WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Identification des enjeux de la littoralisation liés à  l'environnement marin au niveau de la commune de Cité Soleil, Haiti


par Almando Kessy MORAIN
Université Caraïbe (UC) - Agronomie/Ressources Naturelles 2016
  

précédent sommaire suivant

2.5.4.2. Activités d'extraction

L'extraction de matériaux de construction constitue aussi un secteur important des économies littorales. Le sable des plages est ainsi exploité pour la construction, de même que les blocs de corail ramassés sur les plages. À l'ouest de Miragoâne, jusqu'à Petit-trou de Nippes, la population exploite des carrières dans les falaises mortes des anciens récifs soulevés. Les matériaux extraits sont des blocs qui servent à la construction des dalles d'habitations et des murs. Les ressources extraites, sable et blocs de corail, sont utilisés localement pour la construction, le reste est réduit certaines fois à l'état de sable par des machines spécialisées ou est expédié par bateaux et camions vers Port-au-Prince (Michel, 2003). Sur long de la côte des Arcadins, on procède aussi à des activités similaires. Ces extractions se font dans des carrières de grandes dimensions à l'aide des engins lourds pour satisfaire les besoins de la zone et ceux de la capitale. Il faut toutefois préciser que des activités d'extraction de sel se font aussi à de divers endroits sur le long des côtes du pays.

2.5.4.3. Tourisme et loisirs

Les littoraux sont souvent mis en valeur pour la réalisation des activités de divertissement et de tourisme local ou international. Depuis plusieurs décennies la multiplication des plages et hôtels connait une expansion fulgurante et sont souvent lieux d'organisation de grands festivals ou autres activités de même types. Par exemple, les littoraux de l'est de la côte des Arcadins connaissent, depuis les années 1960, une occupation touristique et de loisirs de manière accélérée. Ce littoral constitue la seconde concentration hôtelière après l'ensemble Port-au-Prince/Pétion ville. La côte des Arcadins présente plusieurs atouts, grâce à sa position géographique la donnant un ensoleillement maximal, un plan d'eau calme sans oublier qu'elle est située à quelques 70 kilomètres de l'aéroport international de la capitale (Michel, 2003).

2.5.4.4. Infrastructures portuaires

Les ports sont considérés comme de véritables instruments facilitant l'évolution de la mondialisation, car ils rendent possible les échanges des produits divers, des marchandises et autres par voie maritime. Considérant que la majorité des grandes villes du pays sont côtières, des ports se trouvent éparpillés de part et d'autres sur les littoraux. Port-au-Prince, Gonaïves, Saint-Marc, Miragoâne et Cap-Haitien sont les cinq principaux ports d'Haïti, tous gérés par l'Autorité Portuaire Nationale (APN). Ensuite, on compte dix-sept autres ports de cabotage dans le pays, parmi lesquels, huit sont ouverts au commerce extérieur (Pierre Paul et Thierry, 2005).

Malheureusement, les autorités concernées ne prennent pas les mesures nécessaires dans le cadre d'une gestion efficace des ports. Dans certains d'entre eux, des produits peuvent y rester pendant des mois et même des années dans des conditions non contrôlées. Ajoutés aux impacts des installations sur le milieu, ces produits laissés sans considérations particulières présentent la facette négative de l'implantation des ports dans les proximités du milieu marin.

précédent sommaire suivant