WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Fréquence et prise en charge des abdomens aigus chirurgicaux dans le service de chirurgie de l'Hôpital provincial de Kananga du 01 janvier 2010 au 31 décembre 2012

( Télécharger le fichier original )
par Vally NDUMBI TEMUANGUDI
Université de Notre- Dame du Kasai RDC - Memoire presenté en vue de l'obtention du grade de docteur en médecine 2013
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.3. Anamnèse.

Elle est déterminante ; bien menée et quelquefois entourée de la famille du patient, elle permet presque toujours d'établir une haute probabilité de diagnostic. Les examens complémentaires chercheront davantage à confirmer le diagnostic proposé.

En plus des éléments traditionnels d'une anamnèse, elle doit porter également sur des points très précis : les prises médicamenteuses notamment, de plus en plus ignorées par le patient lui-même devant l'abondance des thérapeutiques actuelles. Il est de règle que patient oublie la prise d'AINS, d'Aspirine, de constipants ou de laxatifs. Il faut insister dans cette anamnèse sur les prises médicamenteuses quelquefois décisives dans l'évocation d'un diagnostic.

L'éthylisme est rarement avoué et doit être suspecté davantage sur des signes cliniques.

Cette anamnèse réclamera également les détails de l'installation d'une douleur, de son site, de la nature de certains vomissements, etc. Se méfier de l'exagération ou de la sous évaluation faite par l'entourage de tel ou tel autre symptôme.

Cette première approche du patient permet en plus d'évaluer son type de respiration, la mobilisation de la paroi abdominale, permet d'apaiser l'agitation du patient ou de son entourage, d'acquérir bien d'autres détails extrêmement importants dans la démarche diagnostique.

Cette anamnèse peut réclamer 15 à 20 minutes alors que l'examen physique ne prendra que 5 minutes au maximum. L'essentiel sera dès lors réalisé et l'un ou l'autre examen.

2.4. Etiologies de la douleur abdominale.

Les douleurs abdominales constituent un syndrome hétérogène recouvrant des étiologies diverses. Seule une démarche sémiologique rigoureuse permet le démembrement de ce symptôme et une meilleure définition des douleurs à explorer.

Les principales causes de douleurs abdominales aiguës de l'enfant sont :

ü Causes chirurgicales :

- Appendicite,

- Invagination intestinale,

- Torsion d'annexes ou du testicule,

- Occlusion sur bride,

- Etranglement herniaire,

- Volvulus intestinal sur mésentère commun,

- Accident sur diverticule de Meckel.

ü Causes médicales :

- Adénolymphyite mésentérique,

- Gastroentérite,

- Infection urinaire,

- Pneumopathie,

- Infection ORL (angine, sinusite),

- Purpura rhumatoïde,

- Hépatite virale,

- Hydrocholecyste,

- Glomérulonéphrite aiguë, syndrome néphrotique,

- Pancréatite,

- Acidose diabétique.

Les principales causes organiques de douleurs abdominales récurrentes de l'enfant :

ü Causes digestives :

- Reflux gastro-oesophagien,

- Dyspepsie non ulcéreuse,

- Gastrite (Helicobacter pylori),

- Ulcère gastrique ou duodénal,

- Intolérance au lactose,

- Parasitoses intestinales,

- Maladies inflammatoires du TD,

- Troubles fonctionnels intestinaux,

- Constipation,

- Pancréatite chronique,

- Lithiase vésiculaire,

- kyste du cholédoque.

ü Causes extradigestives :

- Uropathie malformative,

- Lithiase urinaire,

- Causes gynécologique,

- Migraine abdominale,

- Hypertension intracrânienne,

- Epilepsie abdominale,

- Hypertension artérielle,

- Maladie périodique,

- Drépanocytose,

- Saturnisme.

Les causes chirurgicales de douleurs abdominales en fonction de l'âge :

· Etranglement herniaire :

La hernie inguinale se voit à tout âge, mais l'étranglement est d'autant plus fréquent que l'enfant est petit et que la hernie elle-même est à petit collet.

· Invagination intestinale aiguë :

Elle exceptionnelle en période néonatale, et plus fréquemment en rapport avec une anomalie anatomique, par exemple une duplication. Entre 2 mois et 2 ans, c'est l'urgence chirurgicale véritablement abdominale la plus fréquente.

La cause n'est pas clairement identifiée, elle est dite idiopathique en incluant des facteurs viraux et une immaturité de la motricité digestive.

Chez l'enfant plus grand, on observe encore des invaginations aiguës idiopathiques.

Après 6 ans, elles sont plus volontiers en rapport avec une cause organique : diverticule de Meckel souvent, lymphome parfois.

· Volvulus par anomalie de rotation :

Les formes subaiguës de volvulus sont néonatales.

Les formes aiguës et chroniques peuvent survenir à n'importe que moment (même à l'âge adulte), mais avec prédilection dans la première année de vie.

· Appendicite aiguë :

Elle est exceptionnelle avant 2 ans, rare avant 5 ans, et l'âge moyen de survenue est entre 6 et 12 ans. Avant 5 ans, le diagnostic est le plus souvent fait au stade d'abcès ou de péritonite.

Il y a deux explications à cela :

- D'une part, le grand épiploon est peu développé : la perforation se fait en plein péritoine libre,

- D'autre part, l'examen clinique plus difficile, l'appendicite simule une gastro-entérite ou une autre affection d'origine virale très fréquente à cet âge : il existe donc un retard au diagnostic.

· Diverticule de Meckel :

Le risque pour un sujet ayant le diverticule de Meckel de se compliquer est d'environ 4% et diminue avec l'âge.

Il peut se révéler par une occlusion intestinale, soit dans tableau d'invagination chez le nourrisson, soit comme une occlusion sur bride à n'importe quel âge.

La diverticulite est un mode de présentation rare : l'âge de survenue et la symptomatologie étant tout à fait comparables à ceux de l'appendicite, il s'agit en règle d'une découverte per opératoire.

Le mode de révélation le plus fréquent chez l'enfant est l'hémorragie digestive basse, habituellement sans douleur abdominale.

· Occlusion sur bride :

Elle peut s'observer après toute laparotomie.

Le pic de fréquence d'appendicectomie se situant à 6 à 12 ans avec un risque majeur d'occlusion sur bride survenant dans l'année suivante.

· Torsion du cordon spermatique :

Il existe deux pics de fréquence de cette pathologie.

La forme néonatale n'entre pas dans le cadre du diagnostic des douleurs abdominales :

Ø La torsion est généralement prénatale, et le diagnostic fait au stade de nécrose : il n'y a plus de douleurs.

Ø La torsion de l'enfant pubère ou pré pubère : le motif de consultation est soit d'emblée la douleur testiculaire, soit des douleurs abdominales.

Entre ces 2 âges, la torsion des testicules peut être observée, mais le diagnostic différentiel le plus fréquent est la torsion d'hydatide.

Dans ce cas, la douleur est localisée à la bourse, plus précisément à la tête de l'épididyme, sans irradiation abdominale.

· Torsion et tumeurs de l'ovaire :

Comme pour la pathologie testiculaire, 2 pics de fréquence avec les mêmes constatations :

Ø En période néonatale, la pathologie la plus fréquente est le kyste de l'ovaire tordu ou non tordu. Le diagnostic est fait sur des échographies systématiques. Le traitement n'est pas codifié et certains de ces kystes sont simplement surveillés. La survenue des douleurs abdominales dans le contexte conduit à suspecter une complication pouvant nécessiter un traitement chirurgical urgent.

Ø Chez la grande fille et l'adolescente, la douleur aiguë abdomino-pelvienne très brutale doit faire évoquer en premier lieu une torsion d'annexes.

· Pathologies de l'adulte :

Les perforations d'ulcères, les cholécystites, les pancréatites, les lithiases.

Toutes ces pathologies peuvent être rencontrées chez l'enfant, mais elles sont beaucoup plus rares. Leur fréquence augmente à l'adolescence.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.