WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche socio-anthropologique des institutions d'intégration des personnes àĘgées¬†: le cas de l'êbeb chez les Odjukru (côte d?ivoire)

( Télécharger le fichier original )
par Fato Patrice KACOU
Université Félix Houphouet Boigny de Cocody-Abidjan - Thèse Unique de Doctorat en Sociologie 2013
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

TROISIÈME PARTIE:


ANALYSE ET INTERPRÉTATION DES DONNÉES SUR LES CARACTÉRISTIQUES SOCIO-DÉMOGRAPHIQUES ET LES CONDITIONS DE VIEDES PERSONNES ÂGÉES

CHAPITRE 6 : CARACTÉRISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES
DE LA POPULATION DE PERSONNES AINÉES ENQUÊTÉES

6.1-Distribution des caractéristiques socio-démographiques
des personnes âgées enquêtées

Qui sont les enquêtés et comment se présente la population interrogée ?

C'est à cette question que répond la séquence consacrée aux caractéristiques socio-démographiques dans un exposé détaillé qui dévoile la population de personnes âgées enquêtées à travers le croissement entre elles des variables. Il s'agit entre autres des répartitions par sexe, de l'âge, du statut matrimonial, de la taille du ménage, du revenu et des sources de revenus, des générations et classes d'âge en rapport avec la longévité.

6.1.1- Répartition par sexe

Tableau 12 : Répartition des enquêtés selon le sexe et le village d'appartenance

Sexes

Lieux de résidence

Masculin

Féminin

Total

VA

VR

VA

VR

VA

VR

Armébé

13

0 3,9

14

04,2

27

08,1

Débrimou

81

24,4

131

39,5

212

63,9

Bonn

09

02,7

11

03,3

20

06

Bouboury

35

10,5

38

11,4

73

22

Total

138

41,6

194

58,4

332

100

Source : enquête personnelle, 2010.

A travers la technique du recensement préférée à celle de l'échantillonnage pour raison de manque de données statistiques actualisées, nous avons mené nos investigations dans quatre villages Odjukru, pour une population de personnes âgées effectivement interrogées de 332. Nous avons pour des causes que nous préciserons plus tard invalidé 69 questionnaires. Ainsi, sur une population de 332 personnes âgées, 212 personnes âgées soit 63,9 % ont pour village d'appartenance Débrimou, 73 personnes âgées soit 22% viennent de Bouboury, 27 personnes âgées soit 08,1 % sont issues d'Armébé et 20 personnes âgées soit 6% sont originaires de Bonn. Au vu des données, nous constatons que dans le cas d'espèce, il y a une plus forte concentration de personnes âgées dans le village de Débrimou et une faible densité à Bonn. Cela peut s'expliquer par le fait que dans l'histoire du développement des villages Odjukru, le village de Débrimou, qui est situé à trois kilomètres de la ville de Dabou, a été le point de référence dans la mesure où il a abrité le siège du canton sous l'ère coloniale.

Aujourd'hui encore, le village de Débrimou continue d'être un modèle tant par la construction de logements modernes que par le centre de santé, en un mot, des infrastructures socio-économiques.

De cette manière, nous observons à travers le tableau que la proportion des femmes âgées est dans l'ensemble significativement supérieure à celle des hommes soit 58,4% de femmes âgées contre 41,6% d'hommes âgés. Ce qui après déduction donne un écart de 16,8%.

De façon décroissante, nous notons à Débrimou, Bouboury, Armébé et Bonn des proportions de femmes âgées de 39,5%, 11,4%, 04,2% et 3,3%. Dans les quatre villages, on y trouve une proportion de femmes âgées supérieure à celle des hommes âgés. Et la différence de proportion entre les hommes et les femmes est faible dans les trois autres villages à l'exception de Débrimou où nous avons un écart de 15,1%. Il faut préciser à toutes fins utiles qu'à première vue, l'aspect physique de Débrimou est révélateur de conditions générales de vie plus améliorées que celles des autres villages. Du point de vue physique, ces trois villages présentent une précarité manifeste par des constructions en case, des maisons en terre recouvertes de ciment. Or, partout où il y a une amélioration des conditions de vie, la longévité des femmes et le nombre de femmes âgées tendent à surclasser ceux des hommes.

A Bouboury, le pourcentage de femmes âgées est supérieur à celui des hommes âgés, soit une estimation de 11,4% contre 10, 5% d'hommes âgés. Ce qui fait une différence de point de 0,9%. A Bonn, la proportion de femmes âgées est de 3,3% contre 2,7% d'hommes âgés. Ce qui fait un écart de 0,6%. A Armébé, nous avons 4,2% de femmes âgées contre 3,9% d'hommes âgés soit une différence de 0,3%.

Comme nous l'avons mentionné plus haut, 69 questionnaires ont été invalidés lors du dépouillement. Ce qui constitue un pourcentage de 20,78% de la population totale des enquêtés. Ces questionnaires invalidés se répartissent comme suit selon les villages:

Tableau 13 : Répartition des questionnaires invalidés par sexe selon le village d'appartenance

Sexes

Lieux de résidence

 

Masculin

Féminin

Total

VA

VR

VA

VR

VA

VR

Débrimou

16

23,2

30

43,5

46

66,7

Bonn

02

02,9

01

01,4

03

04,3

Armébé

02

02,9

07

10,1

09

13

Bouboury

05

07,2

06

08,7

11

15,9

Total

25

36,2

44

63,8

69

100

Source : enquête personnelle, 2010.

Nous avons été obligés de rejeter 69 questionnaires répartis comme suit:

· 46 questionnaires invalidés à Débrimou dont 30 femmes âgées et 16 hommes âgés,

· 11 questionnaires invalidés à Bouboury dont 06 femmes âgées et 05 hommes âgés,

· 09 questionnaires annulés à Armébé dont 07 femmes âgées et 02 hommes âgés,

· et 03 questionnaires invalidés à Bonn dont 02 femmes âgées et 01 homme âgé,

Tableau 14 : Causes explicatives de l'invalidation des questionnaires

Motifs d'invalidation

VA

VR

Surdité

04

05,8

Maladie

19

27,5

Changement de résidence

16

23,2

Démence sénile

07

10,1

Absence

01

01,4

Refus des enfants

22

31,9

Total

69

100

Source : enquête personnelle, 2010.

Nous distinguons six raisons explicatives du rejet des questionnaires. Il y a pas ordre d'importance de proportion les refus 31,9%, les cas de maladies graves entrainant des alitements, 27,5%, les changements de résidence 23,2%, les cas de démence sénile 10,1%, les cas de surdité 5,8% et un cas d'absence signifiée 1,4%. Si nous cumulons les différentes pathologies (démences sénile, surdité, et maladies) qui invalident les questionnaires, nous avons une proportion de 43,4%. Les obstacles humains (refus, oppositions de la famille) constituent 31,9%.

Nous avons en mémoire le refus de la fille d'une femme octogénaire qui s'est opposée au motif que sa mère est étrangère aux questions posées et qu'elle n'est pas en possession de toutes ses facultés. La vieille vit dans une case à moitié délabrée. Elle nous a prié de la «laisser dans sa pauvreté».

En réalité, c'est la condition de vie de la vieille dame que sa fille veut cacher sous le couvert de l'évocation des défauts.

A cela, il faut ajouter que le quartier Esré du village de Armébé a récusé l'administration du questionnaire, eu égard au conflit qui l'oppose au reste des quartiers dudit village. En effet, le quartier Esré ne reconnaît pas l'autorité du chef du village. Or, c'est le chef contesté qui a donné l'autorisation pour que l'étude s'y déroule. Nous pensons au vu de la taille du quartier que le nombre de personnes âgées pourrait être un quart du nombre total de la sous population des personnes âgées d'Armébé soit probablement sept potentiels enquêtés.

Ce parcours vient de nous renseigner sur le nombre de personnes âgées interrogées par village et les questionnaires invalidés non sans justification. Nous entamons donc, l'analyse des caractéristiques socio-démographiques avec la répartition des enquêtés par sexe selon les tranches d'âge.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net