WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les représentations sociales et pratiques liées à  l'utilisation des produits phytosanitaires en RCA: cas des cotonculteurs de Bossangoa.

( Télécharger le fichier original )
par Arsène Ferrera BINGUIMALET
Université de Bangui - Maà®trise 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.2.2. Le concept de produit phytosanitaire.

Selon le dictionnaire le Robert Pour Tous, les termes ~~PHYTE'' ou ~~PHYTO'', dérivent du grec ~~PHYTON''8 qui signifie ~~plante'' ou ce qui pousse. Quant au second terme sanitaire, celui-ci désigne l'ensemble de tout ce qui est relatif à la santé. La fusion de ces deux termes donne l'adjectif phytosanitaire qui, lui, se rapporte aux soins à donner aux plantes, à leur protection contre leurs ennemis naturels.

Pour l'encyclopédie libre en ligne, Wikipédia, « un produit phytosanitaire est une substance émise dans une culture pour lutter contre des organismes nuisibles. C'est un terme générique qui rassemble les insecticides, les herbicides, les fongicides, les parasiticides. Ils s'attaquent respectivement aux insectes, aux champignons, aux mauvaises herbes et aux vers parasites. Ils englobent donc les substances phytosanitaires ou phytopharmaceutiques. »9

En parlant de la définition de base de ces produits chimiques, Alice COUTEUX et Violaine LEJEUNE affirment que : « le terme de produit phytopharmaceutique désigne la substance active et les préparations commerciales constituées d'une ou de plusieurs substances actives qui sont présentés sous la forme dans laquelle elles sont livrées à l'utilisateur. La substance active anciennement appelée matière

8 Dictionnaire Le Robert pour Tous, édition Jouve, Montrouge, 2002, P. 884

9 http://www.fr.wikipédia.org , consulté le 22 NOV. 2010

active est le microorganisme qui détruit ou empêche l'ennemie de la culture de s'installer. A cette substance active, sont associées dans la formulation un certain nombre de formulant (mouillants, solvants, anti-mousses&) qui la rendent utilisable par l'agriculture. »10

Par souci d'éclairer notre lecteur, disons que c'est l'ensemble de ces produits phytopharmaceutiques ou phytosanitaires qui est communément appelé « pesticide ».

Etymologiquement, « le mot pesticide a été créé en anglais, sur le modèle des nombreux mots se terminant par le suffixe --cide, (du verbe latin caédo, caédéré, tuer), et sur la base du mot pest (animal, insecte ou plante nuisible), lequel provient (comme le français peste) du latin ~~pestis~~ qui désignait toute espèce de fléau, de calamité. »11

A la question de savoir qu'est-ce qu'un pesticide? Colette CHASSARDBOUCHAUD répond de la manière suivante : « le terme pesticide désigne toute substance destinée à repousser ou à combattre toute espèce indésirable végétale ou animale, pendant la production, le stockage, le transport, la distribution ou la transformation des denrées destinées à l'alimentation humaine ou animale. Ce terme désigne aussi toute substance destinée comme régulateur de croissance ou défoliant.»12

En résumé, il s'agit essentiellement des substances chimiques destinées à tuer les organismes que nous considérons comme indésirables. Les types de pesticides les plus connus sont :

v' Les insecticides destinés à tuer les insectes ;

v' Les herbicides pour éliminer les mauvaises herbes ;

v' Les fongicides pour éliminer les champignons ;

v' Les nématocides pour éliminer les nématodes ;

v' Les rondenticides pour éliminer les rongeurs (rats, souris,&)

v' Les acaricides pour éliminer les acariens (araignées).

10 (A) COUTEUX et all :~~ Indexe phytosanitaire ACTA 2004, 40e Edition, Paris, 2004, P.32

11 http://www.fr.wikipédia.org , consulté le 22 NOV. 2010

12 (C) CHASSARD-BOUCHAUD : ~~L'écotoxicologie~~, PUF, Collection ~~Que sais-je~~, Paris, 1996, p.3

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net