WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Politique fiscale et croissance économique en zone CEMAC.

( Télécharger le fichier original )
par Addi HAMAN MAHAMAT
Université de Yaoundé II - Master II en Ingénierie Economique et Financière option Economie Mathématique et Econométrie 2013
  

précédent sommaire suivant

II.2- Objectifs, hypothèses et intérêt de l'étude

Dans cette sous-section, nous présenterons d'abord nos objectifs, ensuite nos hypothèses et enfin l'intérêt de notre étude.

16 Direction générale des impôts du Cameroun, 2013

17 Voir base de données fiscales de l'OCDE, 2012

Page 14

P 2

> Objectifs de l'étude

Au regard de la problématique et des questions de recherche ci-dessus posées, notre étude a pour objectif fondamental l'analyse de la fiscalité comme un élément contributif à la croissance économique des pays de la zone CEMAC. Deux objectifs spécifiques en découlent, d'une part, l'évaluation du lien entre les taux de pression fiscales et le niveau de croissance de la zone CEMAC, et de l'autre, la recherche d'une éventuelle causalité de l'instabilité des mobilisations des recettes fiscales sur la variabilité de la croissance économique de la sous-région.

> Hypothèses de l'étude

Aussi, pour atteindre nos objectifs, deux hypothèses orienteront notre analyse :

· Les taux de pressions fiscales appliquées en zone CEMAC sont si élevés qu'ils dépriment la croissance économique des pays concernés.

· L'instabilité des recouvrements fiscaux au sein de la zone CEMAC a un impact positif sur la variabilité de la croissance de la sous-région.

> Intérêt de l'étude

La volonté de répondre à nos questions donne un regain d'intérêt à notre étude qui se situe sur trois plans :

· Sur le plan pratique

Aujourd'hui, avec la crise financière laissant place à celle de la dette souveraine qui touche les principaux pays importateurs des matières premières de l'Afrique en général, et de ceux de la zone CEMAC en particulier, il est évident que le socle de la croissance économique des pays de la sous-région CEMAC (les recettes fiscales liées au commerce international) s'est effondré. Cette étude permettra aux gouvernements de la sous-région de mieux canaliser leurs actions en matière de recouvrement fiscal et de combattre les fléaux susceptibles de freiner les efforts de collecte des ressources publiques.

· Plan méthodologique

Notre étude se distingue de la plus part des travaux sur la fiscalité et la croissance économique des pays en développement, sur le plan méthodologique. En effet, nous utilisons un modèle de panel à erreurs composées avec variables instrumentales, pour les six pays que renferme la zone CEMAC. De plus, nous faisons usage des données couvrant une période de 26 ans, ce qui nous permet de faire des recommandations sur une longue période.

· Page 15 Pa 2

Plan théorique

Cette étude contribue à enrichir les débats économiques sur le paiement des impôts et taxes par les contribuables. En effet, certains économistes insistent sur la nécessité de l'augmentation des recettes fiscales. Pour eux l'Etat est un planificateur bienveillant qui a besoin de ressources financières pour assurer le bien-être collectif. D'autres par contre, militent pour une baisse des recouvrements fiscaux, car l'impôt a des effets néfastes sur l'activité économique, il engendre des pertes sèches.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.