WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude de la niche écologique de la Cigogne blanche Ciconia ciconia L. , 1758 (Aves, Ciconiidae ) et du Héron garde- boeufs Bubulcus ibis L. , 1758 (Aves, Ardeidae ) dans la région de Batna


par Naoual BOUKHTACHE
Université El Hadj Lakhdar Batna Algérie - Magister en agronomie 2008
  

précédent sommaire suivant

3.3- Association manifestée par les deux échassiers

3.3.1- Association passive

Certains individus des deux échassiers étudiés s'associent d'une façon passive entre eux mêmes (Cigognes blanches et Hérons garde-boeufs), et/ou à d'autres espèces aviaires. Nous citons en particulier le grand Corbeau (Corvus corax), les Moineaux (Parus sp.) et les Pigeons (Columba sp.). Cette observation est notée presque pendant toute la période d'étude notamment en hiver et dans les déchets d'aviculteurs et dans les labours.

3.3.2- Association active

A l'opposé de l'association passive, seuls les garde-boeufs s'associent d'une façon active à différents types de bétail tels les bovins et les ovins, ainsi qu'aux engins agricoles (tracteurs en particulier) (Fig. 31). Ces types d'association sont particulièrement notées dans les prairies, les friches, les labours, les milieux fauchés et dans les cultures basses.

Ce phénomène est également signalé dans la totalité de l'aire de répartition du Héron garde-boeufs par plusieurs auteurs (SKEAD, 1956 ; BLAKER, 1969 ; BREDIN, 1983 ; FRANCHIMONT, 1986b ; BOUKHEMZA, 2000 ; SI BACHIR, 2007).

D'après HEATWOLE (1964) in BLAKER (1971) et WHITFIELD et WALKER (1999), cette technique permet au garde-boeufs de s'alimenter de 50 % de plus de nourriture que les autres oiseaux, pour un effort moindre.

précédent sommaire suivant