WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pour quelle(s ) histoire(s ) d'être(s ) ? Associations 1901, inter relations personnelles et interactions sociales, un art de faire

( Télécharger le fichier original )
par Jean- Marc Soulairol
Université Lumière Lyon 2  - Diplôme des hautes études des pratiques sociales D. H. E. P. S.  2002
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.2.2.3 Un cas de présentation de soi

Si les adhérents se (re)joignent par un passe de complicités libres et restent, toutefois, distincts cela pourrait expliquer l'imperfection des relations dans certaines situations que nous avons pu noter dans les entretiens. Ainsi, nous avons relevé une part d'incertitude due à ce que l'autre puisse agir différemment de ce qui est attendu. Ce qui suggère une anticipation du comportement de l'autre. De ce fait, cette anticipation règle la mise en oeuvre de tactiques ou de stratégies adaptées et singulières pour une mise en représentation de soi adéquate, appropriée. C'est cela qui semble présider, par exemple, aux décisions (comportement de type stratégique) de lancement ou d'arrêt d'une branche. En effet, la CAO s'est arrêtée parce-que le couple-Pilote anticipait le nombre de participants (zéro sur la fin) sans espoir de retournement de la situation pour pouvoir redynamiser la branche. En la circonstance, ce comportement (la décision) imprévisible aux yeux des autres échappe à leur pouvoir. Ce qui nous fait dire que les comportements sont en rapport direct non seulement avec les représentations mais aussi avec la pratique et ses enjeux les plus importants ; c'est-à-dire la satisfaction des besoins-aspirations que chacun espère. Il ne faut donc pas confondre ce qui relève de la situation et ce qui est en situation. Autrement dit, les comportements, bien que primitivement motivés par le besoin et le désir, sont à mettre en rapport avec la présentation de soi dans les représentations. Les efforts des adhérents pour expliquer leurs engagements dans l'association en sont un exemple : certains déclaraient beaucoup participer et ne faisaient en réalité qu'acte de présence tandis-que d'autres peu présents physiquement par un manque de temps disaient regretter ne pas pouvoir participer plus encore alors qu'ils étaient régulièrement force de proposition.445(*) Le décalage entre le comportement (forme de présentation de soi) et la représentation a un intérêt majeur : il est l'indicateur des motivations liées à l'histoire de l'adhérent que nous avons relevé au cours de l'enquête. Il permet en outre, de « distinguer la mise en scène destinée à prouver que l'on est ce qu'on n'est pas, de celle qui cherche à démontrer que l'on n'est pas ce qu'on est. »446(*) C'est cet indicateur (le décalage comportement/représentation), par suite, qui nous a permis de dégager les aspirations dont nous avons vu que l'adhérent n'avait pas toujours une conscience claire dans le chapitre précédent.

* 445 Par exemple, l'adhérent entendu au cours du septième entretien (l.245) identifié "adhérent Synallagmatique" (c'est-à-dire, "donne en contrepartie", tableau deuxième partie, p. 83). A l'inverse, l'adhérent (entretien n°1) a été identifié en tant que "adhérent Philanthrope" (ib.).

* 446 Goffman, E., Stigmate, op. cit., p.81.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net