WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche socio-anthropologique des institutions d'intégration des personnes àĘgées¬†: le cas de l'êbeb chez les Odjukru (côte d?ivoire)

( Télécharger le fichier original )
par Fato Patrice KACOU
Université Félix Houphouet Boigny de Cocody-Abidjan - Thèse Unique de Doctorat en Sociologie 2013
  

précédent sommaire suivant

4.1.6- Construction sociale de la vieillesse réussie

Tableau 6(TC) : Eléments de vieillesse rayonnante

Facteurs de vieillesse réussie

VA

VR

Réussite de parcours de vie

109

32,8

Bonne santé, activité

88

26,5

Gain de sagesse et religiosité

28

08,4

Longévité

81

24,4

Obligation alimentaire

124

37,3

Pas de réponse

15

04,5

Total

445

100

Source : enquête personnelle, 2010.

La vieillesse réussie s'entend de celle qui est acceptée par l'individu à travers des signes manifestes d'enthousiasme, loin des plaintes et avec l'acceptation de la mort comme une libération des douleurs de l'âme. Cinq éléments permettent de reconnaître une personne âgée en situation de vieillesse réussie.

4.1.6.1- Réussite de parcours de vie

L'on pense que l'épanouissement de la personne âgée n'est pas le fait de la contingence. Il est le résultat de l'orientation et des actes de l'individu à tous les stades de la vie. Certes, si la vie est multidimensionnelle, donc complexe à maîtriser, un certain nombre de réalisations paraissent primordiales pour que la société reconnaisse la qualité de la vie. Chez les Odjukru, la réussite du parcours de vie pourrait se résumer en quatre éléments.

- L'enfantement. On a, à travers les pages précédentes, expliqué l'importance d'avoir une postérité.

- La célébration des fêtes traditionnelles majeures. Les célébrations des fêtes de génération (low), de noblesse (d'angbandji) et de l'acquisition du pouvoir (êbeb) assurent aux membres des statuts honorifiques.

- La construction de logement. La construction d'un logement est l'un des éléments qui confère prestige et considération à son propriétaire. C'est la raison pour laquelle très souvent, avant la célébration de l'angbandji et de l'êbeb, les récipiendaires misent sur la construction d'une maison ou sa mise en état quand elle existe déjà. La maison est le lieu où l'on rassemble son entourage; c'est le siège social de la famille. S. Dédy et al. (1995)176(*) ont montré que chez les Malinké177(*), le `'lu'' est le terme utilisé pour désigner à la fois la famille et la cour. A cela s'ajoute le minimum vital qui signifie la capacité de l'individu âgé à se nourrir, à se soigner et à contribuer à la célébration des fêtes traditionnelles des membres de la famille. 32,8% de nos enquêtés soit 109 personnes âgées sur 332 ont lié la réussite du parcours de vie à la réussite de la vieillesse.

- La gérontophilie. Si la réussite du parcours de vie relève de la responsabilité de l'homme, elle est aussi un facteur qui participe à s'attirer la sympathie. Dans la vieillesse pathologique, nous avons montré comment l'état de précarité de la personne âgée entraîne la répugnance178(*). Ici, il s'agit de la qualité des rapports de la personne âgée avec sa famille et sa communauté en termes d'obligation alimentaire, de solidarité sociale et d'assistance. L'individu âgé se sent épanoui dans sa vieillesse parce qu'il est pris en charge par sa famille. La vieillesse réussie ne signifie pas l'absence de souffrance, mais les difficultés sont amoindries par l'élan de solidarité.

* 176Séri Dédy, Gozé Tapé, Famille et éducation en Côte d'Ivoire, Abidjan, Editions des lagunes, 1995, pp. 20-21.

* 177Malinké: groupe linguistique qui se trouve au nord de la Côte d'Ivoire.

* 178Nicole Benoit-Lapierre, Rithée Cevasco, Markos Zafiropoulos, op. cit.

précédent sommaire suivant