WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les adblockers sont-ils une chance ou un danger pour la publicité en ligne ?


par Sylvain Chadenas
ESCEM - Master 2 Marketing Etudes et Web 2016
  

précédent sommaire suivant

2. P2 : LES ADBLOCKERS ONT UN IMPACT POSITIF SUR LA PUBLICITÉ EN LIGNE ; IL FAUT LES GARDER TELS QU'ILS SONT

Le principal impact positif des adblockers a été de replacer l'internaute au centre des stratégies publicitaires des marques et des sites. En prenant conscience des pertes ou des manques à gagner liés aux adblockers, ils ont incité de nombreux acteurs à remettre en question leur approche publicitaire. Certains sites souhaitent reprendre la main sur ce qu'ils diffusent pour éviter les excès ayant provoqué la recrudescence du taux d'utilisation d'adblockers. En tout cas, si certains n'ont pas modifié en profondeur leur stratégie globale, il y a néanmoins une réflexion autour des adblockers et des solutions à mettre en place pour minimiser leur impact.

LES PUBLICITÉS SONT INTRUSIVES ET PORTENT ATTEINTE AU CONFORT DE NAVIGATION DES INTERNAUTES.

Chacun des acteurs est conscient de l'intrusivité des publicités et ils comprennent globalement l'utilisation d'adblockers dans des cas où le confort de navigation des internautes est impacté.

Cependant, chacun a sa propre conception de la notion d'intrusivité. Une publicité intrusive pour un site peut ne pas être considérée comme telle par un autre. Certains dissocient également l'intrusivité du format et du message.

On ne peut, en tout cas, pas affirmer que toutes les publicités sont intrusives et qu'il soit normal que toutes les publicités soient bloqués.

Si les adblockers arrivaient à bloquer absolument tous les formats publicitaires, il est fort probable que la majorité des sites doivent fermer ou faire payer l'accès aux contenus. La gratuité du web passe par la publicité. Et comme les différents entretiens l'ont montré, la publicité intrusive reste aujourd'hui un des moyens les plus simples et efficaces pour que la majorité des sites puisse survivre.

Sans cela, il faut s'attendre à ce que les sites fassent payer l'accès aux contenus, ce qui est déjà de plus en plus le cas dans la presse sur Internet. L'écosystème du web s'en trouverait alors totalement bouleversé.

VIA LES PUBLICITÉS, LES MARQUES CHERCHENT À RÉCOLTER DES DONNÉES SUR LES INTERNAUTES DE MANIÈRE PLUS OU MOINS LÉGALE, CE QUI PORTE ATTEINTE À LEUR LIBERTÉ ET À LA CONFIDENTIALITÉ DE LEURS DONNÉES.

Les entretiens nous ont permis de constater que les adblockersn'avaient qu'un impact limité sur la récolte des données des internautes. La plupart des internautes donne ces données eux-mêmes, par exemple via des sites comme Facebook. Un internaute ayant un ou plusieurs adblockers ne sera pas plus en sécurité sur Internet. Il existe même certains outils destinés à les protéger qui revendent leurs données. Le respect de la confidentialité des données est plus ou moins bien garanti par la loi, notamment française.

précédent sommaire suivant