WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche socio-anthropologique des institutions d'intégration des personnes àĘgées¬†: le cas de l'êbeb chez les Odjukru (côte d?ivoire)

( Télécharger le fichier original )
par Fato Patrice KACOU
Université Félix Houphouet Boigny de Cocody-Abidjan - Thèse Unique de Doctorat en Sociologie 2013
  

précédent sommaire suivant

3.1.6- Rites et étapes de l'investiture des êbebu

La fête de l'êbeb se déroule en trois étapes: l'étape de la consécration des êbebu, l'étape du défilé ou le yoro-oubaure et l'étape de l'adisséhi des êbebu. Il y a de cela quarante ans, le rite ne comprenait que les deux premières étapes.

3.1.6.1- Première étape: étape de la consécration des êbebu

Elle consiste pour les futurs êbebu à se réunir simultanément dans leurs quartiers respectifs sous l'arbre à palabres (êdjême)166(*). A l'exigence des êbebu sortants, les futurs êbebu remettent à chacun de leurs devanciers une bouteille de liqueur (ma-totuor) et une modique somme d'argent (jusqu'à une période récente certains villages fixaient la somme de 100 FCFA167(*). Ils achètent ainsi, pour une période de huit ans la terre «eb» et le pouvoir suprême. Ces deux éléments symbolisent les frais du droit d'acquisition de la terre. Les êbebu, en s'acquittant de ces droits, traduisent ainsi l'intérêt et le prix qu'ils attachent au village qu'ils aspirent à gouverner. Lors de ce rassemblement, les êbebu sortants, notamment ceux qui appartiennent aux sous-classes d'âge odjogba et kata, passent le flambeau en appliquant du kaolin pétri sur le front et le bras gauche de leurs successeurs. En effet, dans la tradition, il n'y a que les odjogba et les kata qui président la libation, qui ouvrent et lèvent les séances de réunion: elles constituent les classes d'âge nobles.

Le front sur lequel est imposé le kaolin, est selon l'imaginaire populaire Odjukru, le siège de toute la personnalité de l'être; c'est un foyer de puissance, l'endroit où l'on peut décrypter l'identité et l'intelligence de l'homme.

Ce premier acte marque donc l'ouverture des festivités de l'êbeb. Les postulants dès lors appelés êbebu, s'habillent de grands pagnes blancs « osso-kogba » avec une chemise blanche et se parent de bijoux argentés durant une semaine. En d'autres termes, cette première étape permet aux futurs êbebu de communier avec les habitants des quartiers dont ils sont issus, de recevoir leur approbation et de bénéficier de la bénédiction et du soutien de leurs prédécesseurs. A cet effet, ils font le tour du village; ils s'y promènent et rendent visite aux familles respectives.

Le kaolin qui sert à matérialiser l'acte est une argile blanche symbole de pouvoir, de prospérité, de bonheur et de pureté. A travers le blanc, l'on chasse les esprits maléfiques, l'impur et l'on fait appel au Bien et au Divin. Les esprits maléfiques sont trompeurs et ils peuvent corrompre le fonctionnement normal de l'exercice du pouvoir. Autrement dit, les individus du troisième âge à qui l'on confie le pouvoir politique sont des exemples et l'exercice de leur pouvoir doit assurer le bien-être social à toute la communauté. Le kaolin leur rappelle qu'ils ne doivent rien craindre face à leurs devoirs de vérité et de justice. C'est dans cette même optique que les futurs êbebu sont vêtus de blancs.

* 166A ce stade, les femmes de la génération restent à la maison, mais elles rentrent dans l'acquisition du pouvoir. En effet, les femmes n'ont pas de pouvoir de décision. Et seuls les hommes sont consacrés.

* 167Les êbebu actuellement au pouvoir à Débrimou, ont payé un droit de sol de 500 F CFA. Dans les temps encore plus reculés, ce droit était de 5 FCFA.

précédent sommaire suivant