WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pour quelle(s ) histoire(s ) d'être(s ) ? Associations 1901, inter relations personnelles et interactions sociales, un art de faire

( Télécharger le fichier original )
par Jean- Marc Soulairol
Université Lumière Lyon 2  - Diplôme des hautes études des pratiques sociales D. H. E. P. S.  2002
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.1.3.3 Le membre synallagmatique :

Le plus fréquent (6/9) "marche au donnant-donnant". L'entraide mutuelle271(*), lui, il connaît ! Il donne avec toujours le secret espoir d'un retour. « Je donne si tu m'as déjà donné ou si je suis quasiment sûr que tu me rendras ». Il semblerait qu'il cherche à répondre à un besoin de relations qui s'appuie sur celui d'appartenance à un groupe qui le reconnaît. Il s'agit là d'une attitude synallagmatique. C'est la raison pour laquelle nous lui avons attribué ce nom.

7è entretien « Bien on se connaît bien, donc, ça fait plusieurs années, qu'on...On est une petite famille maintenant ! » (l.690)

6è entretien « ...ce qui m'a marqué dans les relations, c'est lors de mon mariage, que certains membres du Club étaient présents au pot. Là c'était sympa. » (l.645)

Ceci constituant un ancrage...

6è entretien « ...je ne quitterais jamais le Club, uniquement parce qu'il y a un lien, y'a un relationnel. » (l.66) « ...c'est un système relationnel qui permet de... de revoir des gens régulièrement, de, de pas les oublier, de toujours les garder en mémoire. » (l.190)

...et la mobilisation du membre...

3è entretien « ...je suis très content de venir au Club et s'est d'ailleurs pour çà que je m'investis et que je fais partie des Administrateurs. » (l.369)

...pour échanger,...

5è entretien « C'est un moment de détente, le soir de passer une heure ou deux heures le soir à dialoguer avec des personnes ! » (l.110)

...communiquer, ...

5è entretien « D'être heureux, d'être... de pouvoir échanger des opinions. » (l.849)

...partager, ...

3è entretien « ... d'abord, c'est le partage. » (l.255)

...développer ensemble.

6è entretien « ...les gens ont, [...] un point commun, c'est les finances et connaître un petit peu l'économie... [...] Et puis maintenant, on commence à faire des formations un peu plus poussées, ça commence à intéresser de plus en plus et je pense que ça commence à dynamiser légèrement le groupe... » (l.428)

On distinguera deux profils de Synallagmatique :

û le "Synallagmatique passif-actif" que nous appellerons "Synallagmatique-copain"272(*). Il vient échanger en prenant plus. Il exprimera ce qu'il voudrait faire pour les autres mais avancera des excuses pour ne pas les faire. Il est, dans l'idée, relativement proche du Pharisien-prestige. Il s'agit des individus huit et neuf.

8è entretien

Je prends plus que je ne donne « j'ai connu le Compu's Club grâce à une annonce de l'Anpe. Parce ce qu'il y avait un poste prévu. » (l.9) « Actuellement aucune branche ne me plaît et puis, en plus, il y a le fait que je n'ai pas beaucoup de temps pour m'occuper d'une branche. » (l.236) « ...j'aimerai bien apprendre plus de choses. » (l.458)

Je donne un peu « Si j'avais un peu plus de temps je pense que je participerai au Club de Finances... à Comnet... et j'essaierai d'aller voir un peu plus les jeunes chez Libertech » (l.214) « rarement je fais de l'informatique, au Club. [...] Je viens discuter avec les gens. J'essaie de voir s'il y a des projets à faire avancer ou quoi que ce soit. » (l.295) « Le fait de donner du temps, donner des idées, eh ben pour moi c'est gratifiant et ça me suffit. A partir de là je me sens mieux. » (l.604)

û le "Synallagmatique actif-passif" ou "Synallagmatique-ami". Un ami n'est-il pas une personne avec qui l'on a des affinités, proche, intime ? « Qui a de l'attachement pour » nous dit le Quillet de 1971. C'est un sentiment partagé, réciproque. Lacordaire (Henri-Dominique, abbé) ne disait-il pas : « L'amitié est le plus parfait des sentiments de l'homme parce-qu'il est le plus libre, le plus pur et le plus profond » ? Et Montaigne à propos de la Boétie : « Si on me presse à dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne peut s'exprimer qu'en disant : "Parce-que c'était lui, parce-que c'était moi" » ? Le Synallagmatique-ami vient échanger en donnant plus. Il exprimera ce qu'il fait réellement pour les autres mais gardera à l'esprit ce "retour des choses" qui équilibre ses rapports. Ceci dit, les comportements et les attitudes du Synallagmatique-ami tendent à se rapprocher de ceux du Philanthrope. Il s'agit des individus trois, cinq, six et sept.

3è entretien

Je prends peu « [je suis venu chercher] de l'aide en informatique, en sachant que j'avais aussi des choses à faire connaître... » (l.52) « je participe à Comnet, c'est la Branche informatique liée à l'Internet. On apprend, on fait les premiers pas sur le Web avec un pilote qui a beaucoup plus d'expérience que nous... » (l.248)

Je donne plus que je ne prends « ...l'association, c'est un peu basé sur "un coup j't'aide, un coup tu m'aides". » (l.55) « Je peux apporter du réconfort quand une personne est pas bien et qu'elle cherche un refuge. » (l.170) « Pour moi, les valeurs premièrement c'est l'entraide. » (l.223) « D'abord, c'est le partage » (l.255) « Je suis très content de venir au Club et c'est d'ailleurs pour çà que je m'investis et que je fais partie des Administrateurs. » (l.369)

En résumé :

membre

Actif

Passif

Actif

Philanthrope

(vient aider bénévolement)

entretien n° 1

Synallagmatique copain

(vient échanger en prenant +)

entretiens n° 8, 9

Passif

Synallagmatique ami

(vient échanger en donnant +)

entretiens n° 3, 5, 6, 7

Pharisien-prestige

(vient consommer)

entretiens n° 2, 4

Tableau récapitulatif des trois figures de l'adhérent

Ce premier chapitre voulait rechercher des éléments de réponses à la question : comment et pourquoi le membre est arrivé au Compu's Club ? (ce qui a joué dans son engagement et qui pourrait jouer dans son changement). Nous pouvons dresser un tableau récapitulatif273(*) pour nous aider dans notre conclusion : Tableau 1

Tableau récapitulatif (conclusion)

Niveau d'engagement

(à partir des entretiens)

Dur. d'ad°

(en mois)

Objet d'adhésion

Age

Sit. fam.

Rupture...

Engagement...

Philanthrope

40

Création

56

fam.+ enf.

non rupture

oui

Entretien 1

Synallagmatique ami

40

Attache/Création

52

couple

oui

oui

Entretien 6

Synallagmatique ami

30

Cooptation

28

couple

oui

oui

Entretien 3

Synallagmatique ami

25

Cooptation

27

couple

oui

oui

Entretien 7

Synallagmatique ami

22

Média

41

célibataire

oui

oui

Entretien 5

Synallagmatique copain

34

Cooptation

77

célibataire

oui

oui

Entretien 9

Synallagmatique copain

16

Dynamique Club

25

célibataire

oui

oui

Entretien 8

Pharisien-prestige

18

Connaître les TIC

32-34

fam. + enf.

non rupture

non engagement

Entretien 4 (couple)

Pharisien-prestige

18

Projet Littérature

50

monoparent

oui

non engagement

Entretien 2

La lecture de ce tableau nous conduit à poser de nouvelles questions dont les réponses pourraient déterminer un nouveau paramètre : le niveau d'engagement du membre par rapport à sa durée d'adhésion. En l'incluant dans notre analyse, il nous permettrait de définir avec plus de précision encore la définition des trois catégories types de membre, d'une part, et nous indiquerait les fluctuations de l'environnement de cette association, d'autre part. Autrement dit, y aurait-il une évolution entre les diverses attitudes perçues : Pharisien-prestige puis Synallagmatique (copain puis ami) puis Philanthrope ? Si oui, quel en est le facteur ? Y aurait-il une durée au terme de laquelle le membre prendrait la décision, consciente ou pas, de s'engager plus ou de quitter l'association ? Pour répondre à ces questions avec certitude il nous aurait fallu effectuer plus d'entretiens. C'est la raison pour laquelle nous pouvons seulement indiquer, à partir de notre échantillon, qu'il y aurait un lien entre l'ancienneté de l'adhésion et le niveau d'engagement : plus le membre est ancien dans l'association plus son engagement est "fort" : 18 mois pour le Pharisien-prestige, 40 pour le Philanthrope. Mais qu'est-ce qui permet, au cours de cette durée, l'évolution de l'engagement274(*) ? Aussi, nous ne pouvons pas considérer la durée d'adhésion comme facteur unique et nous le rapprocherons des autres facteurs déjà émergés et à venir. En attendant :

Il semble que l'engagement évolue avec la durée d'adhésion.

Conclusion :

Ce premier chapitre a présenté en trois points nos premières analyses sur des données recueillies auprès d'un ensemble d'individus caractérisés par leurs différences et leur unité sur des points précis :

û Une rapide approche sociométrique a permis de situer le membre avant son adhésion. Cette analyse nous a donné la "carte signalétique" du membre qui semble nous indiquer trois choses :

1. il existerait un rapport direct entre l'âge de l'individu et son choix pour tel ou tel type d'activité : Plus un membre est jeune plus l'activité choisie est TIC.

2. De même, il existerait un rapport direct entre la situation familiale de l'individu et son niveau d'engagement au Compu's Club.

Plus un membre est libre d'engagements familiaux plus il s'engage.

3. Enfin, il existerait un rapport entre la durée d'adhésion et le niveau d'engagement : Plus l'adhésion est ancienne, plus l'engagement est fort.

On peut en conclure que l'âge, les charges familiales et l'ancienneté dans l'association semblent déterminer le choix de l'activité et le niveau d'engagement du membre.

û Le deuxième point a porté sur les circonstances et les objets d'adhésions pour relever les principales modalités d'engagement au départ. Le fait est que le membre prend connaissance de l'association par cooptation et qu'il la rejoint pour les TIC.

û Le dernier volet de ce chapitre a présenté les différentes ruptures sociales préexistantes à l'adhésion du membre : solitude, conflit familial et/ou rupture professionnelle. Nous avons avancé que l'engagement serait, peut-être, le moyen de réduire la rupture.

Ainsi, pour qu'il y ait possibilité d'engagement il semble falloir de préférence :

- une cooptation,

- une (des) absence(s) ou une (des) perte(s) de rôle(s) ou/et de liens sociaux,

- une (des) activité(s) en adéquation avec les désirs (déterminés par l'âge) du membre,

De plus, pour qu'il y ait possibilité d'évolution de cet engagement, il semble falloir :

- une longue durée d'adhésion,

En fait, nous avons relevé avec certitude deux facteurs antérieurs à l'adhésion pouvant influencer l'engagement du membre : la situation familiale (sans charge de famille) et la situation personnelle (rupture sociale).275(*)

Enfin, selon ces premières analyses, ce chapitre nous a permis de décrire trois profils types de membre. Il s'agit du Philanthrope (il donne), du Pharisien-prestige (il prend) et du Synallagmatique (il donne et il prend) qui se décline, lui-même, en deux sous-profils : le Synallagmatique-ami (il donne plus qu'il ne prend) et le Synallagmatique-copain (il prend plus qu'il ne donne).

* 271 Un des principes fondateurs du Compu's Club. Annexe 1.

* 272 Forme de l'ancien français compain, "avec qui on partage le pain". C'est un camarade que l'on aime bien. (Dictionnaire usuel du français, Hachette, 1989). Sachant qu'un camarade est une personne avec qui on partage certaines occupations et qui de ce fait devient familière. Le Larousse de poche de 1978 nous dit : « Compagnon de travail, d'étude, de chambre » et le Quillet de 1971 « Celui qui vit familièrement avec un autre ».

* 273 Le tri est effectué sur la colonne "Niveau d'engagement" (Philanthrope, Pharisien-prestige, Synallagmatique). Nous avons voulu, par des couleurs, notifier les types de profils. Par exemple : Le Synallagmatique-ami est plutôt jeune (18-45 ans), sans enfant (célibataire ou couple), est en rupture de rôles sociaux et s'engage depuis deux ans au moins. Nous avons voulu croiser avec les questionnaires. Mais nous ne rendrons pas compte du tableau ici parce que 1) l'outil d'enquête par questionnaire ne se prête pas complètement à la démarche et 2) nous ne disposons pas assez d'éléments pour donner le niveau d'engagement de tous les membres qui avaient répondu. Cependant, nous y sommes arrivé, tout de même, pour quelques-uns d'entre eux parce que nous nous sommes aidé de notre temps d'observation qui, rappelons-le, a duré près de quatre ans quelquefois. De plus nous avons systématiquement classé un "membre sans engagement" dans la catégorie Pharisien-prestige.

* 274 Nous entendons par "évolution de l'engagement" des phases successives par laquelle passe le membre avant d'atteindre de façon utopique "l'engagement total". Le membre partirait d'une situation de "consommateur" (le Pharisien-prestige) pour évoluer, dans ses attitudes d'engagements, vers les caractéristiques du Synallagmatique (copain puis ami) puis vers celles du Philanthrope.

* 275 Notons, cependant, que ces deux facteurs sont fluctuants dans le temps. Parce que la situation familiale peut changer et la situation personnelle peut évoluer. Par cela, ces changements sont singuliers de chaque membre confronté, ne l'oublions pas, à la pluralité de la vie de cette association, d'une part, et de la vie sociale englobante, d'autre part.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net