WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Cinétique de l'élimination du cyanure dans le manioc

( Télécharger le fichier original )
par Emmanuel ATIBU KAZINGUVU
Université de Kinshasa - Licence en Sciences groupe Chimie 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

d. Calcul

D'après la réaction de titrage:

2 NaCN + AgNO3 NaCN.AgCN + NaNO3; l'on constate que :

1 mole de Ag+ réagit avec 2 moles de CN-, donc ;

107,85 g de Ag+ 1 M neutralisent 2 x 26,018 g de CN-, autrement dit; 1000 ml de Ag+ 1 M neutraliseront 52,04 g de CN-.

Dans ce cas 1000 ml de Ag+ 0,1 M neutraliseront g de CN-.

Donc, 1 ml de Ag+ 0,1M neutralise 5,204 mg de CN-.

Le cyanure résulte d'une réaction enzymatique qui se passe en deux phases :

- Dans la première phase, la linamarine subit une hydrolyse enzymatique pour donner le cyanohydrine, selon :

1.

+ H2O

Linamarase

+

Linamarine Glucose Cyanohydrine

- Dans la deuxième phase, la cyanohydrine est oxydé en acétone avec libération de l'acide cyanhydrique :

+ HCN

Oxynitrilase

2.

Cyanohydrine Acetone acide cyanhydrique

Notons que l'amertume du manioc est due à la présence simultanée de l'enzyme linamarase qui hydrolyse les glucosides cyanogénétiques contenus dans le tubercule et de l'ion cyanure qui est un puissant inhibiteur de la chaîne respiratoire (Rukiya).

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net