WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Identification des enjeux de la littoralisation liés à  l'environnement marin au niveau de la commune de Cité Soleil, Haiti


par Almando Kessy MORAIN
Université Caraïbe (UC) - Agronomie/Ressources Naturelles 2016
  

précédent sommaire suivant

Tableau 18 : Distribution de la contamination du milieu par les streptocoques fécaux.

Echantillons

IA

IIA

IIIA

IVA

VA

IB

IIB

IIIB

IVB

VB

IC

IIC

IIIC

IVC

VC

Streptocoques fécaux

(dans 100 ml)

700

900

600

400

300

27000

32000

26000

17000

12000

1500

500

600

200

200

Source : Enquête de l'auteur, 2015.

Pour les streptocoques fécaux, les études de corrélation sont également réalisées avec les paramètres physico-chimiques, dans le même sens que celles observées avec les coliformes totaux et l'Escherichia coli. Les observations sont présentées à partir du graphe suivant.

Figure 24 : Corrélations entre les Streptocoques fécaux et les paramètres physico-chimiques.

L'observation de ce graphe montre que l'augmentation des paramètres comme le sulfure, la turbidité,  l'azote ammoniacal, le phosphate, le dioxyde de carbone, la température et la salinité ayant pour droites d'inclinaison respectives Y= 13838x - 5742, Y=1366 x - 3023, Y= 9095x - 15653, Y= 2510x - 7700, Y= 732.7x - 9103.6, Y= 57960x - 1726653, Y= 2895x - 98838 fait augmenter les streptocoques fécaux. Tandis que ces derniers diminuent avec l'augmentation de l'oxygène et du pH qui présentent des droites d'inclinaison respectives Y= - 9157x + 55800 et Y= -77240x + 576944. Toutefois, avec des coefficients respectifs R2= 0.05157575 et R2= 0.003119805, le dioxyde de carbone ainsi que le sulfure sont très faiblement corrélés avec les streptocoques fécaux, contrairement à l'azote ammoniacale de coefficient R2= 0.829517 qui en est fortement corrélé. Entre temps, il faut cependant préciser que la corrélation négative observée entre les streptocoques et le pH soit un peu différent des résultats des travaux de N'diaye (2009) qui stipulaient que ces micro-organismes sont des neutrophiles et un milieu acide diminue les espèces. A de pareils constats, on peut déduire que d'autres paramètres du milieu peuvent favoriser la survie des streptocoques malgré la diminution du pH.

5.2.3.2. Comparaison des paramètres microbiologiques observés par rapport aux valeurs théoriques du SEQ-Eau

Les valeurs observées préalablement des différents échantillons montrent une forte présence de coliformes totaux, de coliformes fécaux et de streptocoques fécaux dans le milieu. Toutefois, la seule présence de ces microorganismes ne suffit pas pour tirer la conclusion en faveur d'une pollution bactérienne. De la même manière dont nous avons procédé pour évaluer l'importance relative des paramètres physico-chimiques du milieu, nous faisons appel aux quantités maximales acceptables établies par le SEQ-Eau pour les microorganismes présentés dans l'ANNEXE II. Ainsi, grâce à cette grille comme outils de comparaison, nous arrivons à placer chaque échantillon analysé dans une classe de qualité. Les résultats sont présentés dans le tableau qui suit.

précédent sommaire suivant