WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Influence de la canopée et du régime de défrichage sur la croissance des jeunes cacaoyers (theobroma cacao. l) dans la réserve forestière de Mbalmayo


par Charles Nol KONGA MOPOUM
Université de Yaoundé I - DESS en Agroforesterie 2005
  

précédent sommaire suivant

LISTE DES ABREVIATIONS

ANAFOR/ONADEF : Agence Nationale d'Appui au développement Forestier

ASB: Alternative to Slash and Burn

CNUCED : Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le développement

ENEF : Ecole Nationale des Eaux et Forêts

ICRAF/WAC: International Centre for Research in Agroforestry / World Agroforestry Center

IITA-HFC: International Institute of Tropical Agriculture-Humid Forest Ecoregional Center

IRAD : Institut de Recherches Agricoles pour le Développement

PFNL : Produits Forestiers Non Ligneux

SAS: Statistical Analysis system

STCP: Sustainable Tree Crops Program

RESUME

Une étude de 9 mois visant la compréhension de l'effet de la canopée des arbres (Terminalia ivorensis) et de la fréquence du défrichage (6 semaines et 12 semaines) sur la croissance des jeunes cacaoyers (Theobroma cacao L.) et sur la biomasse des mauvaises herbes a été menée en champ dans la réserve forestière de Mbalmayo. Les plants évalués avaient été prélevés soit en germoir et installés à racines nues, soit installés par semis direct dans le site expérimental. L'adaptation et les ravageurs ont été les principaux facteurs responsables de la mortalité des cacaoyers à la mise en place (87 %). Des variations saisonnières du pourcentage de couverture de la canopée ont été observées. Le défrichage à intervalle de 6 semaines n'a pas conduit à un développement conséquent des cacaoyers comparés au défrichage à intervalle de 12 semaines chez les plants installés par semis direct. La biomasse sèche des mauvaises herbes était plus importante lorsque le niveau de protection du sol par les arbres était faible et le régime de défrichage n'a pas affecté de façon significative cette biomasse dans les différentes classes de la canopée. L'ombrage du bananier plantain a été favorable à l'adaptation et au développement des plants installés à racines nues dans les unités recevant un faible ombrage, alors que son effet sur la croissance des plants installés par semis direct n'a pas été significatif. Les pertes à la mise en place ont été moins importantes chez les plants installés par semis direct et les jeunes cacaoyers ont montrés une assez bonne capacité d'adaptation aux variations du niveau d'ombrage.

Mots clés. Canopée, défrichage, mauvaises herbes, Theobroma cacao. 

ABSTRACT

A 9 months study was carried out to try to understand the effects of canopy covert provided by tree species Terminalia ivorensis and slashing frequency (at intervals of 6 and 12 weeks) on the growth of young cacao seedlings (Theobroma cacao L.) and on weed biomass in a farm at the Mbalmayo forest reserve. The plants to be evaluated were either uprooted from the hot-bed (seed tray) and planted or by planting the seeds directly at the experimental site. The principal factors responsible for the mortality of these cacao plants were adaptability and pests (87 %). Seasonal variations of the canopy covert percentage were observed. As compared to the slashing intervals of 12 weeks, the difference in growth obtained from the slashing intervals of 6 weeks on the plants directly grown at the experimental site was not significant. It was also observed that the dry weight of the weed was more important when the soil protection (shade) provided by the trees was low, and that the slashing frequency had no significant effect on this biomass. The presence of plantain was favourable to the adaptability and the development of the uprooted plants receiving little shade, while it had no effect on the development of the plants directly grown at the experimental site. The loss encountered during the set up was less important for the direct plants material compared to the uprooted plants and seedlings showed a relatively good adaptability to the various shading levels.

Key words. Canopy, slashing, weeds, Theobroma cacao.

 

précédent sommaire suivant