WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'Union européenne et Chypre: autopsie d'un succès inachevé


par Meriem JAMMALI
Université Paris IV Sorbonne - Master Enjeux, conflits, systèmes internatinaux à l'époque moderne et contemporaine 2006
  

précédent sommaire suivant

2. L'église orthodoxe : un poids politique déterminant

La politique européenne de Chypre c'est-à-dire l'essentiel de sa politique étrangère a dans l'ensemble le soutien de l'opinion publique. L'opinion chypriote grecque s'est toujours révélée pro européenne. Selon un sondage effectué en 1995, 79% de l'opinion est favorable pour l'adhésion de Chypre à l'Europe99(*). De plus, les partis pro européens reçoivent un immense soutien populaire. Néanmoins, le peuple Chypriote grec est influencé en grande partie par l'église orthodoxe qui joue un rôle important dans la vie publique. Le poids politique de l'église autocéphale n'est pas récent bien au contraire. Il remonte loin dans l'histoire chypriote. Fondée au 1er siècle par Saint Paul et Saint Banabé100(*) et après avoir été mise sous tutelle du patriarcat d'Antioche, elle s'est affranchie lors du Concile d'Ephèse en 431. Cette indépendance va se confirmer lors de l'avènement de l'empereur Zenon en 480. De ce fait, elle a acquis le rôle d'une église autocéphale et a vu son rôle dans la vie publique se renforcer. Cette tendance s'affirmera avec la conquête de l'île par les Ottomans101(*).

Sous l'égide de Mgr Makarios, l'église autocéphale chypriote avait une politique très active dans la lutte anticolonialiste des années 50. Elle s'opposait ferment aux réformes des Britanniques qui voulaient séculariser le système politique. Après la partition de facto de l'île et la mort de son leader Mgr Makarios, elle a vu son rôle direct dans les affaires de l'île diminuer. En contrepartie, elle s'est dotée au fil des années d'un système financier très performant. Ses richesses sont le fruit des nombreuses donations. Ce système lui permet de propager ses positions hellénistes et pro européennes à travers l'instauration des fondations sociales et caritatives. La religion sert sa position politique contre l'envahisseur musulman turc.

Les vues de l'Eglise sur la question nationale sont au coeur de ses activités. Mgr Chystosmos102(*) est un personnage emblématique de par son rôle actif concernant la question chypriote. Il use de son pouvoir spirituel pour influencer l'opinion publique jusqu'à soutenir les projets des partis politiques tels que le Diko et le Disy. Elle s'est toujours opposée aux plans onusiens dont ils feront le sujet d'analyse ultérieurement. Cette politique réjectionniste touche la classe moyenne ainsi que les milieux intellectuels.

* 99 Selon un sondage d'opinion publique effectué par Eurobaromètre au printemps 2002 (pour la Commission européenne, direction générale de la Presse et de communication).

* 100 Voir supra :Chapitre I : Pourquoi Chypre est-elle éligible ? II.2 : Une religion commune : le christianisme

* 101 Voir supra : Première partie.

* 102 D'après une source grecque : www.RNN.gr , le 17 mai 2006 s'est tenue une réunion à Genève suite à l'invitation du Patriarche de Constantinople pour discuter de la succession du primat de l'Eglise chypriote Mgr L'Archevêque Chrysostomos, qui depuis trois ans souffre de la maladie d'Alzheimer. A ce propos, aucune date n'a été fixée pour procéder à l'élection de son successeur., Le nouvel Archevêque poursuivra-t-il la même politique de son prédécesseur ou assisterons-nous dans un futur proche à un remaniement de la position de l'Eglise Chypriote ?

précédent sommaire suivant