WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pour quelle(s ) histoire(s ) d'être(s ) ? Associations 1901, inter relations personnelles et interactions sociales, un art de faire

( Télécharger le fichier original )
par Jean- Marc Soulairol
Université Lumière Lyon 2  - Diplôme des hautes études des pratiques sociales D. H. E. P. S.  2002
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy
Le cadre juridique :

L'association Compu's Club est une association répondant à la loi de 1901 sur le droit d'association. « L'association est la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun, d'une façon permanente, leur connaissances ou leur activité dans un but autre que de partager des bénéfices. »493(*). Dans cette loi, Waldeck-Rousseau repense le droit associatif sur de nouvelles bases comprenant l'abandon du droit corporatif ancien, la primauté de l'individu et de ses droits, la liberté d'adhésion et de sortie d'une association, la limitation de l'association à un objet défini, l'administration par libre délibération de ses membres égaux en droits. Le monde post-moderne semblant se construire aujourd'hui autour de l'individu, l'association paraît être un cadre favorable à sa (re)valorisation. En effet, quel que soit sa typologie, l'association est devenue un haut lieu original et singulier de socialisation, d'apprentissage, de construction et d'exercice de la citoyenneté494(*).

L'association Compu's Club

Etiquette :

Club des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication495(*).

Courriel : compus.club@wanadoo.fr, Internet : www.kyxar.fr/~compus.

Objet :

« Provoquer des rencontres entre passionnés des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication afin de permettre des échanges, des manifestations et des activités artistiques, éducatives, culturelles et de loisirs. » (art.2 des statuts)

Statut :

Association sans but lucratif, loi 1901.

Siren 423684331 - APE 913E - Urssaf 2603502006421130 (2 salariés)

Création :

Journal Officiel du 2 octobre 1997. N° 0263012169

Siège :

Valence (26000), 129 avenue Victor Hugo depuis le 1er novembre 2000

membres :

au 30 juin 2001

117

adhérents à jour de cotisation.

 

192

adhérents (9-81 ans) depuis création (1er oct. 97.)

dont :

27

Juniors (9-17 ans)

(14%)

 

16

Seniors (Aînés de + 55 ans)

(27%)

 

32

Femmes

(29%)

moyenne d'âge :

34 ans

Reconnaissances :

· Agréé association d'Éducation Populaire et association de Jeunesse n°26229.

· Centre de formation professionnelle enregistré sous le n° 82 26 00910 26.

· Habilité par la Caisse d'Allocations Familiales sous le numéro 7640

· La branche Libertech (adhérents de moins de 18 ans) est habilitée par le Réseau National des Juniors Associations sous le n° 01260300.

· Habilité par le ministère de la Justice pour dispenser des formations dans les prisons (MA26).

Originalités de l'organisation de l'organe de décision et des activités :

Même si l'Association Compu's Club répond aux critères de la loi de 1901 qui prévoit de s'associer sans aucune formalité, elle souhaite aller au delà par une organisation originale :

1. Le Conseil d'Administration :

Le Conseil d'Administration est composé, actuellement, de huit Administrateurs élus496(*) pour trois ans renouvelable par tiers et représentant l'organe de décision. Parmi ses Membres, le Conseil élit son Bureau pour composer l'organe exécutif. A l'occasion des réunions du Conseil, tous les premiers mardis du mois, chaque Membre du Club, quelque soit son affiliation, peut participer aux différents débats dans la plus parfaite démocratie. Près d'un adhérent sur trois participe ainsi aux décisions de la vie associative lors de ses réunions.

2. Les services et activités de l'association

Bibliothèque, logithèque, documentation technique, manifestations diverses (forums, foires, galeries marchande, festival de la citoyenneté, soirées des étoiles, lutte contre le racisme, ...), participation aux assises départementales de la vie associative, participation aux journées nationales de l'Internet, participation au Conseil Permanent de la Jeunesse (initié par Madame Buffet, alors ministresse de la Jeunesse et des Sports).

3. Les branches et leurs activités

Le fonctionnement de chaque branche activité est simple : elle est composée d'une équipe de pilotage de une ou plusieurs personnes menant à bien les projets propres à la branche. La branche est parfaitement autonome et indépendante dans sa gestion et sa trésorerie. Cette originalité semble générer dynamisme et mobilisation. En effet, si nous comptabilisons le nombre de bénévoles dans chacune des branches et Sections, ils représentent 38% des adhérents. Lorsqu'une idée a suscité suffisamment d'intérêts et généré suffisamment de mobilisations497(*), le Conseil vote la création de la nouvelle branche. La nouvelle branche peut, dès lors, percevoir des subventions à son usage propre, émettre des chèques à partir d'un compte bancaire dédié à celle-ci, décider des orientations à prendre pour réaliser ses projets. Une obligation, cependant : la tenue d'une comptabilité. Chaque année, au moment de l'Assemblée Générale, tous les comptes de chaque branche sont réunis pour former la comptabilité générale de l'association. Sur ce principe, ont été créées :

 

la branche LIBERTECH (réservé aux moins de 18 ans),

 

la branche Finance : le C.E.B. Comprendre l'Économie et la Bourse et le club d'investissement Compu's Finance.

 

C@O, la branche Création @ssistée par Ordinateur

(branche dormante),

 

la Section Littérature et son projet Échap,

 

Le Club Apple, pour les fanatiques du macintosh

(branche dormante),

 

l'FAC, l'Institut de Formation du Compu's Club,

 

le Compu's Club Aviation, apprendre à Piloter

(branche dormante),

 

la branche Art et Culture et son projet "Le jardin de la création" (branche dormante),

 

la Section Presse et son journal multimédia,

 

Comnet, la branche Internet,

 

LDM, la branche gestion & maintenance du parc informatique (nouvellement créée),

 

Le projet R.S.I. (Réseau de Solidarité Intergénérationnelle) veut développer du lien social entre les différentes générations grâce à l'outil Internet (nouvellement créé).

Cette simple pratique de décentralisation laisse libre la prise de responsabilités par tous ceux qui le désirent.

Dire que le Compu's Club a été fondé grâce à la volonté d'un seul individu, son fondateur, serait prétentieux et faux : on ne fait jamais rien tout seul ! Confirmé par Howard Becker dans un article de la revue Sciences Humaines498(*). En effet, il présente l'interaction qui existe entre toutes les personnes impliquées dans une activité et il se réfère à « l'idée chère à Everet Hughes, selon laquelle une situation donnée est le résultat d'interactions entre différents agents. Pour comprendre cette situation il faut donc prendre en compte l'ensemble des parties qui y sont impliquées, de près ou de loin. »

Ce qui est certain c'est que le Compu's Club s'est développé, surtout, grâce à la pugnacité de passionnés, rassemblés autour des NTIC. « ...Comme l'a joliment résumé Norbert Elias, chacun d'entre nous porte en lui le désir de faire telle ou telle chose qui ne peut être accomplie sans l'aide d'autres personnes qui ont, elles aussi, des désirs à réaliser. Les individus prennent donc part à des actions collectives. »499(*)

* 493 Article 1er de la loi du 1er juillet 1901.

* 494 Cf. les propos du fondateur.

* 495 Appelé NTIC ou TIC (Technologies de l'Information et de la Communication)

* 496 Les statuts de l'association prévoient jusqu'à douze administrateurs.

* 497 Généralement à partir d'un projet déjà défini par le membre. Par exemple : je cherche à écrire un livre création de la Section Littérature.

* 498 Revue Sciences humaines n°89, décembre 1998, page 39 à 41.

* 499 Revue Sciences humaines n°89, décembre 1998, page 40.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net