WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les adblockers sont-ils une chance ou un danger pour la publicité en ligne ?


par Sylvain Chadenas
ESCEM - Master 2 Marketing Etudes et Web 2016
  

précédent sommaire suivant

DE NOUVELLES TECHNIQUES MARKETING

Le marketing appliqué au web a donné naissance au webmarketingqui est une démarche commerciale et communicative unidirectionnelle. Le webmarketer utilise ainsi toute une panoplie d'outils afin d'être présent auprès de consommateurs potentiels : mailings, newsletters, bannières publicitaires statiques, pop up, affiliation, échange de liens, mini sites, liens sponsorisés (SEO, SEA)... Mais ces solutions sont uniquement l'adaptation des techniques marketing traditionnelles au web.

De nouvelles techniques propres à Internet sont ainsi apparues. Ce peut être du marketing social auprès de fans d'une page Facebook, du marketing d'engagement (crowdfunding), du marketing personnalisé (en fonction des intérêts des utilisateurs...) et du marketing d'attention (message adapté en fonction de ce qu'on a pu observer de l'utilisateur).

LES PROBLÉMATIQUES DE E-REPUTATION

D'après Judy Strauss, la réputation fait partiedes 3 éléments fondamentaux pour attirer des consommateurs online avec l'engagement et la pertinence.

Edouard Fillas définit la e-reputation comme la première monnaie d'échange de toute transaction virtuelle. Elle est le garant du lien de confiance entre les internautes et les marques.

Dans le e-commerce, deux critères pèsent sur le succès d'un site : la réputation du site et la puissance de la communauté. Tout ce qui est écrit est retenu par les moteurs de recherche, ce qui donne une valeur durable à chaque critique. Le pouvoir d'influence donné au consommateur se substitue au pouvoir traditionnel de la publicité.

La e-reputation est devenue un capital très précieux pour la marque.Or, pour la conserver, faire de la publicité ou acheter de l'audience ne suffit plus.

Mayol a résumé les différences fondamentales entre marketing 1.0 et marketing 2.0 dans le tableau suivant :

Marketing 1.0

Marketing 2.0

Les marques ont le pouvoir

Les consommateurs ont le pouvoir

Les entreprises imposent leurs stratégies

Les consommateurs suivent leurs stratégies

Message créé et contrôlé par les marques

Message détourné par les utilisateurs

Message transmis par les publicitaires

Message transmis par des « évangélisateurs »

Diffusion de message unilatéral

Conversation multipartite

Celui qui dépense le plus gagne

Un produit pour tous

Celui qui écoute le mieux gagne

Chacun son produit (personnalisation)

Promesses non tenues

Authenticité et transparence

Le mieux, c'est une pub à la TV

Le mieux, c'est le bouche-à-oreille efficace

14% des gens ont confiance en la pub

78% des gens ont confiance dans les recommandations d'autres consommateurs

Tableau 1 : La marketing 1.0 et 2.0 selon Mayol

Alors que le web 2.0 a induit d'énormes changements marketing, les évolutions liées au web 3.0 devraient encore modifier en profondeur la stratégie des entreprises.

précédent sommaire suivant