WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les représentations sociales et pratiques liées à  l'utilisation des produits phytosanitaires en RCA: cas des cotonculteurs de Bossangoa.

( Télécharger le fichier original )
par Arsène Ferrera BINGUIMALET
Université de Bangui - Maà®trise 2010
  

précédent sommaire suivant

2.3.6. L'échantillonnage.

Nous avons opté pour la technique d'échantillonnage stratifié simple. Cette technique consiste à diviser la population mère en sous-population appelée strate. Chaque strate est traitée comme sous ensemble dont est extrait un échantillon38. Ainsi dans la pratique, un même taux de sondage est fixé et appliqué à chaque strate sans tenir compte de l'importance de l'une ou de l'autre strate qui constitue l'univers de l'enquête. L'objectif est de donner la chance à chacune des populations concernées

38 MOGBA (Z) et MOUKADAS (N) : Eléments pratiques de méthodologie à l'usage des étudiants en sciences sociales, Bangui, Avril, 1995, P.15

d'appartenir l'échantillon et de même, d'avoir la chance d'être interrogées lors de l'enquête proprement dite.

Dans le cadre de ce travail, l'étude porte sur seize (16) Groupements d'Intérêts Ruraux appelé GIR que compte la zone de Bossangoa centre. L'ensemble de ces groupements, donne un total de deux mille trois cent dix huit (2318) planteurs (hommes et femmes confondus). A ces groupements que nous considérons comme des strates, nous avons choisi un taux de sondage unique qui est de cinq (5) pourcent. Ce qui nous a conduit à un échantillon de cent seize (116) individus à interroger d'après le tableau cidessous. Pour ce qui est du choix de notre taux de sondage, disons que celui-ci est tributaire de nos possibilités financières et matérielles.

Tableau 1: Construction de l'échantillon

N°

GIR

Effectif

Taux de

sondage

Total

01

Karré

115

5%

5.75

02

Ngambaye

300

5%

15

03

Kouanga

98

5%

4.9

04

Pont-Ouham

395

5%

19.75

05

Gbandoko

90

5%

4.5

06

Bofango

138

5%

6.9

07

Soumgbé

95

5%

4.75

08

Bodaro

225

5%

11.25

09

Zéré

225

5%

11.25

10

Bodio- Kota

170

5%

8.5

11

Solidarité

0

5%

0

12

Régulier

0

5%

0

13

Kango

140

5%

7

14

Carrière

142

5%

7.1

15

Kana

75

5%

3.75

16

Gbakaba

80

5%

4

Total

2318

5%

116

Source : Cellule coton

2.3.7. Le dépouillement du questionnaire.

Le dépouillement est l'ensemble des opérations de comptage des réponses permettant de connaître les résultats d'une enquête. C'est une technique quantitative de collecte de données. Il existe à cet effet, deux modes de dépouillements : le dépouillement manuel et le dépouillement informatisé.

Dans le cadre de ce travail-ci, précisons que nous avons procédé au second type de dépouillement à savoir celui fait à l'aide des outils informatiques. A cet effet, deux logiciels ont été mis en contribution pour rendre disponibles les résultats de cette enquête :

ü STATA 7.0, pour l'entrée et l'analyse statistique des données recueillies de l'enquête et la construction des tableaux;

ü MICROSOFT EXCEL, pour générer des tableaux et graphiques conformément aux différents croisements de variables.

Le dépouillement ainsi fini, nous passons au dernier paragraphe de ce chapitre qui est consacré aux principales difficultés rencontrées lors de ce travail de recherche et d'étude.

précédent sommaire suivant