WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'incidence du taux de change sur la consommation des ménages Kinois de 1999 à  2009

( Télécharger le fichier original )
par Joseph JDESAM MALU MBALA
Université William Booth RDC - Licence en économie monétaire et internationale 2010
  

précédent sommaire suivant

IV.METHODOLOGLE

La disponibilité matérielle et financière que dispose le chercheur et la nature du problème examiné déterminent les méthodes et techniques pour atteindre l'objectif. Nous allons utiliser la méthode descriptive et les techniques documentaire et statistique et plus spécialement au chapitre 3 nous utiliserons la méthode statistique de régression linéaire simple. Ainsi nous nous pencherons sur les données statistiques disponibles et publiées dans différents documents tels que les rapports annuels de la banque centrale du Congo, des indices publiés par l'Institut de Recherche Economique et Sociales(IRSS)...

D'où nous allons utiliser la méthode descriptive soutenue par les techniques statistique et documentaire.

V.DELIMITATION DU TRAVAIL

Nous étudions les comportements des ménages Kinois à la suite de la variation de taux de change durant la période de 1999 à 2009.

VI.DIFFICULTES RENCONTREES

Les grandes difficultés rencontrées dans cette étude sont :

Ø L'inaccessibilité à certains documents ;

Ø L'impossibilité de trouver certaines données suite au retard de disponibilité des institutions ayant la charge d'élaboration des statistiques.

VII.CANEVAS DE L'ETUDE

Hormis l'introduction générale et la conclusion générale , cette étude est subdivisée en trois chapitres à savoir :

- Le premier chapitre fait le cadre théorique de notre étude

- Le deuxième chapitre quant à lui fait une étude descriptive aux travers les données relative à l'évolution du marché de change à Kinshasa, les indices de prix à Kinshasa et les indices de revenu

- En fin le dernier chapitre va chercher à vérifier notre hypothèse à savoir la variation de taux de change a une incidence sur les dépenses de consommation de ménage

CHAPITRE I 

CADRE CONCEPTUEL

Ce chapitre est consacré à l'étude de quelques approches théoriques, subdivisé en trois sections :

Section 1 : les généralités sur le change ;

Section 2 : les généralités sur la monnaie ;

Section 3 : les généralités sur la consommation.

SECTION 1 : LES GENERALITES SUR LE CHANGE

Une transaction internationale donne lieu normalement à un règlement ou transfert en monnaie entre résidents de pays différents, et ces règlements nécessitent une opération de change. C'est ainsi que Pirou précise que « ces opérations des changes procèdent de la coexistence de l'internationalisme commercial et du nationalisme monétaire » (1(*))

En effet, plusieurs auteurs ont définis le terme change selon leurs compréhensions ; c'est ainsi que pour nous, le change est compris comme étant une opération qui permet d'échanger la monnaie nationale contre une monnaie étrangère ou inversement, c'est-à-dire une opération par laquelle on se procure dans un pays donné, des moyens de règlements valables étrangers contre la monnaie de ce pays.

En d'autres termes, nous définissons le change comme l'échange de monnaies de différents pays.

Ainsi définit, cette section développe deux sous sections principales, l'une consacrée au marché des changes et l'autre au taux de change.

1.1. LE MARCHE DES CHANGES

Les prix en économie sont déterminés par l'interaction de l'offre et de la demande (ou par des acheteurs et des vendeurs), c'est de la même façon que les taux de changes seront déterminés par les interactions entre les ménages, les firmes et les institutions financières qui achètent et vendent des devises à fin de couvrir leur paiement internationaux.

1.1.1. Définition

Par définition, le marché de change se définit comme :

1. « Etant un lieu où le commerce des devises s'effectue » (2(*)), ainsi par devise nous comprenons ici tout titre de créance libellé en monnaie étrangère, qui a présenté donc un moyen de paiement utilisable à l'étranger.

2. « Etant un marché sur lequel on achète contre de la monnaie nationale des instruments de règlement valables à l'étranger et inversement ». (3(*))

Pour nous le marché de change se définit comme étant le lieu sur lequel s'échangent différentes monnaies, donc une monnaie contre une autre.

* 1 A. SAMUELSON, économie monétaire internationale, 5e édition, éd. Dalloz, Paris, 1990, p. 70.

* 2 P.R. KRUGMAN et M. OBSTFELD ; Economie Internationale, 1ère éd. Française, éd. Premusses, Bruxelles 1992, p. 375.

* 3 Alain SAMUELSON, op. cit., p. 70.

précédent sommaire suivant











Moins de 5 interactions sociales par jour