WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de la performance financière d'une entreprise commerciale et industrielle : cas de l'entreprise Amur Mugote de 2008 à  2011.

( Télécharger le fichier original )
par SANTOS CHINEGENA KANDU
UNIVERSITE EVANGELIQUE EN AFRIQUE - Licence 2011
  

précédent sommaire suivant

SECTION II : LE DIAGNOSTIC FINANCIER

Le diagnostic financier d'une entreprise peut être rapproché du bilan de santé établi en médecinepour un être humain.En effet, il permet de repérer et d'identifier des symptômes de dysfonctionnement et de mettre en oeuvre une thérapeutique adaptée.Un diagnostic préventif permettra de prévenir d'éventuelles difficultés par des mesuresprophylactiques appropriées.Ce diagnostic s'appuie sur les performances réalisées par l'entreprise. Il permet d'envisager sonavenir ainsi que les mesures à prendre pour assurer sa survie, son redressement et sondéveloppement par une nouvelle stratégie.

En outre, faire alors du diagnostic suppose de porter une appréciation, développer une analyse, rendre un verdict et faire des propositions. C'est pourquoi le diagnostic financier se fonde inévitablement sur l'analyse financière. Cela étant, certains éléments (la notion des ratios, de l'équilibre financier...) seront répétés mais d'autres ne seront plus abordés dans cette section car nous nous sommes étalés largement sur ça dans la section précédente.

II.1.Définition

A cet effet, G. SAUVAGEOT affirme que le diagnostic financier a un sens plus étroit que l'analyse financière. Par analogie au diagnostic médical qui est l'action de déterminer une maladie d'après ses symptômes, le diagnostic financier a pour objet de rechercher le dysfonctionnement dans la situation de l'entreprise, de trouver les causes de ses difficultés, de proposer des remèdes aux déséquilibres pour les corriger.

Selon LAUZEL P. et TELLER R. (1994), le diagnostic financier consiste à faire le point sur la situation financière de l'entreprise de façon à détecter les symptômes révélateurs de phénomènes en évolution susceptibles d'entraver, à plus ou moins brève échéance, la poursuite des objectifs et des buts qu'elle s'est donnés, et de mettre en péril ses prévisions ; ceci, en vue de prendre des décisions correctives ou de modifier les objectifs et les prévisions.16(*).

II.2. La démarche du diagnostic financier

Tout diagnostic s'appuie nécessairement sur une méthodologie qui comporte deux étapes préalables :

- le traitement de l'information disponible dans la perspective du diagnostic ;

- la sélection et la mise en forme d'indicateurs significatifs et utiles.

L'étude de ces indicateurs doit permettre une synthèse sur la situation de l'entreprise, qui pourra constituer le support de prévision ou d'évaluation.

ü Traitement de l'information disponible

L'objectif des états financiers (compte de résultat, bilan, annexe, TAFIRE) est de fournir une information utile sur la performance, la situation financière de la société et de son évolution aux dirigeants, aux membres du conseil d'administration et aux autres acteurs de la vie économique comme les banques.Cependant, ces états financiers tels que présentés par la comptabilité générale fournissent des informations comptables qui ne s'apprêtent pas au diagnostic financier. Cet état de chose n'est pas sans soulever quelques difficultés surtout lorsqu'il s'agit de juger de la santé financière d'une entreprise. Il importe donc de se demander si l'expression « comptable » de la situation et des résultats de l'entreprise répond aux besoins du diagnostic financier. Chaque fois que ce n'est pas le cas, il faut retraiter les états comptables pour obtenir une information économique et financière qui répond aux exigences de l'analyse.

ü Les indicateurs significatifs (les ratios)

Ces indicateurs sont construits sur la base des informations retraitées dans l'optique du diagnostic financier, c'est-à-dire offrant le moins possible de difficultés d'interprétation financière.

* 16 P. LAUZER et R. TELLER, contrôle de gestion et budget, 5ème édition, Ed SIREY, 1994, P9

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.