WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude des causes et conséquences socio-économiques de l'expansion des bidonvilles dans l'aire métropolitaine de Port-au-Prince

( Télécharger le fichier original )
par Eliccel PAUL
CTPEA - DES 2002
  

précédent sommaire suivant

1.1.5.- Ville

La notion de ville fait l'objet de diverses réflexions sur les plans social, culturel, politique et économique. Chaque groupe d'auteurs, dépendamment de sa discipline scientifique, produit une définition du concept de ville, qu'il s'agisse de l'historien, du sociologue, du philosophe ou de l'économiste urbain.

Le sociologue conçoit la ville comme une société complexe de fort volume dont la base géographique restreinte donne lieu à une forte densité. C'est un espace géographique dans lequel la culture et le mode de vie ne sont pas les mêmes qu'en milieu rural.

Quant aux philosophes ils considèrent la ville comme un milieu géographique et social composé d'un ensemble de constructions dont les habitants travaillent, pour la plupart aux secteurs commerce, industrie et à l'administration.

Les historiens quant à eux, croient que la ville est la transformation de la cité antique à travers l'histoire. Au cours de son processus de développement, elle multiplie ses fonctions, s'étend dans l'espace environnemental et subit des transformations spatiales pour se constituer en métropole ou mégalopole.

Les urbanistes conçoivent la ville est comme un agent économique spécifique capable de décision. Elle est un bloc de facteurs productifs, une source d'externalités, un centre de formation et de distribution de valeur à la fois.

Pour la suite de notre recherche, nous retenons la définition présentant la ville comme une agglomération urbaine occupant une position administrative importante. Elle renferme une multitude de maisons très rapprochées dotées d'infrastructures et d'équipements sociaux. Elle a une population d'au moins 2.500 habitants et ses principales activités économiques sont l'industrie, l'artisanat, le commerce, les professions libérales et toutes les autres activités tertiaires et quaternaires.

1.1.6.- Ville primatiale

La ville primatiale est conçue comme la ville la plus peuplée de l'armature urbaine qui exerce un pouvoir de domination sur les autres villes de second rang lorsqu'on applique la loi rang- dimension ou principe de la continuité de la taille des villesn(*). La ville primatiale est ordinairement mieux dotée en infrastructures et en services administratifs et connaît généralement un plus haut taux de croissance par rapport à celui des autres villes.

1.1.7.- Aire métropolitaine

La notion d'aire métropolitaine se réfère à l'extension des villes dans l'espace physique du territoire. Elle est souvent utilisée pour expliquer l'expansion rapide d'une grande ville sur des aires contiguës qui reçoivent une utilisation urbaine du sol. C'est une zone plus ou moins étendue qui embrasse la capitale d'un pays, la métropole d'une région ou une grande ville pour constituer le lieu de concentration de certaines activités et de certains phénomènes.

L'aire métropolitaine est aussi une partie d'espace bi-dimentionnel comprenant plusieurs sous régions de second rang du point de vue administratif ( communes et sections communales). Une grande ville est considérée comme métropole dans la mesure où elle présente des fonctions complexes et un certain niveau économique et social par rapport au reste de la région. Elle comprend un noyau central qui peut être une ville, une métropole régionale ou la capitale d'un pays ayant le monopole politique, administratif, industriel et commercial d'une part et d'autre part plusieurs autres agglomérations urbaines de rang inférieur. La population de l'aire métropolitaine s'est constituée à partir de la migration campagne-ville et compte au moins 400.000 habitants. Cette population est souvent confrontée à des problèmes de toutes sortes dont logements, services sociaux et équipements urbains.

* n Note: La loi rang- dimension permet d'arriver à cette fin. Elle se définit comme suit: G(x)=AX-a, G(x): rang de la ville en question, X: Population de la ville donnée, a: constante A: Constante qui correspond à la population de la ville primatiale.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy