WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'entrepreneuriat, une voie de développement.

( Télécharger le fichier original )
par Charles Kosi
université de Lubumbashi - Graduat 2016
  

précédent sommaire suivant

II.3. AVEC QUI ENTREPRENDRE ?

Il faut savoir avec qui entreprendre, c'est ne pas avec n'importe qui qu'il faut entreprendre, mais entreprendre à deux c'est mieux.

En effet,, de la difficulté de s'associer à celle de trouver l'acolyte idéal (e), l'entrepreneur hésite de plus en plus à se lancer dan l'aventure de l'entrepreneuriat en duo. Si de récentes études américaines prouvent qu'il n'y a pas de corrélation entre le nombre de fondateurs et la réussite d'un projet, il va de soi que se sentir soutenu dans les épreuves est une force. Monter un affaire mais en deux.

Aujourd'hui les entrepreneurs qui se lancent préfèrent la jouer collectivement (motivation, entraide, créativité...) les avantages de la formule sont nombreux, de même que les écueils à éviter. Les mettons ici quelques conseils pour se lancer mais surtout pour réussir ensemble dans la durée en duo plutôt qu'en solo.

Les mentalités évoluent : « aujourd'hui, quand un jeune annonce qu'il va créer sa société, il fait la fierté de ses parents » constate ainsi Xavier KERGALL, directeur général du salon des entrepreneurs. Mais par rapport à leurs ainés qui entreprenaient plus volontiers en solitaire, les jeunes porteurs de projet d'aujourd'hui ont une propension naturelle à privilégier l'aventure collective : 26% de ces personnes, il s'agit de créer une société avec un ou plusieurs associés.

J'aimerai ici donner mon exemple, lors de mes 18ans après mes études secondaire, j'avais crée une activité avec mon ami où nous nous sommes lancer dans le petit commerce, cela avançait normalement bien, nous avions réunis une somme de 250000Fc pour commencer à acheté les sacs d'arachide après revendre en suit. Avec cette somme, nous avions commencé notre aventure, je dirai que c'était ma prière fois de faire une aventure pareil, de toucher de grosse somme d'argent et de s'éloigner plus loin de mes parents mais j'ai trop aimé, malheureusement, mon ami était un mauvais partenaire, car il était devenu troublé à cause de ce que nous étions entrain de touché, par manque des connaissance sur l'entrepreneuriat et la gestion des finances, nous avons fini par retourner à la case de départ suite à la gabegie financière (des dépenses exagérée, qui conduit souvent à des pertes d'argent). Depuis ce jour là je me suis décider de ne plus tomber dans le panneau lorsqu'il s'agit de choisir un associé. Je ne pas voulu garder cette expérience pour moi-même voilà pourquoi je partage avec toi pour que tu sache qu'il faut bien choisir son associé.

En effet, demander conseil à ses parents, ses frères, ses collègues, ses soeurs, pour ne pas tomber à une personne qui sera une barrière pour la croissance de ton activité.

Entreprendre à deux est pour beaucoup, un moteur, voire un moyen d'être plus fort face aux obstacles jonchés sur le parcours de tout créateur d'entreprise. « Réfléchir à deux est un excellent moyen de confronter les points de vue et d'éviter in fine de commettre trop d'erreurs ».

La combinaison gagnante reste à trouver le bon partenaire, car « dans la moitié de cas, la dispute entre les partenaires de départ entraine l'échec du projet » donc le duo se défont le plus souvent dès les premières difficultés, comme je l'ai souligné c'-haut dans le projet que j'ai eu avec mon ami.

Trouver le bon partenaire est par conséquent un exercice plus délicat qu'il n'y parait. Résistez à la tentation de sauter sur le premier (camarade de promotion, frère ou soeur de l'église, un membre de la famille...) car lors que cela ne marche pas vous risquez de ne plus entendre mais d'autre part cela aussi pouvait être bénéfique. Venez et soumettez-le à la véritable crash test afin de vérifier qu'il sera l'associé dont vous avez besoin. Même s'il n'y a pas de recette idéale, « il est préférable de ne pas s'associer avec quelqu'un de trop proche (famille ou ami de longue date) avec qui les désaccords peuvent avoir beaucoup d'impact.

Les jeunes entrepreneurs attribuent également leur succès à une confiance mutuelle et une honnêteté à toute épreuve. Je pense par ailleurs qu'il ne faut pas avoir ni d'ego surdimensionné, ni de caractères trop égoïstes. Car si la combinaison est fructueuse, c'est que les profits des entrepreneurs se complètent. Il existe une complémentarité des compétences mais également des tempéraments souvent, il y a un fonceur qui impulse l'audace, mais qui doit aussi être cadré et canalisé. Mais attention cette complémentarité ne suffit pas, on oublie une chose qui est la correspondance des associés, la correspondance des ambitions, des aspirations, des contextes personnels.

Une grande question pour l'entrepreneur est de discuter au-delà de la complémentarité technique, pour voir les valeurs partagées, leur éducation et leurs aspirations. Quand vous vous associez, vous devez sentir une communauté de destin avec l'autre, comme si vous faisiez partie de la même cordée. Cet affectio societatis est primordial afin de faire fonctionner le duo sur le long terme. Se dépasser à deux : L'innovation est gage de succès, il ne suffit pas d'avoir une idée, il faut la mettre en pratique et donc se lancer à l'activité.

Il faut avoir le savoir-faire opérationnel qui fait la différence et se force de pratique un management (ensemble des techniques de gestion, d'organisation et d'administration d'une entité organisationnelle). Il est aussi la conduite ou la direction de personnes, transformez-les en business et faites-en votre vie, ou votre passion, votre désire, votre volonté d'apprendre et de vous développé c'est avant tout un Investissement.

Toutefois vous n'allez pas gagner directement mais cela va prendre un temps alors pour cela vous appelé a avoir la patience, la foi que cela marchera et vous devez être ferme pour réussir, la rigueur constitue une clé pour la réussite.

NB : Tous les mondes ne t'acclamera pas, ils seront là pour te critiquer, te décourager mais tu ne dois pas te fier à cela car même si c'est la réussite ou l'échec ils parleront toujours, tu dois te fortifier, prendre courage et poursuivre parce que tu dois atteindre un objectif pour obtenir la rentabilité qui est due à ton projet, ou à ton activité. Lorsque tu tombe, ou lorsque tu trouve l'échec ne t'affaibli pas, ne te laisse pas abattre pour dire « Tu ne dois pas avoir peur de l'échec ».

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)