WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pour quelle(s ) histoire(s ) d'être(s ) ? Associations 1901, inter relations personnelles et interactions sociales, un art de faire

( Télécharger le fichier original )
par Jean- Marc Soulairol
Université Lumière Lyon 2  - Diplôme des hautes études des pratiques sociales D. H. E. P. S.  2002
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.2.3 Présentations de soi : une production de fragments identitaires

3.2.3.1 Entre apparence et manière : un jeu

Nous avons relevé dans les entretiens ce que l'adhérent jugeait important et auquel il se conformait. Notamment, certaines valeurs (solidarité, amitié par exemples) lui ont permis de parler de la place qu'il pouvait prendre dans les échanges grâce à l'image qu'il pouvait véhiculer (leader, soutien psychologique, responsabilités, etc.). En fait, les personnes interviewées ont suggéré dans la section précédente une impression qu'ils veulent donner aux autres.450(*) Lorsqu'ils sont assurés de faire bonne impression ils jugent alors des moyens à investir dans leurs actions pour atteindre le désirable dans le cadre du possible. Dès lors, ils attribuent un sens intentionnel à leurs comportements. Bref, l'adhérent intègre une manière de faire, il joue selon une stratégie. De ce jeu nous avons identifié deux facettes : l'apparence produite qui révèle la position que l'adhérent compte jouer et d'où il veut jouer451(*) et la manière qui indique le rôle visé, joué dans l'interaction (aider les jeunes, rendre des services, par exemples452(*)). Il s'opère alors une congruence entre l'apparence et la manière. Par exemple, les membres de la branche Littérature révèlent leur statut social, celui de chômeur, et la manière d'y remédier par un rôle d'auteur qui leur permet d'exprimer un mal-être, pour eux, inhérent à ce statut. Ils ont mis en exergue leurs ruptures ; en revanche, ils ont peu parlé spontanément des responsabilités qu'ils ont pris au sein de la branche. Cet indice qui émane de l'interaction apparence/manière est utilisé librement et inconsciemment par l'adhérent qui lui attribue alors un sens : par le chômage ils se donnent l'apparence d'une place centrale, important, qui interpelle l'autre ; celle qui doit attirer sympathie, amitié et solidarité ; une stratégie, en somme. C'est en quoi apparence et manière dans lesquelles s'inscrit l'adhérent jouent un rôle indéniable dans sa présentation aux autres. Mais qu'est-ce que l'adhérent met en jeu ? Qu'est-ce qu'il donne et qu'est-ce qu'il reçoit ?

3.2.3.2 Idéaliser sa place par la séduction et la manipulation

Simultanément de l'apparence et de la manière, la représentation produite par l'adhérent englobe un processus d'idéalisation453(*). Il tente, en effet, de paraître meilleur à ses propres yeux ainsi qu'aux yeux des autres. Il s'agit dans le contexte d'une recherche de valorisation de soi. Ce qui participe de son changement puisque, par là, il a intérêt à ce que ses relations l'emportent temporairement sur ses autres considérations dans le but d'une amélioration de soi cohérente. Il agit alors par une stratégie de détour. N'oublions pas qu'il cherche à satisfaire des besoins-aspirations ; il suffit de parcourir les entretiens pour se convaincre de sa manière de séduire pour exister, de manipuler pour arriver à ses fins. C'est pourquoi l'adhérent-personnage entre dans un processus d'idéalisation dont on voit pointer la (re)socialisation ; celle qui maintient le masque d'une attitude devant être perçu positivement par les autres454(*). Pour y parvenir, l'adhérent use de stratégies de détour (moyens à la satisfaction). Nous en avons relevé deux : séduire et manipuler. La séduction est avant tout une présentation de soi, un acte d'artifices, une stratégie du charme et des promesses. Quand l'adhérent séduit, il joue un rôle pour attirer l'autre. Ce rôle est celui d'un hypnotiseur. Mais, cette séduction n'est pas sans ambiguïté ni double-fond dans la mesure où elle imite un langage par lequel l'adhérent affirme son identité. Quant à la manipulation, elle est une technique, autre forme de stratégie où l'autre devient une cible à malaxer en vue d'une fin, c'est l'art du pharisaïsme. Par ces deux stratégies l'adhérent veut convaincre de l'utilité de sa place. Comme en témoignent les adhérents interviewés qui parlent de leurs responsabilités ou de leur pouvoir sur les autres. C'est ce qu'illustre la fonction de "relation publique" que la neuvième personne interviewée nous dit s'être appropriée455(*). Cette place lui donne le pouvoir de s'immiscer dans la vie personnelle des autres membres afin de les aider. Par là, l'adhérent use des stratégies de séduction et de manipulation afin d'idéaliser sa place et se valoriser, se donne, en fait, un pouvoir ; dans cet exemple, une image de soi sympathique en tant que pouvoir de persuasion. Il s'agit bien là d'une stratégie de détour, d'un détournement des sentiments. Nous y voyons au fond une sorte de tromperie456(*) parce que l'adhérent use d'une parole secrète ou d'une attitude camouflée en décalage avec l'argument lui-même : trouver les mots justes pour stimuler un autre membre, faire en sorte que l'autre accepte un contenu qu'il n'aurait pas approuvé autrement. Par exemple, la mise en oeuvre stratégique qui a permis à un adhérent d'en convaincre un autre pour faire un compte-rendu de réunion.457(*) En résumé, séduire et manipuler c'est faire croire et entrer par effraction pour convaincre, persuader dans le but d'atteindre une fin valorisante pour soi. Mais le risque est grand, en ce sens, une représentation de soi condamnée par le mensonge ou l'escroquerie (ou perçue comme tels), mettrait en danger les rapports sociaux et la personnalité même de l'adhérent. C'est ce que nous avons relevé dans les entretiens lorsqu'un adhérent de la branche Finance (CEB) n'avait pas envie de partager.458(*) Ainsi, si l'expression de sa (re)présentation devient incompatible avec l'impression donnée, alors l'interaction dans laquelle est pris l'adhérent, se désorganise. La reconnaissance espérée ou acquise peut disparaître constituant une source d'insatisfaction. Dans notre exemple, l'insatisfaction a causé le départ de l'adhérent. C'est dans cette perspective qu'il convient de comprendre l'importance et l'enjeu de l'idéalisation de la place de l'adhérent au Compu's Club ; la séduction et la manipulation en sont les expressions les plus immédiates dans les interrelations, dans les stratégies. L'interaction sociale au sein de la configuration n'est donc pas neutre, ses enjeux, par voie de conséquence, sont considérables : satisfaire des besoins-aspirations, gages d'une (ré)intégration sociale.

* 450 Section 3.2.2.4 Représentations et présentations de soi : une réciprocité, p. 156. L'impression du père de famille aux jeunes de la branche Libertech, par exemple.

* 451 Voici, par exemple, ce que dit notre 7è interlocuteur : « j'ai déjà une fonction [...] donc j'ai une responsabilité. », l.244.

* 452 8è entretien, l.215.et 9è entretien, l.95. Voir annexes 13 et 14.

* 453 Cf. chapitre précédent, p. 156, "le fait de se différencier...".

* 454 Cf. deuxième partie qui inventorie les ruptures.

* 455 En référence des lignes 531, 709 et 757. Annexe 14.

* 456 Tromperie qui n'est pas nécessairement vicieuse. Elle peut, en effet être altruiste en même temps qu'elle peut servir desseins du trompeur. Après réflexion, peut-être y a-t-il tromperie envers lui-même d'abord. Il semble, en fait, se convaincre inconsciemment qu'une fin honorable justifie le moyen de manipulation ?

* 457 Ici, même si l'adhérent rend compte de son action de manière à rendre le propos impersonnel, nous savons, par la période d'observation qu'il en est l'acteur : « Je (membre du Club) qui a d'énormes difficultés, et qui est arrivé... c'était minable son compte-rendu... il l'a lu, mais ça fait rien ! Il a fait un effort, moi j'ai trouvé çà... qu'il accepte de faire une recherche et de parler... moi, je pense que pour lui, ça a été... c'est pour çà qu'il ne faut pas le lâcher ! » Neuvième entretien, l.284.

* 458 Neuvième entretien, l.587. Annexe 14.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net