WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les adblockers sont-ils une chance ou un danger pour la publicité en ligne ?


par Sylvain Chadenas
ESCEM - Master 2 Marketing Etudes et Web 2016
  

précédent sommaire suivant

3. P3 : LES AD-BLOCKERS ONT UN IMPACT NÉGATIF SUR LA PUBLICITÉ EN LIGNE MAIS IL FAUT LES DÉVELOPPER POUR QUE CHAQUE PARTIE-PRENANTE Y TROUVE SON COMPTE

Le véritable impact négatif des adblockers pour les sites, les annonceurs et les différents intermédiaires est finalement une perte de revenus. Travailler pour les rendre plus « propres » ne paraît cependant pas être la meilleure solution. Pour preuve, les différentes plaintes n'ont jamais abouties jusqu'à maintenant. S'il est possible de travailler avec eux (whitelist...), la meilleure solution paraît être de trouver des moyens pour minimiser leur impact, soit en les contournant, soit en proposant une publicité différente et plus qualitative.

IL EST IMPORTANT DE TRAVAILLER SUR LE CARACTÈRE INTRUSIF DES PUBLICITÉS EN BLOQUANT CELLES QUI NE RESPECTENT PAS UN CERTAIN NOMBRE DE CRITÈRES

Cette solution a été avancée par certains acteurs que nous avons interrogés mais il s'agit de s'entendre sur ce qu'est une publicité intrusive. Adblock Plus a sa propre charte de publicité acceptable mais elle ne peut pas se généraliser à l'ensemble des acteurs. Il serait plus juste que ce soit des organismes ou des associations de consommateurs neutres comme l'IAB qui fixent les règles et non des adblockers qui répondent à des exigences de rentabilité et dont la légitimité et la neutralité peuvent facilement être remises en cause.

IL EST IMPORTANT POUR LES MARQUES DE TRAVAILLER SUR DES PUBLICITÉS PLUS QUALITATIVES POUR NE PAS INCITER À L'UTILISATION DE BLOQUEURS.

Comme les témoignages et notamment d'acteurs travaillant en régie l'ont montré, la plupart des grandes marques ou des annonceurs ayant des budgets publicitaires assez importants font plus d'efforts dans l'élaboration de publicités plus qualitatives, à la fois impactanteset moins intrusives afin d'être moins adblockés. Il s'agit des formats native se fondant directement dans le site via des articles sponsorisés ou des formats spéciaux comme l'habillage.

Mais pour les petits annonceurs représentant la majorité de la publicité sur Internet, ce type de publicité n'est pas dans leurs moyens et la publicité display classique reste le moyen le plus sûr de ne pas perdre d'argent, malgré le taux d'adblock. De même, un site à faible portée ne peut pas attirer de gros annonceurs, ce qui ne leur permet pas de proposer des formats publicitaires spéciaux et innovants. Qu'adviendra-t-il de ces annonceurs et de ces sites si le taux d'adblock continue d'augmenter sur le même rythme qu'aujourd'hui ? Les contourner est aujourd'hui la seule solution.

précédent sommaire suivant