WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des déchets de ménages en ville de Butembo. Cas de la commune Kimemi.


par MASTAKI JANVIER
UNIVERSITE CATHOLIQUE DU GRABEN - Graduat 2016
  

précédent sommaire suivant

1.1.3. Quelques techniques de gestion des déchets

De manière générale, on distingue deux techniques principales de gestion des déchets et/ou ordures ménagères : les procédés classiques et les procédés modernes. Les premiers sont des techniques de gestion traditionnelle des déchets ménagers dans lesquelles on utilise des méthodes peu contrôlées pour éliminer les déchets et/ou les ordures ménagères. Dans cette série, on peut évoquer les décharges sauvages, l'incinération, l'enfouissement non contrôlé et le déversement des ordures dans divers endroits non appariés. Les seconds visent à récupérer des matières ou à permettre une valorisation des déchets. Ici, les déchets ne sont pas considérés comme des débris dont il faut se débarrasser mais plutôt comme une matière première ou comme une ressource à valoriser. Notons, parmi, les procédés modernes (Paradis et al. 1983).

La décharge contrôlée est un procédé plus simple et souvent plus économique dans la mesure où les coûts d'approche sont limités. Elle est utilisée dans plusieurs pays pour les ordures ménagères et pour certains déchets industriels. La production de combustible solide

7

stockable se présentant sous forme des granulés ou des flacons et peuvent être utilisés d'une après quelque adaptation. La récupération du méthane produit par la fermentation anaérobie des déchets, soit dans les décharges contrôlées, soit dans des enceintes spéciales.

D'autres procédés modernes de traitement des déchets sont notamment : l'incinération, le traitement mixte et l'enfouissement sécuritaire. Pour le traitement mixte, on procède par une combinaison de ces trois éléments : l'incinération, enfouissement sécuritaire et compostage. Cette combinaison peut être de diverses façons.

Il y a plusieurs principes de gestion des déchets dont l'usage varie selon les pays ou les régions. Généralement, on présente la hiérarchie des stratégies de lutte contre les déchets au tour de la règle des trois R : Réduire, Réutiliser et Recycler. Ce principe des 3R permet de réduire la production d'ordures ménagères nécessitant un traitement collectif, de réutiliser les déchets tels que les bouteilles en plastiques, ainsi que le recyclage des déchets énergétique via les centrales thermiques (Colibris, 2015).

Des experts en gestion des déchets ont récemment ajouté un « quatrième R » : Repenser, qui suppose que le système actuel présente des faiblesses et qu'un système parfaitement efficace exigerait qu'un regard totalement différent soit porté sur les déchets. La gestion durable est une expression interdépendante du développement durable. Elle consiste à l'utilisation rationnelle des ressources naturelles dans le souci de satisfaire les besoins actuels sans compromettre ceux des générations futures.

Autrement, c'est l'utilisation par l'homme de la biosphère de manière à ce que les générations actuelles tirent le maximum d'avantages des ressources vivants tout en assurant leur pérennité pour pouvoir satisfaire aux besoins et aux aspirations des générations futures (Bitifula, 2010).

précédent sommaire suivant