WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les représentations sociales et pratiques liées à  l'utilisation des produits phytosanitaires en RCA: cas des cotonculteurs de Bossangoa.

( Télécharger le fichier original )
par Arsène Ferrera BINGUIMALET
Université de Bangui - Maà®trise 2010
  

précédent sommaire suivant

6.1.6. Perception des différents usages selon la variable sexe.

Le tableau qui suit vise à nous montrer la perception qu'ont nos enquêtés.

Tableau 8: Perception de l'usage des pesticides en fonction de la variable sexe.

Question

Protéger les

Protéger les

Chasser les

Pécher les

Usages

Total

n°7

cultures

animaux

animaux

poissons

multiples

 
 
 

domestiques

 
 
 
 

Sexe

VA

VR

VA

VR

VA

VR

VA

VR

VA

VR

VA

VR

Masculin

73

63%

13

11.20%

4

3.45%

4

3.45%

17

14.65%

111

95.69%

Féminin

3

2.59%

0

0%

0

0%

0

0%

2

1.72%

5

4.31%

Total

76

65.51%

13

11.20%

4

3.45%

4

3.45%

19

16.37%

116

100%

Source : Enquête de terrain.

Les réponses des enquêtés sont trop variées sur la question qui porte sur les différents usages possibles que l'on peut faire des pesticides. Ces différents avis émis sont couplés avec la variable sexe. A cet effet, 63% des hommes interrogés contre 2,59% femmes estiment que les pesticides agricoles sont destinés uniquement pour la protection des cultures; 11,20% de l'effectif des hommes pensent qu'on peut utiliser ces produits pour protéger son petit élevage ; 3,45% de l'effectif des hommes affirment qu'on peut chasser avec ces produits contre 3,45% qui estiment quant à eux que l'on peut bien pêcher à base des ces produits. Les 16,37% ont étayé leur point de vue selon quoi toutes les modalités énumérées ici sont possibles.

61 http://www.mdrgf.org/ , consulté le 22 Nov.2010.

Dans l'ensemble, nous pouvons dire que les planteurs savent bien que les pesticides agricoles sont uniquement destinés à la protection des cultures. Cette perception est valable pour les deux sexes. Cependant, la nature des cultures n'est pas spécifiée. Pour ces cotonculteurs, les mêmes produits peuvent bien permettre de protéger à la fois les cultures vivrières, maraichères ou industrielles telle que la culture du coton.

Une telle compréhension des usages des pesticides agricoles est erronée. Car elle ne correspond pas aux procédures et normes en vigueur. En effet, l'insecticide du cotonnier n'est pas à être utilisé pour d'autres cultures (vivrières ou maraichères). Les parasites du cotonnier ne sont pas les mêmes pour les cultures vivrières.

Selon un Chef de Service à la Cellule-coton, « Le délai de rémanence des pesticides sur les fruits ou légumes à consommer est de quinze (15) jours après le traitement. »62 Selon cette même source, « Les planteurs qui ont semé certaines plantes vivrières dans le champ de cotonnier peuvent bien consommer sans risques majeurs ces fruits et légumes après quinze (15) jours francs séparant la date du traitement et celle de la récolte. »63 Tout ceci relève des directives techniques.

Pour ce qui est de l'application de ces consignes, nos observations nous ont relevé le contraire. En général, les périodes de traitements coïncident avec celles des récoltes de légumes ou fruits (courges, niébé, concombres, gombo, etc.) des cultures faites en association avec la culture du coton. Ce faisant, les planteurs souvent poussés par l'ignorance du délai de rémanence et l'impatience cueillent ces fruits et légumes qu'ils en consomment une partie et en vendent une autre sur le marché au grand public. Ces genres de pratiques exposent tout le monde et ne met personne à l'abri des contaminations.

Face donc à cette situation, quelles solutions doit-on envisager ? C'est à cette question que nous allons nous attelé dans les lignes qui suivent.

62 KOÏROKPI (A) chef de service à la cellule-coton de Bangui, entretien accordé le 25 Nov.2011 à 11h05min.

63 KOÏROKPI (A) : Idem, le 25 Nov.2011 à 11h05min

précédent sommaire suivant









La Quadrature du Net