WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude de la niche écologique de la Cigogne blanche Ciconia ciconia L. , 1758 (Aves, Ciconiidae ) et du Héron garde- boeufs Bubulcus ibis L. , 1758 (Aves, Ardeidae ) dans la région de Batna

( Télécharger le fichier original )
par Naoual BOUKHTACHE
Université El Hadj Lakhdar Batna Algérie - Magister en agronomie 2008
   Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

1.2- Etude du cycle biologique du Héron garde-boeufs

Quant au héron garde-boeufs, espèce sédentaire à installation récente dans la région de Batna, la période de reproduction s'étale sur une période de près de quatre mois.

A Merouana, la période de reproduction du garde-boeufs s'étale sur près de 4 mois, de la première décade d'avril à la première décade d'août. Cette période de reproduction est

Chapitre V- Discussions

(A)

(B)

(C)

Figure 28- La Photo (A) illustre une Cigogne blanche qui prend du fumier dans son bec pour le ramener au nid (El Madher, 03 avril 2007) ; les photos (B) et (C) illustrent la manière dont la cigogne couvre ses oeufs par des matières en plastique (El Madher, 23 avril 2007) (Photos personnelles).

similaire à celles signalées par BOUKHEMZA (2000) dans la Kabylie du Sébaou (TiziOuzou) et PROSPER et HAFNER (1996) dans l'Albufera de Valencia en Espagne, qui ont noté des périodes de ponte plus précoces, à partir de la fin mars jusqu'à la fin juillet.

La période de reproduction du garde-boeufs à El Madher est un peu tardive. La ponte n'a commencé qu'au début mai. Ceci est également le cas observé en Camargue, où la nidification ne débute qu'à la deuxième décade d'avril et se prolonge jusqu'à la fin août (HAFNER, 1982).

Pour SBIKI (2008), à Tébessa, la période de reproduction du garde-boeufs est un peu plus longue, allant de la première décade de mars jusqu'à la troisième décade d'août. A El Kala, l'espèce niche de la mi-avril jusqu'à la mi-août (SAMRAOUI-CHENAFI, 2009).

La reproduction chez B. ibis est fortement conditionnée par les conditions climatiques. Selon SI BACHIR (2007), dans la Kabylie de la Soummam (Béjaia), en 1997, année relativement peu pluvieuse, l'installation des nids s'est arrêtée à la fin juin. Par contre, en 1998, année bien arrosée, l'installation des nids a connu une interruption entre juillet et août pour reprendre une nouvelle fois (deuxième nichée) au début septembre.

D'après ELKINS (2001), assurer l'élevage quand la nourriture est la plus abondante c'est, on l'admet en général, la raison fondamentale de la reproduction des oiseaux à un moment précis.

Pour les deux échassiers étudiés, les périodes de reproduction se sont déroulées en période printanière et estivale. Selon ELKINS (2001), certaines études de populations suggèrent que chez les oiseaux insectivores (dont les échassiers), il y a corrélation entre la ponte et l'apparition d'insectes en quantité suffisante pour nourrir la femelle en train de former ses oeufs. C'est pendant ces deux périodes, printanière et estivale, que nous avons noté les plus grands effectifs d'invertébrés échantillonnés dans les milieux de gagnage, avec 44,54 % au printemps et 24,27 % en été.

précédent sommaire suivant