WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La participation politique dans les bidonvilles. Les cas de ?ewton-aéroport et de New-bell Douala.

( Télécharger le fichier original )
par Raouto Crazzilli NANTCHA
Université de Douala - MASTER II- DEA Sociologie  2015
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

PREMIERE PARTIE :

CADRE THEORIQUE ET METHOLOGIQUE DE LA RECHERCHE

Pour produire tout savoir scientifique, il est important de modéliser son objet d'étude, afin de définir les aspects sur lesquels le travail s'appesantira, de faire un briefing sur ce qui a déjà été dit concernant le sujet. Aussi, il faut ressortir la manière dont on compte s'y prendre dans la pratique pour recueillir, analyser, étudier et démontrer le phénomène social qui a retenu notre attention. C'est donc là la raison d'existence de cette partie, car elle aura pour dessein la construction de la problématique de l'étude et la revue critique de la littérature dans le premier chapitre, la construction du cadre théorique et méthodologique de la recherche dans le second chapitre.

Rédigé et défendu par : NANTCHA Raouto Crazzilli Page 7

LA PARTICIPATION POLITIQUE DANS LES BIDONVILLES : LES CAS DE NEW-TOWN
AEROPORT ET DE NEW-BELL DOUALA

CHAPITRE PREMIER :

PROBLEMATIQUE ET REVUE CRITIQUE DE LA LITTERATURE

Il sera question dans ce chapitre de mettre d'abord en exergue le constat de la recherche, ce qui empêche la compréhension de ce phénomène de participation politique dans la populace et la question de recherche. Avant de signifier notre position en passant par ce que les autres ont dit relativement à ce sujet.

1-1- CONSTAT, PROBLEME ET QUESTION DE RECHERCHE

1-1-1-constat de la recherche

La démocratie est un système politique dans lequel le pouvoir appartient au peuple. Il a comme idéal la participation ou l'implication de tous les citoyens dans la gestion de la société. Jean Jacques Rousseau 5(1762), l'un des théoriciens du contrat social relevait déjà les conditions à remplir pour l'effectivité de ce système politique à savoir : une grande simplicité de moeurs, un Etat petit, beaucoup d'égalité, peu ou point de luxe. Ces conditions ont été complétées par certains auteurs que nous évoquerons dans la revue critique de la littérature. Comme autres conditions, nous avons : une indépendance matérielle, un sentiment d'appartenance, les moyens de se faire entendre, la compétence. Le Cameroun adopte la démocratie suite au « vent d'est » de l'année 1990 et pour que l'implication soit effective, il s'est mis à l'heure de la décentralisation qui est le transfert de compétences aux collectivités territoriales décentralisées. Cependant dans les bidonvilles, les habitants s'intéressent peu ou pas a la gestion de la cité (41% de taux de participation dans Douala II lors des dernières élections législatives et municipales)6. En effet, ils sont peu à s'inscrire sur les listes électorales, quand bien-même ils se sont inscrits, peu sont ceux qui vont retirer leurs cartes d'électeurs et même en possession de leurs cartes, ils sont encore peu qui vont voter. Dans un autre aspect, ils ne s'intéressent pas beaucoup à la vie politique de leur quartier, encore moins de celle du pays ; en fait, ils ne s'intéressent pas aux émissions politiques dans les chaines de télévision et aux rubriques politiques dans les journaux.Alors que les pouvoirs politiques (ensemble des autorités chargées d'administrer un pays et d'édicter les règles de droit) de loin, relayés par les chefferies (qui sont les instances supérieures) au près, des ces quartiers,

5 Rousseau Jean Jacques, du contrat social (1762), paris, Gallimard 1983

6 Chef d'antenne ELECAM douala IIème

Rédigé et défendu par : NANTCHA Raouto Crazzilli Page 8

LA PARTICIPATION POLITIQUE DANS LES BIDONVILLES : LES CAS DE NEW-TOWN
AEROPORT ET DE NEW-BELL DOUALA

mettent sur pieds les moyens et développent des stratégies visant à impliquer d'avantage les populations. Comme stratégies et moyens mis sur pieds, nous avons lors des échéances électorales, un dispositif de proximité qui est déployé (lieu d'inscription sur les listes électorales, de retrait des cartes d'électeurs et les centres de vote). Pour ce qui concerne les autres formes de participation politique, il y a une plus grande communication qui se fait autour des évènements politiques, que se soit à travers les médias (télévision, radios, presse), également à travers les comités qui sont crées au niveau des quartiers. Tout ceci, s'inscrivant dans le cadre du programme participatif d'amélioration des bidonvilles, il vise à les informer, à les sensibiliser quant' à la nécessite qu'il ya à définir ensemble les objectifs pour leur quartier et les moyens pour les atteindre.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net