WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Milieu familial et reussite scolaire


par Jimmy CALIXTE
Université d'Etat D'Haiti/Faculte des Sciences Humaines - Psychologie 2007
  

précédent sommaire suivant

1.5- Synthèse

L'adolescence constitue dans la vie de l'individu, une période de transition entre l'enfance et l'âge adulte. Cette période est marquée par des changements au niveau de plusieurs sphères de la vie de l'individu. Nous pouvons citer entre autres changements : Les modifications morphologiques et physiologiques, les changements cognitifs et identitaires. Ces différents changements vont modifier, à leur tour, le rapport que l'individu jeune entretient avec son environnement social, notamment avec le milieu familial.

 

Les relations que l'individu entretient avec son milieu familial vont connaître des réaménagements majeurs au cours de l'adolescence. Au cours de cette période, l'individu va donner plus de priorité aux relations qu'il entretient en dehors du cercle familial. En dépit de cette priorité accordée aux relations extra familiales, la relation que ce dernier entretient avec le milieu familial continue d'avoir une place importante dans la vie de ce dernier. Les liens d'attachement et le niveau de contrôle que les parents exercent sur l'adolescent dans leur dynamique d'interaction jouent un très grand rôle dans le processus de socialisation du jeune et dans son équilibre émotionnel.

 

Ces deux aspects, à savoir l'attachement et le contrôle parental vont se fusionner pour prendre forme à l'intérieur du milieu familial dans les pratiques éducatives parentales. Pratiques qui caractérisent le comportement des parents dans leur relation avec leurs enfants.

 

Ces pratiques éducatives communément connues sous le vocable de « styles parentaux » sont très importantes dans la mesure où ils caractérisent la façon dont les parents interviennent dans leur rapport avec l'adolescent. En effet, selon que ces pratiques sont  autoritaires, démocratiques ou permissives, ils vont avoir des incidences marquées sur le développement psychosocial du jeune, sa capacité d'adaptation sociale, sa performance scolaire et son engagement dans des activités déviantes. (Steinberg, Mounts, Lamborn& Dornbusch, 1991; Steinberg et al., 1992; Steinberg et al, 1994, Claes & Lacourse, 2001)

 

Le milieu familial constituera un espace de sécurité, de support et d'aide pour l'adolescent dans la construction et la réalisation de soi. La famille, plus spécifiquement les parents auront pour tâche de guider le jeune dans ses différentes activités qui assureront son épanouissement personnel et son intégration sociale. Il sera question pour les parents de veiller sur le fonctionnement du jeune à l'intérieur des différents canaux sociaux, principalement sur son fonctionnement à l'intérieur de l'institution scolaire. Cette tâche paraît être fondamentale, puisque la réussite et la bonne adaptation scolaire du jeune sont très importantes pour sa vie adulte future.

Ce rôle attribué à la famille (aux parents) représente un point d'intérêt de prédilection dans les nouvelles recherches qui se réalisent en éducation (Deslandes et Bertrand, 2003; Deslandes et Cloutier, 2005). La participation ou l'implication des parents dans les activités scolaires des adolescents semble avoir un rôle significatif dans la réussite scolaire de ces derniers. A travers l'encadrement apporté à l'adolescent dans ses différentes tâches scolaires, les parents aident ce dernier à améliorer son rendement et à surmonter ses difficultés scolaires (Ryan et Adams, 1995; 2000).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

précédent sommaire suivant