WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Ports de Djibouti :« un hub régional de transport maritime et porte d'entrée de l'Afrique de l'est » un chemin de longue haleine


par Ahmed Guessod Abdourahman
Université Paul Cézanne, Aix- Marseille III - Diplome d'études superieurs universitaires 2009
  

précédent sommaire suivant

III. Développement du port de Djibouti : face aux ports concurrents

Conscient à la concurrence rude que se livre les ports régionales, les autorités portuaires Djiboutiens ont entrepris une série de reformes et d'investissements engagés.

Le port de Djibouti a adopté une stratégie de différenciation pour attirer les lignes maritime qui effectuent de transbordement. la construction du nouveau terminal à conteneur de doraleh d'une capacité de 1.2 millions TEU , d'un cout d'investissements de 350 millions de dollars ainsi que la construction d'un terminal pétrolier d'une capacité de 340000 mètre cubes , d'un cout d'investissement de 50 millions de dollars sont le résultat de cette stratégie . D'autre part, la construction de zone franche industrielle et commerciale était prévue dans le site de Doraleh. . Pour de nombreuses entreprises, l'opération se traduira par une délocalisation pure et simple de Djebel Ali (Dubaï). Ces entreprises se rapprocheraient ainsi des grandes lignes maritimes et pourraient opérer un grand nombre d'activités sans passer par la douane avec des marchandises susceptibles d'rtre entreposées sans limite de durée. Cependant avant de faire une comparaison les ports de Djibouti et ses ports concurrents. On va procéder la présentation de ces ports, leur hinterland, leurs potentialité, leurs faiblesses ainsi que l'économie de leurs pays.

Ces ports concurrents sont :

- port d'Aden (Yémen)

- port de Salalah (Oman)

- port de Juzan (Arabie Saudi)

- port de Djeddah (Arabie Saudi)

- port de Mombasa (Kenya)

- port d'Assab (Erythrée)

- port de Soudan (Soudan)

- port de Berbera (Somalie)

- Port de Mogadishu (Somalie)

III.1. Présentation de pays et de ports A. Présentation de Yémen

Données économiques

PIB (2006) : 18,5 milliards $

PIB par habitant (2006) : 883 $

Taux de croissance (2006) : estimé à 3,9% (2,8% en 2005, 3,1 % en 2004)

Taux de chômage (2003) : estimé à 11 % de la population active

Taux d'inflation (2006) : estimé à 18,0% (11,8 % en 2005, 12% en 2004)

Solde public : (2005) : -1,5% du PIB (-4,1% du PIB en 2004 et -5,1% du PIB en 2003)

Exportations : 6,413 milliards $ (2005 ; dont pétrole brut : 5,929 milliards de dollars)

Importations : 4,712 milliards $ (2005)

Balance commerciale : + 1,7 milliards $ (2005)

Principaux clients (2005) : Chine (37,3%),Chili (19,6%), Thaïlande (12,8%), Japon (5,6%), Etats-Unis (4,2%) Principaux fournisseurs(2005) : Emirats arabes unis (13,4%), Arabie saoudite (10,6%) Chine (9,0%), Inde (4,6%), Koweït (4,5%)

Agriculture et pêche : 20,4 %

Industrie manufacturière : 9,8 %.

Services : 53,1 %.

Electricité, eau et gaz : 1,4%.

Mines et extraction minière : 13,0 %. 7% de la population active travaille dans le secteur agricole.

Part des principaux secteurs d'activités dans le PIB (2005) :

Dette extérieure : 5,31 milliards de dollars (2006), soit 31% du PIB.

Réserves en devises : 7 milliards $ fin 2006 (onze mois d'importations) contre 6,1 milliards dollars un an plus tôt.

Production de pétrole brut : 380.000 barils/jour en 2006 contre 434.000 barils/jour en 2001, date de début de déclin de la production. Le secteur pétrolier représente 93% des exportations et 43% des recettes budgétaires de l'Etat (2005).

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

soutien politique et financier de la communauté internationale

l'épuisement des réserves de pétrole qui ne seront pas offse de GNL (gaz naturel liquéfié

modérée de la dette extérieure

pénurie d'eau préjudiciable à l'agriculture

envois de fonds des travailleurs expatriés, une source importante de recettes en devises

l'instabilité Politique et réformes entravant la pauvreté

 

défavorable insécurité environnement des entreprises, la bureaucratie, l'insuffisance des infrastructures

A.1.SIU d'Aden

1. site de l'ambassade de France au Yémen

2. site de coface

3. site du port d'Aden

Aden Container Terminal

Nbre de quais

Profondeur

Equipement

Capacité

2

16 m

4 portiques

500000 TEU

Ma'alla Multipurpose and Container Terminal ( inclus General cargo et vrac )

Nbre de quais

Profondeur

Equipement

Capacité

6

6.7-7.6 m

 
 

Terminal Pétrolier

Nbre de quais

Profondeur

Equipement

Capacité

6

11-15.87m

 

La société Aden

Refinery

Company (ARC)

a raffiné 4.6 millions tonnes de pétrole. 90% de ses productions sont destinés à l'exportation

Terminal vraquier Aden Gulf terminal

Nbr de quais

Profondeur

Equipement

Capacité

2

12-14 m

Panamax size bulk carriers ( 80 000 tons )

 

Hinterland : le territoire yéménite

Future développement : projet décrivant l'élargissement et l'approfondissement du chenal d'accès à l'intérieur du port

précédent sommaire suivant