WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Milieu familial et reussite scolaire


par Jimmy CALIXTE
Université d'Etat D'Haiti/Faculte des Sciences Humaines - Psychologie 2007
  

précédent sommaire suivant

   1.4.1.2-Le contrôle parental

Le contrôle parental réfère aux règles fixées par les parents pour veiller à ce que les enfants respectent les règles et les normes sociales et aux sanctions établies pour remédier au non respect de ces règles. Dans la littérature, les études ( Baumrind, 1971 ; Claes, 2003) réalisées sur cette question tentent de voir dans la relation entre parent-adolescent les effets des différents niveaux de contrôle parental (excès de contrôle, faible contrôle ou absence de contrôle) sur le processus de socialisation du jeune et sur son développement personnel.

 

En effet, les études ont montré que l'excès de contrôle a des incidences négatives sur l'adaptation psychosociale de l'adolescent. Comme incidences négatives, Dishion (1990) souligne le retrait social, l'inhibition et un faible estime de soi.  Néanmoins, les études montrent que l'absence de contrôle ou le laxisme parental de son coté a également des effets négatifs sur les résultats scolaires (Dornbusch et Wood, 1989).

 

En résumé, nous pouvons dire que les relations entre parents et adolescents sont marquées par deux éléments essentiels : L'attachement et le contrôle. Ces deux éléments dans la dynamique familiale vont influencer le développement psychosocial de l'individu jeune et son adaptation dans la société. Ces deux éléments vont se fusionner pour donner les pratiques éducatives ou les styles parentaux. Ce concept traduit le comportement des parents dans la relation que ces derniers entretiennent avec leurs enfants.

         1.4.1.3- Les pratiques éducatives ou styles parentaux

Baumrind (1971) a regroupé ces pratiques éducatives en considérant les deux dimensions de la relation parent-adolescent citée plus haut, à savoir : L'attachement ou la sensibilité (« responsiveness ») et le contrôle ou l'exigence (« demandingness ».

En combinant ces deux dimensions, Baumrind a défini trois types de pratiques parentales : autoritaire, structurant ou démocratique et permissif.

 

Les parents autoritaires, sont décrits comme étant très exigeants et peu sensibles; les parents démocratiques ou structurants, sont très exigeants et très sensibles, les parents permissifs, eux manifestent un faible niveau d'exigence et un haut niveau de sensibilité.

 

Plusieurs études (Maccoby & Martin, 1983; Steinberg, Mounts et al. 1991; Gray & Steinberg, 1999) ont utilisé le modèle de Baumrind pour expliquer dans la dynamique familiale les variations retrouvées dans les patterns de développement des enfants, notamment en ce qui concerne l'adaptation psychosociale, la réussite scolaire et les problèmes de comportements rencontrés chez les adolescents. Toutes ces études ont conclu que les enfants élevés dans des foyers où les parents exercent une pratique éducative démocratique ont de meilleurs résultats scolaires, une meilleure adaptation psychosociale et sont moins impliqués dans des activités déviantes.

 

précédent sommaire suivant