable dialogue avec ses cibles potentielles, il est plus judicieux d'utiliser les réseaux sociaux ou de la publicité qualitative avec des formats spéciaux comme l'habillage ou la vidéo plutôt que la publicité display classique. Mais encore une fois, tout dépend de l'objectif de l'annonceur ou du site.

Nous pouvons retenir les codes suivants : contexte publicitaire, confiance, respect, transparence.

précédent sommaire suivant