WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des déchets de ménages en ville de Butembo. Cas de la commune Kimemi.


par MASTAKI JANVIER
UNIVERSITE CATHOLIQUE DU GRABEN - Graduat 2016
  

précédent sommaire suivant

0. Introduction

0.1. Problématique

De par le monde, tout au long des dernières décennies, les questions environnementales occupent la majeure partie des débats internationaux, nationaux et régionaux suite aux menaces induites par les effets des activités humaines. Celles liées à la gestion des déchets et de leurs impacts en font intégralement partie.

Dans les pays en voie de développement, notamment dans les villes, un des problèmes qui menacent le plus l'environnement est l'insalubrité. C'est ainsi que, selon Diabagate (2007), les questions touchant à la gestion des déchets urbains et par extension la planification et la gestion de l'environnement urbain, comptent parmi les plus complexes auxquelles doivent répondre les gestionnaires de l'environnement en raison de leurs effets sur la santé humaine.

Aujourd'hui, en Afrique, à la faveur d'une urbanisation galopante et de ses corollaires, l'assainissement et la gestion des déchets sont devenus des préoccupations importantes. Il suffit de traverser n'importe quelle ville africaine pour constater les manifestations de ce problème : amoncellements des déchets, détritus le long des routes, ruisseaux bloqués, site d'enfouissement, etc. menaçant la santé dans les secteurs résidentiels et élimination inadéquate des déchets toxiques (Ohibokun, 2002).

La République Démocratique du Congo (RDC) n'est pas épargnée de cette réalité. D'ailleurs, nombreuses analyses environnementales et scientifiques parlent des villes congolaises comme étant des villes poubelles où quasiment toute catégorie de déchets peut se retrouver partout et en tout temps.

La ville de Butembo, au Nord-Kivu, est une illustration de ce phénomène. En fait, cette ville a connu, depuis un certain temps, une explosion démographique. Cette situation qui fait suite à l'exode rural, de plus en plus observé dans le coin, aggrave les problèmes de la gestion des déchets dans leur ensemble et spécialement des déchets ménagers. Par ailleurs, l'absence des structures fonctionnelles pour la collecte et l'évacuation des déchets ménagers ou encore des ordures des ménages dans la ville entraîne des décharges sauvages, incontrôlées et irresponsables dans les cours d'eau, les rigoles et même sur la rue.

2

mêmes problèmes pré-abordés et elle a été généralement citée comme la plus fortement touchée par l'insalubrité, lors de nos pré-enquêtes. C'est elle qui abrite également des infrastructures susceptibles de produire des quantités d'ordures, avec notamment le marché central, l'abattoir principal et officiel de la ville. En effet, dans les ménages de cette municipalité l'on jette paisiblement les ordures des ménages dans les endroits non appropriés notamment les rues, le long des cours d'eau, dans les caniveaux, etc. Ainsi, l'on assiste de plus en plus à des créations des décharges sauvages, avec toutes les conséquences y relatives.

Tous ces décors entraînent une dégradation permanente du cadre de vie des populations de la ville avec toutes les conséquences que ceci peut avoir sur la santé des habitants. Pourtant ces ordures ne devaient pas constituer que des ennuis aux urbains ; tout au contraire, une fois triées et bien traités, les détritus biodégradables, principalement issus des matières organiques, peuvent être une aubaine pour le développement de l'agriculture urbaine, en lui fournissant des quantités de composts, nécessaires à l'amendement et à l'entretien des sols en culture.

C'est dans cette perspective que cette étude s'est focalisée sur les questions de recherche suivantes :

- Quels sont la destination, les manifestations visibles en ville et les risques liés aux déchets ménagers produits en Commune Kimemi ?

- Quelles sont les potentialités de transformer ces ordures en une opportunité de production de compost utile à l'agriculture urbaine ?

précédent sommaire suivant