WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude de la niche écologique de la Cigogne blanche Ciconia ciconia L. , 1758 (Aves, Ciconiidae ) et du Héron garde- boeufs Bubulcus ibis L. , 1758 (Aves, Ardeidae ) dans la région de Batna


par Naoual BOUKHTACHE
Université El Hadj Lakhdar Batna Algérie - Magister en agronomie 2008
  

précédent sommaire suivant

1.5- Comparaison de la phénologie des deux espèces

La comparaison des périodes phénologiques des deux échassiers, dans la colonie plurispécifique de Merouana, montre que les deux espèces mènent leurs activités de ponte, de couvaison et élevage des jeunes au cours de périodes parallèles. Ceci signifie qu'il pourrait y avoir un risque de compétition entre les deux espèces « compétition interspécifique » en plus de la « compétition intraspécifique » observée chez les garde-boeufs, en particulier lors de la période d'élevage des jeunes.

Dans la zone d'El Madher, la comparaison des stades phénologiques des deux modèles biologiques étudiés, montre un décalage de près d'un mois entre les deux espèces, à partir des dates de pontes. La période d'élevage de C. ciconia s'est déroulée en 63 jours, du 23 avril 2007 (première observation d'éclosion) au 25 juin 2007 (première observation d'envol), c'est-à-dire pendant 9 semaines. En revanche, la période d'élevage du Héron gardeboeufs s'est étalée sur près de 45 jours, de la fin mai 2007 (première observation d'éclosions) à la mi-juillet 2007 (première observation d'envols). A cet effet, la période de chevauchement entre les périodes d'élevage des deux échassiers est de près d'un mois, de la fin mai 2007 jusqu'au 25 juin 2007, durée pendant laquelle pourrait se produire un risque de compétition interspécifique.

Toutefois, dans les colonies étudiées, des manifestations évidentes de comportement de compétition entre les deux échassiers n'ont pas été observées. Contrairement à ce qu'a été

noté dans la colonie plurispécifique située au centre ville d'Ain Touta, où le Héron gardeboeufs et la Cigogne blanche montrent de fréquentes scènes de querelles sur les sites communs des nids installés sur de hauts Pin d'Alep (RIGHI Y., cadre au Parc National de Belezma, com. pers.). Ceci ne serait-il pas le début d'une véritable compétition interspécifique.

précédent sommaire suivant