WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Niveau, formation et évolution de la liquidité interne en RDC de 1980 a 2007

( Télécharger le fichier original )
par Jerome MONGA KISUBA
Université de Goma - Licence 2010
  

précédent sommaire suivant

II.7.2. ORGANISATION DU MARCHE FINANCIER

Sans préjudice du marché des titres d'Etat, dont le lancement est prévu en 2009, l'organisation du marché financier est projetée à l'horizon 2015. La diversification de l'instrument financier, dont le palier est la mise en place du système national des paiements, constitue la condition nécessaire à l'organisation des marchés des capitaux à long terme.

Trois étapes sont aussi envisagées à ce niveau.

La première a trait à la notation des banques et au suivi des principaux paramètres financiers d'une liste d'entreprises sélectionnées. Cette étape est en cours de réalisation depuis le début de l'année 2006. La deuxième concerne la modernisation de la centrale des risques et bilans pour l'échange des informations sur le rating des opérateurs économiques et des entreprises. La troisième a trait à la mise en place progressive des différents volets des marchés financiers.

II.8. MACROECONOMIE ET ROLE MONETAIRE DES BANQUES82(*)

La politique monétaire correspond à la régulation de l'économie par la fixation de la quantité de monnaie en circulation83(*), plus encore, la politique monétaire est un volet de la politique économique visant à influencer sur l'évolution de la masse monétaire et le taux d'intérêt et, par ce biais, sur la croissance, l'inflation, l'emploi et le taux de change.

C'est dans ce cas, que nous allons examiner dans cette section le rôle monétaire des banques dans le cadre macroéconomique. Du lien étroit entre crédit bancaire et création de monnaie résultent d'autres implications, d'ordre macroéconomique.

D'une part, le volume de crédit distribué par les banques influe sur la masse monétaire et donc sur la demande globale dans l'économie. Or, les variations de la demande globale des agents économiques ont des effets-volume sur le niveau de la production et de l'emploi, et des effets-prix sur le rythme d'inflation. Dès lors, le volume de crédit doit être suffisant pour soutenir la demande et maintenir le niveau de crédit excessif risque d'alimenter des tensions inflationnistes. C'est la raison pour laquelle la régulation du volume de crédit bancaire constitue un niveau important de la politique économique, que celle-ci privilégie la croissance ou la stabilité des prix.

D'autre part, le taux d'intérêt est une variable économique qui joue à la fois un rôle financier et un rôle monétaire. Variable financière dans la mesure où il intéresse à la fois la décision de placement et la décision d'endettement, le loyer de l'argent est aussi une variable monétaire qui influe sur le niveau de la masse monétaire et les flux des capitaux.

* 82 J-P. FAUGERE, «  Le système financier Français : crises et mutations », 2èédition NATHAN, Paris, 1994, P77

* 83 J-M. DANIEL, «  La Politique économique », 1è édition P.U de France, Paris, 2008, P58

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.