WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Estimation de la demande régionale d'eau résidentielle en présence d'une tarification progressive et non linéaire en Tunisie. Une approche par cointégration sur données de panel

( Télécharger le fichier original )
par Younes BEN ZAIED
Université Tunis El Manar - Mastére de recherche en économie mathématiques et économétrie 2009
  

précédent sommaire suivant

4.1.3 Les explications préliminaires:

A ce niveau d'analyse préalable des données nous pouvons dégager quelques explications de l'évolution inattendus des variables clés :

La tendance à la baisse, qui caractérise la consommation annuelle totale moyenne pour la cinquième tranche, est dûe à la traification rigoureuse pratiquée par la SONEDE pour ces consommateurs. A contrario, la stabilité relative qui caractérise la consommation moyenne dans les deux tranches inférieures est expliquée soit par un glissement des consommateurs du bloc supérieur vers le bloc inférieur soit par les nouveaux branchés qui sont géneralement les ménages de faible revenu et qui doivent apparttenir par défaut au bloc inférieur. Cela va augmenter le nombre d'abonnés dans ce bloc et par conséquence la stabilité de la consommation moyenne. Ce phénomène de glissement d'un bolc à un autre justifie les piques opposés de 1997 et 2001.

La consommation annuelle moyenne totale pour chaque régions ne cesse de diminuer sur toute la période (1980-2007). Cela est expliqué par l'action de systéme tarifaire qui a comme objectif principal l'incitation des ménages à conserver l'eau. Notre discussion portera sur l'évaluation de la politique tarifaire de la SONEDE dés qu'elle commence à individualiser la consommation par districte en 1980 jusqu'à 2007.

Comme nous voyons dans les figures 2, 3 et 4 l'évolution est plutôt semblable pour les trois premières tranches oft la consommation moyenne est stable (ou très légèrement croissante). De la même manière, il y a une diminution uniforme de la consommation moyenne pour la cinquième tranche et une diminution légère pour la quaterième tranche. Ainsi, il est judicieux de regrouper les cinq tranches dans deux blocs en remontant les tranches 1, 2 (et 3) dans un bloc inférieur et les tranches 4 et 5 dans un bloc supérieur Ayadi et al [2002]. Après quelques épreuves avec et sans la troisième tranche dans le bloc inférieur, nous avons choisi de ne pas le maintenir dans ce bloc afin d'améliorer la qualité de notre estimation.

Sur la base de ce regroupement, le bloc inférieur représente entre 70% et 85% des abonnés et entre 40% et 65% de la consommation globale alors que le bloc supérieur représente entre 4% et 10% des abonnés et entre 18% et 30% de la consommation globale sur toute la période et pour les six régions.

4.1.4 Les statistiques descriptives:

Dans notre étude, nous utilisons le taux de branchement ( rapport de nombre d'abonnés dans le bloc considèré sur le nombre d'abonnés totale) pour estimer les effets glissement de consommateur moyen entre les deux blocs en considèrant la nonlinéarité du tarif.

Le tableau ci-dessous reprèsente les statistiques relatives aux diffèrentes variables calculées sous Winrats6.

Le minimum de le consommation pour le bloc inférieur se situe au niveau de la région Nord ouest pendant le premier trimestre 2004, tandis que le maximum se situe au grand tunis pendant le deuxième trimestre 1997 avec un écart type de 2,19. Cela nous donne l'intuition que la consommation moyenne dans ce bloc sera élastique sur toute la période au changement de prix aussi bien qu' à l'extension réseau.

Ces intuitions se conforment lorsque nous voyons que le maximum de la consommation moyenne du bloc supérieur se situe dans la région la plus pauvre (le centre ouest), durant la même année de max que le bloc inférieur, oft l'extension réseau et moins développée jusqu'à nos jours dans cette région.

Le maximum de la pluviométrie est au niveau de la région grand tunis, nous pensons que la consommation sera moins élastique au prix par rapport au pluviométrie.

Statistiques descritives sur le panel ( N=6 , T=112 )

Variable

descriptif

moyenne

Min

Max

écart type

Ci

cons.inf

18.16

12.46 at 4//2004:01

25.73 at 6//1997:02

2.19

Cs

cons.sup

141.61

137.98 at 4//2004:04

398.12 at 1//1997:01

35.52

PMi

px moy.inf

448.56

165.72 at 1//1982:02

877.24 at 1//2005:01

189.49

PMs

px moy.sup

826.16

214.95 at 5//1980:01

1404.41 at 1//2005:01

419.86

PMGi

px marg.inf

158.36

79.79 at 1//1980:01

566.81 at 6//1994:02

48.86

PMGs

px marg.sup

914.33

221.0 at 2//1980:01

1479.8 at 1//2005:01

439.61

Ri

revenu.inf

310.77

154 at 1//1980:01

724 at 2//2004:04

120.87

Rs

revenu.sup

1434.06

959 at 1//1980:01

2195 at 2//2004:04

334.76

PL

pluvi

172.02

0.13 at 5//2004:03

3418 at 6//1988:01

431.64

NAi

nbr ab.inf

138284.58

15905 at 1//1980:03

1444541 at 6//2006:01

119847.43

NAs

nbr ab. sup

15335.63

869 at 1//1981:01

121072 at 2//2006:03

15899.26

TXi

tx branch.inf

0.88

0.55 at 6//1999:03

0.99 at 1//1996:01

0.12

TXs

tx branch.sup

0.10

0.01 at 4//2003:01

0.66 at 6//1982:03

0.08

N

exten.réseau

168659.04

17233.66 at 1//1980:03

1780970 at 6//2006:01

163776

1//, 2, 3, 4, 5 et 6 désignent respectivement CO, CE, NE, NO, SUD et GT

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.