WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les représentations sociales et pratiques liées à  l'utilisation des produits phytosanitaires en RCA: cas des cotonculteurs de Bossangoa.

( Télécharger le fichier original )
par Arsène Ferrera BINGUIMALET
Université de Bangui - Maà®trise 2010
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE CINQUIEME : PRATIQUES LIEES A L'UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES ET LE RESPECT DES PROCEDURES ET NORMES EN VIGUEUR.

Ce chapitre comprend deux grandes parties: les pratiques liées à l'utilisation des produits phytosanitaires et le respect des procédures et normes en vigueur.

5.1. Les pratiques liées à l'utilisation des produits phytosanitaires

Le premier sous point de ce chapitre s'articule autour des paragraphes suivants : opinion sur les formes possibles d'usage des pesticides, avis des enquêtés sur la quantité du liquide reçu pour le traitement, raisons évoquées pour conserver une partie du liquide reçue et la justification de l'utilisation de la totalité de la quantité du liquide reçue.

5.1.1. Opinion sur les formes possibles d'usage des pesticides.

Le tableau qui suit tente d'expliquer l'opinion de l'échantillon interrogé sur les différentes pratiques ou usages que l'on peut faire des pesticides agricoles. Ces usages sont souvent fonction du niveau intellectuel.

Tableau 4: Perception de différents usages des pesticides selon la variable NI.

Usages

NI

Protéger
uniquement
les cultures

Protéger les
animaux
domestiques

Chasser les
gibiers

Pécher les
poissons

Usages
multiples

Total

VA

VR

VA

VR

VA

VR

VA

VR

VA

VR

VA

VR

Aucun

16

14%

5

4,31%

0

0%

0

0%

6

5,17%

27

23,27%

Primaire

31

26,72%

4

3,45%

2

1,72%

3

2,58%

10

8,62%

50

43,10%

Secondaire

28

24,13%

4

3,45%

2

1,72%

1

0,86%

3

2,58%

38

32,75%

Supérieur

1

0,86%

0

0%

0

0%

0

0%

0

0%

1

0,86%

Total

76

65,52%

13

11,20%

4

4,44%

4

4,44%

19

16,37%

116

100%

Source : Enquête sur terrain.

Il ressort de ce tableau que près de 65,52% de l'effectif des planteurs du coton interrogés reconnaissent que les pesticides sont avant tout réservés pour la protection des cultures (primaire 26,72% ; aucun niveau 14% ; secondaire 24,13% et niveau supérieur 0,86%). Pour la protection des animaux domestiques contre les tiques, les enquêtés qui estiment que cela est faisable représentent 11,20% dont 4,31% de ceux qui n'ont aucun niveau intellectuel, 3,45% de ceux qui ont atteint le niveau primaire et de

même pour ceux qui ont le niveau secondaire. Par contre 16,37% de l'effectif total des enquêtés dont 8,62% ayant un niveau primaire, 5,17% n'ayant aucun niveau intellectuel et 2,58% ayant atteint le niveau secondaire, estiment qu'on peut faire un usage multiple avec les pesticides agricole. Les usages multiples selon les planteurs interrogés passent par: la neutralisation des poux des cheveux, la pulvérisation de l'intérieur des maisons pour lutter contre les moustiques, les termites et autres rongeurs, la chasse ou la pêche à base de ces produits ne sont pas d'ailleurs exclues.

Si certains planteurs estiment que l'on peut chasser ou pêcher avec les pesticides, cela rentre dans le cadre de la pollution des eaux. C'est dans ce contexte de lutte contre la pollution des eaux que Jean-Bernard LEROY a essayé d'énumérer ces genres de pratiques parmi celles qui rendent l'eau impropre à un usage déterminé. C'est ainsi qu'il le qualifie de pollution agricole.~~ Les engrais sont très solubles car les plantes se nourrissent des matières dissoutes. Le drame est qu'une pluie survenant trop tôt après le fumage entrainera une quantité notable d'azote et de phosphore qui, petit à petit s'entassera au fond des rivières qui reçoivent ces eaux de pluie venant de ces champs.

Selon cet auteur en effet, « l'usage des pesticides (insecticides fongicides) et autres produits phytosanitaires arrivent ainsi de la même manière à se retrouver dans les lits des cours d'eaux dont ils polluent les eaux. »46 De telles pratiques ne manquent pas de conséquences. C'est ce à quoi, les prochains paragraphes seront consacrés.

précédent sommaire suivant