WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Identification des enjeux de la littoralisation liés à  l'environnement marin au niveau de la commune de Cité Soleil, Haiti


par Almando Kessy MORAIN
Université Caraïbe (UC) - Agronomie/Ressources Naturelles 2016
  

précédent sommaire suivant

5.2.4.3. Déchets marins

Etant classée parmi les zones les plus pauvres de la capitale, Cité Soleil présente une image horrible en matière d'insalubrité. Les déchets éparpillés un peu partout dans la commune viennent d'origines diverses et sont de types variables. Etant une zone côtière, certains de ces déchets se trouvent directement sur la côte ou sont déversés directement dans la mer et constituent automatiquement des déchets marins. Les déchets marins se définissent comme étant tout objet persistant, fabriqué par l'homme en matériau solide, qui se retrouve dans l'environnement marin et côtier.

5.2.4.3.1. Origine et typologie

Les sources de production de ces déchets sont nombreuses. Certains d'entre eux sont liés à des activités se situant préférentiellement dans les zones littorales (activités de pêche, activités portuaires, baignades, etc.). D'autres, liés aux activités domestiques, agricoles et industrielles se déroulant soit dans la commune ou dans des zones géographiquement peu éloignées (Delmas, Pétion-ville, Tabarre, Port-au-Prince, etc.), mais qui y sont parvenus par le biais des canaux ou par déversements directs. Quoiqu'il n'y ait pas été possible de faire une analyse quantitative des déchets, selon les observations, ces derniers sont de typologie variée et sont générés par plusieurs types de produits (cf. tableau 24). Quelle que soit la provenance (marine, littorale ou continentale) de ces déchets, la cause de leur présence sur la côte soléenne est majoritairement anthropique (perte accidentelle ou par négligence, rejet illicite, abandon volontaire, etc.). Même dans les cas des fréquentes inondations qui acheminent vers la mer un volume considérable de déchets lors des grosses pluies, il s'agit encore une fois de la manifestation d'une mauvaise gestion des déchets par les habitants de la commune.

précédent sommaire suivant