WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des déchets de ménages en ville de Butembo. Cas de la commune Kimemi.


par MASTAKI JANVIER
UNIVERSITE CATHOLIQUE DU GRABEN - Graduat 2016
  

précédent sommaire suivant

3.3. Les services chargés des déchets

De tous nos enquêtés, seulement 9 % disent avoir vu des agents des services de l'environnement et d'hygiène passés pour leur apprendre comment bien gérer les déchets. Par contre, 91% ont répondu n'avoir jamais vu ces agents intervenir dans ce sens. Dans les 9 % de cas, les modes d'évacuation suggérés sont données dans la figure 9 :

57%

13%

30%

Pour brouettes Autres moyens Par sacs

Figure 9. Mode d'évacuation des déchets

Nous retenons de cette figure que 57% des ménages utilisent les sacs pour l'évacuation des déchets, 13% se servent d'une brouette pendant que 30% usent de n'importe quel autre moyen pour pouvoir évacuer les déchets; c'est notamment en les jetant immédiatement dans l'endroit où ils les font quotidiennement.

Le rythme d'évacuation se lit dans la figure 10 :

16

47%

28%

25%

chaque jour

1 fois par semaine plusieurs fois

Figure 10: Rythme d'évacuation

Il ressort de cette figure que 25% des ménages évacuent leurs déchets ménagers chaque jour, 28% une fois par semaine, pendant que d'autres ménages 47% les font plusieurs fois par jour ou par semaine. Lors de nos descentes, nous avons constaté que le rythme d'évacuation varie par rapport à la proximité de lieu d'élimination et des moyens utilisés.

Cependant, de nos échanges avec les enquêtés il est ressorti que 95% des ménages sont conscients et connaissent les multiples méfaits liés à la présence des déchets, pendant que 5% les ignoraient. Parmi les méfaits évoqués par plusieurs répondants, il s'agit notamment du paludisme (malaria), la diarrhée, la fièvre typhoïdes, la mauvaise odeur et autres maladies de mains sales.

3.4. Les avis de la population sur l'insalubrité

Dans nos investigations, 88% des répondants ont été entièrement d'accord avec l'initiative de créer un service chargé des déchets et s'est dit prêt à soutenir ce genre de projet, pendant que 12% des ménages ont rejetés la proposition en évoquant généralement les moyens financiers. Ces derniers souhaitent que l'Etat installe des sites où la population peut, elle-même, aller jeter les déchets sans aucune condition financière.

Parmi les différentes propositions nous fournit, à la question de savoir comment les ménages souhaitent qu'on gère les déchets ménagers, voici quelques-unes : une décharge publique, une entière responsabilité de l'Etat moyennant des redevances, une industrie de recyclage, une sensibilisation de la population, procéder au tri des déchets, des fosses de décomposition dans chaque parcelle, etc.

17

précédent sommaire suivant