WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les effets des investissements directs étrangers sur la croissance des pays méditerranéens

( Télécharger le fichier original )
par Laà»la MKIMER
Université Sud Toulon Var - Master 2 recherche Macroéconomie  2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.3. Recommandations d'action

La difficulté est de déterminer comment ces pays peuvent faire disparaître ces obstacles. Compte tenu des ressources limitées, ils doivent de toute urgence établir des priorités, c'est-àdire déterminé sur quels obstacles parmi ceux identifiés ci-dessus les pays Med doivent se concentrer le plus.

En appuyant sur leurs points forts à savoir : la stabilité politique, la proximité géographique de l'Europe, le bas prix du travail, les efforts soulignés concernant la qualité de production (ISO, zéro défaut, etc.), et l'utilisation des langues de la Communauté Européenne, les pays Med peuvent réformer les procédures qui freinent l'entrée des IDE, sans être amenés à modifier la loi.

En effet, une réforme est dite réussie s'elle suit des étapes : commençant par l'élimination des procédures inutiles, ce qui permettra de gagner le temps, passant par la création des formulaires de demande standard, tout en publiant autant d'informations que possible sur le nouveau règlement, pour qu'enfin pouvoir diminuer voire éliminer toute sorte de difficulté rencontrée par les entreprises au niveau de l'application des réglementations.

En outre, les pays Med bénéficient des opportunités tels que : l'émergence de nouvelles activités (électronique, services, centres d'appels, traitement des données), la tendance européenne à relocaliser, le retour des émigrés, la concurrence entre les Etats-Unis et l'Europe, longue coopération avec le client européen (ex. textile, logiciels, tourisme, pétrole et mines, etc.).Des opportunités que ces pays doivent les saisir en mettant en oeuvre des politiques et des mesures d'ajustement afin que les IDE portent pleinement ses fruits.

De ce fait, les mesures mises en oeuvre par le pays d'accueil pour attirer l'IDE et bénéficier de la présence d'entreprises étrangères sont généralement identiques à celles visant la création d'un climat dynamique et concurrentiel à l'intention des entreprises locales.

Selon l'OCDE, les mesures auxquelles peuvent recourir les autorités des pays d'accueil sont de trois ordres : amélioration du contexte macro-économique et institutionnel général ; création d'un cadre réglementaire propice aux entrées d'IDE ; amélioration des infrastructures, de la technologie et des compétences humaines pour les porter à un niveau tel que les pays d'accueil puisse pleinement exploiter les avantages potentiels de la présence d'entreprises étrangères.

Alors, la première de ces actions part de l'objectif global et commun des pays hôtes consistant à assurer le maximum de stabilité macro-économique et de prévisibilité institutionnelle, autrement dit, ces pays doivent Mettre en oeuvre des politiques macro-économiques saines axées sur une croissance économique forte et durable, l'emploi, la stabilité des prix, et des comptes extérieurs viables, et renforcer les systèmes financiers internes, de manière que des ressources financières locales puissent compléter l'investissement étranger.

Agir sur le cadre réglementaire (règle de droit, les principes de transparence et de non discrimination) est la deuxième action pour mettre à profit la présence des entreprises étrangères dans l'économie locale. Pour cela, les autorités du pays hôte doivent :

+ Renforcer leurs efforts pour faire respecter le droit et les règles de bonne gouvernance, notamment en luttant plus activement contre la corruption d'une part et en protégeant la propriété intellectuelle d'autre part ;

+ Ouvrir plus largement l'économie locale au commerce extérieur, pour que les entreprises locales puissent participer pleinement à l'économie mondiale, tout en mettant en oeuvre des procédures pour faire respecter le principe de non-discrimination.

Pour que, les ressortissants nationaux puissent pleinement exploiter les retombées générées par les entreprises à capitaux étrangers, il faut que les compétences, les technologies et les infrastructures locales soient suffisamment bien développées, donc les autorités des pays d'accueil devraient :

+ Instaurer et d'améliorer la qualité des infrastructures physiques et technologiques pertinentes ;

+ Elever le niveau d'instruction de base de la population active locale d'un côté, et développer infrastructures sanitaires de base (par exemple, de l'eau propre) d'un autre côté ;

+ Lutter contre le travail des enfants, supprimer la discrimination sur le lieu de travail et lever les obstacles aux négociations collectives, afin d'améliorer les qualifications et renforcer la motivation de la population active.

Les gouvernements des pays d'origine pourraient aider les pays d'accueil à attirer des investissements étrangers en s'employant à réduire et finalement éliminer les obstacles et les subventions. Cela est possible en adoptant adopter des pratiques permettant d'assurer le transfert et la diffusion rapide des technologies et du savoir-faire, en tenant dûment compte de la protection des droits de propriété intellectuelle.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.