WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La problématique de la prise en charge de la santé sexuelle et reproductive des aides ménagères dans le quartier de Lafiabougou en commune IV du district de Bamako au Mali


par Soumaà»la MORO
Delta- C centre de formation et d'appui conseil pour le développement local - Maitrise universitaire 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

PREMIERE PARTIE :

Cadre théorique et méthodologique

II. CHAPITRE I : Cadre Théorique :

II.1.Champ de la recherche :

La présente recherche sera menée dans le domaine de la santé des adolescents et des jeunes au Mali, les Aides ménagères constituent les cibles de cette étude. Le choix de la commune IV du district de Bamako comme zone de la recherche est motivé par notre présence (résidence et bureau) et notre connaissance de la zone à travers nos activités professionnelles.

Présentation de la Commune IV:

La commune IV à l'instar des autres communes du District de Bamako est créée par l'ordonnance n°78/34 / CMLN du 18 AOUT 1978 et est régie par les textes officiels suivants :

· l'ordonnance n° 78-34/CMLN du 28 Août 1978 fixant les limites et nombre des

Communes

· La loi n°93-008 du 11 février 1995 déterminant les conditions de la libre

Administration des collectivités territoriales ; et

· La loi n°95-034 du 12 Avril 1995 portant code des collectivités territoriales.

Elle occupe 14,11% de la superficie totale de la ville de Bamako, soit 37,68Km2 avec une population estimée à 300085 habitants en 2010 (RAVEC) avec 1498440 Hommes et 150245 femmes dont la majeure partie est constituée de jeunes près de 55 % .Elle est composée dans sa grande majorité de population à faible revenu menant des petites activités économiques et agricoles.

Située sur la rive gauche du fleuve Niger, la commune IV occupe la partie occidentale du district de Bamako.

Elle est limitée : à L'Est par la commune III, à l'Ouest par la commune du Mandé, au nord par le prolongement du Mont Mandingue / Koulouni, Lassa Koulou, Kokokoulou... et au sud par le fleuve Niger.

La commune IV compte huit (8) quartiers qui sont : Lafiabougou, Hamdallaye,

Djikoroni- para, Sébénikoro, Taliko, Lassa, Sibiribougou, Kalabambougou.

La majorité de ces huit (8) quartiers sont périurbains qui se caractérisent par la pauvreté (69% selon les critères du DHD), la délinquance juvénile, (la consommation des stupéfiants), l'analphabétisme des jeunes et la déperdition scolaire.

A l'image des autres quartiers du district de Bamako, la commune IV est administrée par un conseil municipal

Les infrastructures socio - sanitaires sont :

Un centre de santé de référence à Lafiabougou avec une unité de soin et d'accompagnement des PVVIH

Un hôpital (Mère - Enfants) «  le Luxembourg » à Hamdallaye 

PMI + Maternité Hamdallaye 

Maternité + PMI Djikoroni para 

Une structure de médecine traditionnelle 

Trois CS COM à lafiabouguou

Deux CSCOM à Taliko

Un CSCOM à djicoroni

Un CSCOM à Sébénikoro

Un CSCOM à Hamdallaye

Education:

Tous les ordres d'enseignement sont représentés au niveau de la commune: préscolaire, fondamentale, secondaire, technique et professionnel.

L'enseignement informel est aussi présent.

La commune IV comptait 82 établissements publics, 79 privés et 20 medersas et 5 écoles communautaires en 2005.

Pour le second cycle il y avait 25 groupes scolaires publiques et 16 groupes scolaires privés. Pour le secondaire on compte une quinzaine d'établissements

L'alphabétisation fonctionnelle est également assurée au niveau de 2 centres (Taliko et Sebenikoro).

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy