WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude de la niche écologique de la Cigogne blanche Ciconia ciconia L. , 1758 (Aves, Ciconiidae ) et du Héron garde- boeufs Bubulcus ibis L. , 1758 (Aves, Ardeidae ) dans la région de Batna


par Naoual BOUKHTACHE
Université El Hadj Lakhdar Batna Algérie - Magister en agronomie 2008
  

précédent sommaire suivant

4- Méthode d'étude du régime alimentaire

4.1- Choix de la méthode

Les études réalisées sur le régime alimentaire des oiseaux sont basées sur différentes méthodes : l'analyse des contenus stomacaux, l'analyse des pelotes de rejections chez les adultes ou des régurgitations chez les poussins et les méthodes d'observation directe (BREDIN, 1983).

Dans notre étude, nous avons choisi la méthode de l'analyse des pelotes de rejection des adultes, pour la plus ou moins simplicité de son emploi et pour le fait que les pelotes régurgitées par la Cigogne blanche et le Héron garde-boeufs contiennent les parties non digestibles des principales proies consommées. Ce sont en particulier, les proies arthropodologiques à partir des fragments chitineux, et mammalogiques grâce aux restes de leurs poils. Néanmoins, cette méthode reste incomplète du fait qu'une certaine proportion des proies échappe totalement à la détection suite à leur digestion complète, comme c'est le cas des vers de terre.

4.2- Collecte et conservation des pelotes

Pendant la période de séjour de la Cigogne blanche, nous avons collecté un total de 136 pelotes de cigognes, dont 92 pelotes de la colonie d'El Madher et 44 pelotes de la colonie de Merouana. La collecte des pelotes est faite avec une fréquence régulière d'une à trois fois

par mois, et des lots variant entre 2 et 18 pelotes. Le nombre important des pelotes de la cigogne collectées dans la zone d'El Madher revient au fait que l'accès aux nids s'est fait grâce à un camion-échelle.

Pour le Héron garde-boeufs, durant une période étalée sur 11 mois, allant de novembre 2006 à septembre 2007, nous avons collecté mensuellement et avec des lots variant entre 25 et 60 pelotes, un total de 957 pelotes, 481 pelotes de la zone d'El Madher et 476 pelotes de la zone de Merouana. En fait, la collecte des pelotes du garde-boeufs dans la zone d'El Madher a lieu au niveau des deux dortoirs « dortoir d'El Madher » et « dortoir de Djerma » en dehors de la période de reproduction et à « la colonie de la psychiatrie » d'El Madher en période de reproduction.

Les pelotes récoltées sont conservées dans des cornets en papier et mises dans des sachets portant une étiquette sur laquelle sont mentionnés la date, la région et le nom de l'espèce.

4.3- Mensurations et pesées des pelotes

Une fois au laboratoire, la première étape du traitement des pelotes de régurgitation est la mensuration de leurs tailles. Chaque pelote collectée est soumise à des mesures de longueur et de largeur à l'aide d'un papier millimétré (Fig. 12a et b). Le poids humide est pris à l'aide d'une balance électronique de 0,0001 g de précision (Fig. 12c). Elles sont ensuite déshydratées à 120 °C pendant 24 h dans une étuve pour éviter l'effet des moisissures qui gênerait leur analyse et tout risque d'infection par des microorganismes pathogènes (DOUMANDJI et SETBEL, 2001). Les pelotes desséchées sont ensuite repesées à sec aussitôt sorties de l'étuve. Après les mensurations et les pesées, les pelotes sont numérotées, datées puis conservées dans des cornets en papier en vue de leur analyse ultérieure (Fig. 12d).

précédent sommaire suivant