WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Documentation sur le statut des métis de pères Allemands au Togo entre 1905 et 1914. Présentation de documents allemands avec traductions ou résumés en français


par Essosimna Tomfei Marie-Josée ADILI
Université de Lomé (Togo ) - Maà®trise en lettres allemandes 2012
  

précédent sommaire suivant

3.3.3 : Traduction intégrale du texte en français :

«Poste administratif de Lomé-Ville, Lomé, le 15 septembre 1913.

S'est présentée ici ce jour l'indigène Afassi, originaire de Kita [Kéta] et domiciliée à Lomé, rue Sangera, qui explique: J'ai reçu à l'époque (1905) du chef de district von Rotberg, père illégitime de ma fille Adjoavi Christine, une somme de 370 marks. Cette somme est épuisée il y a longtemps. La fille est bien entretenue et va actuellement à l'école de la

mission de l'Allemagne du Nord. Puisque j'ai du mal à subvenir aux besoins de ma fille, alors je prie le Chef de district de bien vouloir rechercher le chef de district von Rotberg, afin qu'il paie les frais de pension pour la fille.

Emargement de Afassi (xxx), interprète : W. S. Mensah, dossier traité par Paulick«.

À son Excellence Monsieur le Chef de District Freiherr von Rotberg, Wittstock à Baden Excellence,

je vous envoie en annexe le duplicata d'un procès verbal adopté avec l'indigène Afassi pour une reconnaissance à l'amiable. Je peux vous assurer que la mère et la fille se portent bien.

Signé K (örmigk), Lomé, le 25 septembre 1913»

«Au District de Lomé-Ville Adelsheim, Baden, le 7 décembre 1913

J'ai donné l'ordre ce jour, à la société-discount du Sud de l'Allemagne à Freiburg de verser de ma part une somme de cent marks. Je prie le Chef de District de dépenser cette somme avec parcimonie, en l'utilisant par tranches, pour les besoins de Afassi, et de me la saluer cordialement. Cependant, ceci ne signifie pas que je reconnaîs la petite Adjoavi Christine comme ma fille.

J'exprime au Chef de District mes sincères remerciements pour l'amicale médiation. Votre dévoué, Freiherr W. von Rotberg, Chambellan et Chef de service.«

Note additive sur la lettre de Rotberg: À partir du 1er janvier, payer 5 marks par mois« [NB :] Les 100 Mark sont placés sur un compte. P (aulick), le 3. 1. 14.

Sur la personne de Rotberg, selon le fichier de Sebald

Né vers 1870, Wernher Freiherr von Rotberg fut stagiaire, assesseur et chef du District de Lomé au Togo de 1902 à octobre 1903. Expulsé du Togo pour des raisons politiques (voir L. Külz, p. 86), il devint Chef ducal supérieur de Mannheim en 1907.

Commentaire succinct

Contrairement au document précédent (n° 15), nous avons ici un cas où le père allemand, parti sans laisser d'adresse, finit par être retrouvé. Il ne reconnaît pas son enfant métis. Et pourtant, il accepte de verser la pension alimentaire et les frais d'éducation de l'enfant !

3.4 - Document n° 17 : Le cas de Kuaovi Fritz Durchbach Source originale : Archives Nationales du Togo (ANT)-FA3/185, pp. 282-297 3.4.1- Résumé du document en français Selon l'extrait d'un rapport du commandant de cercle Clausnitzer du 16 décembre 1913, les intentions des enfants indigènes hors-mariage sont pour la plus part du temps inconnues. Le mulâtre Fritz Durchbach a demandé le 23 décembre 1913 l'autorisation de continuer de porter le nom de son père dans l'avenir. Ceci étant devenu impossible depuis la promulgation de l'ordonnance du 18 octobre 1913, il lui est demandé de porter le nom de famille de sa mère née Garber. Il refuse cette proposition en affirmant qu'il est du sang Durchbach et non Garber. Son combat pour imposer cette vision des choses devient pour l'administration un cas d'école qui a déjà fait l'objet d'un article prédemment cité (Coulibaley-Béré & Oloukpona-Yinnon 2007). Les documents présentés ici sont ceux qui ont été à la base de cet article.

précédent sommaire suivant