WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Projet d'amélioration de l'alimentation en eau potable sur le plateau de l'université de Kinshasa

( Télécharger le fichier original )
par Mariama Ahmadou BAH
Université de Kinshasa - Diplôme d'études supérieures spécialisées en aménagement et gestion intégrés des forêts et territoires tropicaux 2011
  

précédent sommaire suivant

I.2.1.3. Concept de gestion intégrée

En réponse à la complexité de la gestion de l'eau a été développé le concept dit de « gestion intégrée». Les premiers acteurs à le promouvoir sont les ONG internationales. Elles soulignent tous ce besoin « d'une approche intégrée de la gestion prenant en compte toutes les caractéristiques du cycle de l'eau et ses interactions avec les autres ressources et écosystèmes naturels (...) et également les divers services et fonctions liés à l'eau » GLOBAL WATER PARTNERSHIP (2000). La première caractéristique de ce mode de gestion est la prise en compte de la complexité aussi bien au niveau du cycle de l'eau qu'au niveau des usages.

L'unité de gestion est devenue celle du bassin hydrographique dans lequel « les eaux de surface et les eaux souterraines sont inextricablement liées entre elles et avec l'utilisation des sols » BRÜSCHWEILER (2003).

La gestion intégrée est un « processus qui encourage la mise en valeur et la gestion coordonnée de l'eau, des terres et des ressources associées en vue de maximiser le bien-être économique et social qui en résulte d'une manière équitable, sans compromettre la durabilité d'écosystèmes vitaux » (GLOBALWATER PARTNERSHIP, op.cit.). Son objectif affiché est double : d'une part, le partage des ressources entre usagers en considérant les ressources comme support d'usage et d'autre part, la préservation des ressources pour ellesmêmes en tant que patrimoine commun. En prenant en compte les dimensions économique, sociale et environnementale de la gestion de l'eau et des écosystèmes aquatiques, la gestion intégrée vise à long terme le développement durable.

I.2.1.4 Gestion des ressources en eau

Ce concept rassemble les deux précédents concepts. L'eau en tant que bien commun est confiée à un ensemble d'acteurs (privés et publics) dans le but de répondre aux besoins du territoire, tout en assurant le renouvellement et la durabilité des ressources. Pour que l'eau devienne une ressource exploitable, cela suppose la construction d'une structure intégrant à la fois les prélèvements, le stockage et le transport, adaptée aux quantités d'eau disponibles et à la demande territoriale. La gestion doit, de fait, être adaptée aux différents types de ressources exploitables (souterraines, surface ou sous forme de stock), tenir compte des interactions entre ces ressources et répondre aux attentes des usagers. Elle fait donc intervenir un grand nombre d'acteurs à différents niveaux d'échelles et de rapports avec le milieu. MERMET (1992) dissocie deux modes de gestion : une « gestion effective » résultant d'un ensemble d'actions anthropiques qui affectent l'environnement, comme une pollution, et une « gestion intentionnelle » qui est une initiative entreprise par un acteur spécialisé pour faire évoluer l'état du milieu dans un certain sens. Les concepts précédemment présentés se rapportent à la gestion intentionnelle.

La gestion intégrée constitue une réponse à la complexité de la gestion de l'eau. La question de la pertinence de ce concept renvoie à l'étude du système dans sa globalité et de ses interdépendances qui le caractérisent. L'approche systémique semble la mieux adaptée pour comprendre la nature de ces relations et identifier les facteurs déterminants d'une politique intégrée et durable de l'eau.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy