WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problématique terminologique dans le domaine de l'agroécologie au Venezuela

( Télécharger le fichier original )
par Maria Tovar
Université Lumière Lyon 2 - DEA LTMT 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CHAPITRE 3

3.1 L'AGROECOLOGIE

L'agroécologie est une discipline scientifique qui emploie la théorie écologique pour étudier, concevoir, contrôler et évaluer les systèmes agricoles qui sont productifs, ainsi que la conservation des ressources. La recherche agroécologique considère l'importance des interactions biophysiques et des composants socio-économiques pour l'agriculture. Les systèmes agroécologiques sont les unités fondamentales d'étude, où les cycles minéraux, les transformations d'énergie, les processus biologiques et les rapports socio-économiques sont analysés dans leur globalité.

Cette science est concernée par l'entretien d'une agriculture productive qui optimise l'utilisation des ressources locales tout en réduisant au minimum les impacts environnementaux et socio-économiques négatifs des technologies modernes. Dans les pays industrialisés, l'agriculture moderne et l'utilisation des technologies de production intensive qui provoquent des problèmes environnementaux et de santé et qui souvent ne servent pas aux besoins des producteurs et des consommateurs. Dans les pays en voie de développement, outre qu'elles favorisent la dégradation environnementale, les technologies agricoles modernes ont modifié la situation socio-économique d'un grand nombre de petits fermiers.

Les défis contemporains de l'agriculture ont évolué et, maintenant, ils comprennent également les facteurs sociaux, culturels, économiques et, en particulier, environnementaux. Les problèmes de production agricole ne peuvent pas être considérés séparément des problèmes de l'environnement. A la lumière de ces faits, une nouvelle approche technologique et de développement est nécessaire pour prévoir les besoins agricoles des générations présentes et futures sans épuiser notre base de ressources naturelles.

C'est justement ce que propose l'approche agroécologique, parce qu'elle est plus sensible aux complexités de l'agriculture locale et présente de larges critères d'une exécution qui inclut des propriétés de viabilité écologique, sécurité alimentaire, viabilité économique, conservation de ressources et de capitaux, aussi bien que l'accroissement de la production agricole.

Mettre des technologies agroécologiques en pratique exige des innovations techniques, des modifications des politiques agricoles et des changements socio-économiques, parallèlement à une compréhension plus profonde des interactions complexes à long terme parmi les ressources, les personnes et leur environnement. Ce type d'agriculture doit être conçu comme un système écologique aussi bien qu'un système socio-économique dominé par l'homme. C'est indispensable de créer un nouveau cadre interdisciplinaire pour intégrer les sciences biophysiques, l'écologie et d'autres sciences sociales. L'agroécologie fournit un cadre en appliquant la théorie écologique selon la gestion des agroécosystèmes, des ressources spécifiques et des réalités socio-économiques et en proposant une méthodologie définie pour établir les rapports interdisciplinaires exigés17(*).

3.2 PRINCIPES AGROECOLOGIQUES ET STRATEGIES POUR CONCEVOIR DES SYSTEMES AGRICOLES SOUTENABLES

Le concept de l'agriculture soutenable est relativement récent et dû au déclin de la qualité de la base de ressources naturelles lié à l'agriculture moderne. Aujourd'hui, la question de la production agricole a évolué : autrefois purement technique, elle favorise désormais ses dimensions sociales, culturelles, politiques et économiques. Le concept de la soutenabilité, bien que diffus des définitions et des interprétations contradictoires existantes de sa signification, est utile parce qu'il capture un ensemble de soucis concernant l'agriculture, conçue comme résultat de l'évolution conjointe des systèmes socio-économiques et agricoles. Une compréhension plus large du contexte agricole exige l'étude de l'agriculture, l'environnement global et des systèmes sociaux étant donné que le développement agricole résulte de l'interaction complexe entre plusieurs facteurs. Grâce à cette compréhension plus profonde de l'écologie des systèmes agricoles, de nouvelles options de gestion permettront d'achever les objectifs d'une agriculture véritablement soutenable.

Le concept de soutenabilité a incité beaucoup de discussions qui ont montré la nécessité de proposer des ajustements de l'agriculture conventionnelle pour la rendre plus environnementale, sociale et économiquement viable et compatible. On a proposé plusieurs solutions aux problèmes écologiques créés par les systèmes agricoles intensifs et la recherche est actuellement en marche pour évaluer des systèmes alternatifs18(*).

Bien que certains projets de recherche et des tentatives de développement technologique aient été conçus dans le cadre écologique, la poussée est toujours fortement technologique, soulignant la suppression des facteurs limitants et des symptômes qui masquent un agroécosystème producteur malade. La philosophie répandue est que les parasites, les insuffisances nutritives ou d'autres facteurs sont la cause d'une productivité faible, par opposition à la vue que les parasites ou les aliments deviennent seulement limitants si les conditions dans l'agroécosystème ne sont pas en équilibre. Evidemment, il existe encore une perspective étroite sur les causes spécifiques affectant la productivité, dans laquelle surmonter le facteur limitant par l'intermédiaire de nouvelles technologies est le but principal. Cette vue a amené certains agronomes à se rendre compte que la limitation des facteurs représente seulement les symptômes d'une maladie plus systémique inhérente aux déséquilibres de l'agroécosystème. Ils se sont aperçus aussi qu'une appréciation du contexte et de la complexité des processus agroécologiques exprime les causes des limitations agricoles19(*).

D'autre part, la science de l'agroécologie, qui est définie comme application des concepts et des principes écologiques à la conception et à la gestion des agroécosystèmes soutenables, fournit un cadre pour évaluer la complexité des agroécosystèmes. L'idée de l'agroécologie est d'aller au-delà de l'utilisation des pratiques alternatives et de développer d'agroécosystèmes ayant une dépendance minimale aux absorptions agrochimiques et énergétiques externes, soulignant les interactions et la synergie écologique entre les composants biologiques qui rendent aux systèmes agricoles leur propre fertilité, productivité et protection des cultures.20(*)

* 17 Altieri, M., Agroecology. The Scientific Basis of Alternative Agriculture.

* 18 Gliessman, S., Agroecology. Ecological Processes in Sustainable Agriculture.

* 19 Altieri, M., Agroecology. The Scientific Basis of Alternative Agriculture.

20 Ibid

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.