WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les représentations sociales et pratiques liées à  l'utilisation des produits phytosanitaires en RCA: cas des cotonculteurs de Bossangoa.

( Télécharger le fichier original )
par Arsène Ferrera BINGUIMALET
Université de Bangui - Maà®trise 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.1.5. Présentation des enquêtés selon la variable appartenance ethnique.

La figure ci-dessous vise à donner une vue sur l'ethnie de différents planteurs que

nous avons eu à interroger.

Figure 5: Répartition des enquêtés par ethnie.

Variable appartenance ethnique

70

Effectif des enquetes

60

50

40

30

16

20

10

0

66

27

7

Gbaya Banda Karé Autres

Les différentes ethnies

Source : Enquête sur le terrain.

Pour cette variable appartenance ethnique, il convient de relever que la majorité des planteurs interrogés sont de l'ethnie Gbaya (66), qui peuple cette région du pays, suivis de l'ethnie Banda (27), les Karé (7) et le reste partagé entre les ethnies minoritaires de la région.

Cette situation permet de comprendre que les différentes pratiques auxquelles les planteurs de coton se livrent dans cette localité relève de l'habitude de ce peuple et les autres ethnies ne font que suivre ceux-ci. La variable appartenance ethnique nous permet d'aborder le niveau de revenu des personnes interrogées. C'est l'objet du paragraphe suivant.

4.1.6. Présentation des enquêtés selon leur niveau de revenu.

Les histogrammes ci-dessous montrent le niveau de revenu des planteurs

interrogés lors de l'enquête sur terrain.

Figure 6: Répartition des enquêtés par leur niveau de revenu.

30

25

20

15

10

5

0

5000 à

10000

8

10000 à

Variable niveau de revenu

15000

14

15000 à

20000

11

20000 à

25000

18

25000 à

30000

16

30000 à 35000 et

35000 plus

22

27

Source : Enquête sur terrain.

D'après l'enquête dont les résultats sont synthétisés dans ces histogrammes, 27 planteurs sur le total de 116 ont un revenu compris entre 35.000Fcfa et plus, 22 gagnent entre 30.000 à 35.000Fcfa, 18 d'entre eux ont un revenu qui varie entre 20.000 à 25.000Fcfa, 16 Planteurs par contre gagnent entre 25.000 à 30.000Fcfa, 14 d'entre eux ont un niveau de revenu compris entre 10.000 à 15.000Fcfa, 11 gagnent entre 15.000 à 20.000Fcfa et enfin, 8 gagnent seulement entre 5000 à 10.000Fcfa.

A l'analyse du niveau de revenu des planteurs interrogés, il ressort que ceux-ci ne gagnent généralement pas trop gros. Car, 27/116 seulement ont un gain supérieur à 35.000Fcfa. Ce gain n'est pas proportionnel aux efforts et à l'énergie déployée pour la culture du coton. Cette situation pourra bien être l'une des causes du dégoût et du désintéressement des paysans vis-à-vis de cette culture qui les mobilise plus que ne les font gagner de l'argent en vue de l'amélioration de leur conditions de vie.

La variable niveau de revenu vient clore la première sous partie de ce chapitre consacrée à la présentation des caractéristiques sociologiques des enquêtés. Le paragraphe ci-dessous est réservé exclusivement aux représentations sociales des produits phytosanitaires de nos enquêtés.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net