WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des déchets de ménages en ville de Butembo. Cas de la commune Kimemi.


par MASTAKI JANVIER
UNIVERSITE CATHOLIQUE DU GRABEN - Graduat 2016
  

précédent sommaire suivant

2.1. Le milieu d'étude

Butembo est une des villes de la province du Nord-Kivu à l'est de la République Démocratique du Congo (RDC). D'une superficie d'environ 190 km2, la ville se situe en cheval sur les territoires de Lubero et de Beni. Peuplée d'environ 700 mille habitants, la ville est subdivisée en quatre communes : Bulengera, Mususa, Kimemi et Vulamba. Cette subdivision est consacrée par le décret présidentiel n°042/2003, signé en date du 28 mars 2003, portant création et détermination de la ville de Butembo et ses communes en province du Nord-Kivu. Elle est située à environ 20 km au nord de la ligne de l'équateur, à environ 54 km au sud de Beni et 280 km au nord de Goma. Son altitude moyenne est de 1800 m.

La Commune Kimemi, concernée par ce travail est limitée comme suit : à l'Est par la route nationale n° 4, à partir du pont sur la rivière Mususa, dont le tronçon traversant le centre-ville est nommé Avenue Président de la République ; au nord par l'avenu Matokeo ; au nord-ouest par la route Butembo-Manguredhipa jusqu'au village Musingiri ; à l'ouest et sud-ouest par la rivière Kalokwe jusqu'à son confluent avec la rivière Mususa et au sud-ouest et sud par la rivière Mususa jusqu'à l'endroit où elle coupe la route N°4 (pont Mususa).

Sa superficie de 42,85 ha et est constituée de huit quartiers à savoir : Biondi, Bwinyole, Centre commercial, Lumumba, Malende, Ngere, Vutetse, Vutsundo. Sa population est estimée à plus de 187 868 habitants. Les coordonnées prélevées au niveau du bureau de la Commune sont : 0° 00' 57,4» latitude-nord, 29° 17' 14,4» longitude-est et 1734 m d'altitude.

2.2. La méthode

Pour la réalisation de ce travail, nous avons fait recours à quelques techniques qui constituent la méthode de collecte et de traitement des données étudiées. Il s'agit notamment du recourt à la documentation et d'une enquête qui a constitué au parcours et des observations sur le terrain suivis des interviews auprès des habitants établi.

En ce qui concerne la documentation, différents ouvrages disponibles traitant de notre thématique se trouvant dans la bibliothèque de l'UCG et sur Internet ont été exploités pour l'enrichissement sur les données liées à la thématique traitée. Cette démarche a essentiellement porté sur des ouvrages et articles généraux mais également des journaux scientifiques, à retrouver dans la bibliographie.

10

Pour les enquêtes, d'abord des observations ont été réalisées essentiellement lors des descentes récurrentes sur le terrain. Elles ont surtout permis de recueillir des données générales sur l'état d'insalubrité dans le milieu d'étude. Il était notamment question d'observer le cadre de vie c'est-à-dire la salubrité de la parcelle, les modes de traitement, de gestion et d'évacuation des déchets afin de nous imprégner des réalités concrètes sur le vécu quotidien dans la municipalité de Kimemi et ainsi appréhender la dangerosité du problème et voir si certains ménages pensent en faire le compost pour notamment le jardinage et l'agriculture urbaine.

Puis un questionnaire préalablement élaboré a été soumis à des enquêtés afin de recueillir des données qualitatives et quantitatives indispensables. Au sein de la population ciblée, formée des ménages de la commune, nous avons d'abord choisi un échantillon des ménages qui ont été réellement visités. Au niveau des ménages, nous nous sommes intéressés aux chefs, mais particulièrement ce sont les femmes qui ont été ciblées, d'autant plus qu'elles sont celles qui réalisent la quasi-totalité des travaux ménagers qui produisent les déchets observés dans cette étude. Elles nous paraissent, plus que tous les membres des ménages, au centre de la gestion des ordures produites.

L'étude porte sur un échantillon de 150 ménages repartis dans cinq quartiers sur le huit que compte cette municipalité en raison de 30 ménages par quartier. Les quartiers : Vutsundo, Vutetse, Centre commercial, Lumumba et Biondi ont a attire fortement une attention particulièrement. En fait, lors des prés enquêtes, on a constaté que dans ces cinq entités de la municipalité de kimemi l'abandon des déchets dans les rues et avenus, des décharges sauvages dans les ruelles, dans des ruisseaux, etc. sont observables çà et là. Une certaine surpopulation dans ces quartiers et activités commerciales ont également motivé ce choix.

La condensée des données a fait l'objet d'un dépouillement-traitement notamment :

- Un traitement manuel qui consistait en une séparation des déchets lors de la quantification dans certains ménages. Ces ménages ont gardé pendant une semaine les déchets ménage avant que l'on procède au pesage et ainsi estime la quantité produite par ménage au courant de la semaine. Notons aussi que tous les ménages enquêtés répondaient à une question sur la quantité des déchets produits le long de la semaine ;

- Un traitement informatique intervenu essentiellement lors du dépouillement et de procéder a la saisi immédiat de certaines données ;

- les figures ont été réalisées à l'aide du logiciel Excel ;

- une balance nous a permis de peser les déchets ménagers afin de trouver les quantités moyennes des ordures produites par ménage au cours d'une semaine.

11

précédent sommaire suivant