WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Niveau, formation et évolution de la liquidité interne en RDC de 1980 a 2007

( Télécharger le fichier original )
par Jerome MONGA KISUBA
Université de Goma - Licence 2010
  

précédent sommaire suivant

III.3.2. LA REFORME MONETAIRE DE JUIN 1967

La fragilité de l'édifice de la stabilité monétaire allait apparaître au cours de l'année 1965. Déjà le dernier trimestre de 1964 avait laissé un déficit de 2,3 milliards des Francs Congolais. Ce déficit s'est alourdi au premier trimestre de 1965, à l'occasion des élections législatives puis avec l'entrée en vigueur d'un nouveau barème aboutissant à l'augmentation des rémunérations de 30% à 90%. Les recettes ordinaires n'augmentèrent de 4,7 milliards par rapport à 1964, grâce à l'amélioration de l'appareil de l'impôt direct et à l'accroissement des matières imposables. Les dépenses publiques augmentèrent elles, de 23,3 milliards des Francs Congolais.

Il en résulta un déficit de 20,9 milliards essentiellement par les avances de la Banque Centrale. La hausse accidentelle en 1965 de 60% des cours du cuivre, jadis le principal produit d'exportation de l'économie Congolaise permit aux recettes d'exportation de s'accroître en 1966, passant de 338 à 337 millions de dollars. La hausse des cours eut aussi un effet positif sur les recettes fiscales qui passèrent de 44,1 milliards de francs congolais en 1963 à 62,6 milliards en 1966.

Dès lors, malgré la hausse des prix du cuivre et le redressement consécutif de la balance des paiements et des recettes fiscales en 1966, concluait plus tard un observateur averti, « les déséquilibres inflatoires sur les marchés intérieurs et les distorsions des prix étaient tels qu'il s'avérait indispensable de réunifier le système des prix et des  coûts par relèvement du niveau de taux de change et des prix officiels, de manière à l'Etat et au producteur les marges spéculatifs empochées par le secteur commercial ».

Ainsi, la réforme monétaire de 1967 visait des objectifs immédiats similaires à ceux de la réforme de 1963. Elle sera en succès grâce aux circonstances nettement favorables qui l'on entourées à savoir : un pouvoir politique fort, une administration lourdement outillée pour appliquer un programme économique et, surtout, la remontée des cours du cuivre) des niveaux plus élevés à partir de Mai 1967. Le crédit «  stand-by » de 27 millions de dollars américains convenu avec le Fonds Monétaire International ne sera finalement pas réalisé, alors qu'une telle aide avait été refusé à la République Démocratique du Congo en 1963. la réforme monétaire de 1967 a donné lieu à la création d'un nouvelle unité monétaire, le «  Zaïre ».

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.